Interdénominationalisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L’interdénominationalisme est un mouvement chrétien évangélique de coopération entre diverses dénominations chrétiennes, sur la base d'un christianisme générique aux confessions chrétiennes concernées.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le mouvement a ses origines dans la fondation de la London Missionary Society, une société missionnaire chrétienne évangélique, en 1795 par diverses dénominations évangéliques qui avaient une vision interdénominationnelle de la mission[1]. Il s'est développé avec la fondation de l'Evangelical Alliance en 1846 à Londres, en Angleterre par 52 dénominations évangéliques [2],[3]. Diverses autres organisations évangéliques ont également contribué au mouvement interdénominationnel[4].

Dans l’étude biblique, il y a eu l’Union internationale des groupes bibliques universitaires en 1947. Dans l'aide humanitaire chrétienne mondiale, World Vision International en 1950. Il y a également eu l’émergence de divers instituts de théologie évangélique interdénominationnels. En 1951, l'Alliance évangélique mondiale (World Evangelical Fellowship) est fondée par des dirigeants évangéliques de 21 pays lors de la première assemblée générale à Woudschoten (Zeist) aux Pays-Bas [5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martin I. Klauber, Scott M. Manetsch, Erwin W. Lutzer, The Great Commission: Evangelicals and the History of World Missions, B&H Publishing Group, USA, 2008, p. 54
  2. Frank Leslie Cross, Elizabeth A. Livingstone, The Oxford Dictionary of the Christian Church, Oxford University Press, UK, 2005, p. 582
  3. Donald F. Durnbaugh, The Believers' Church: The History and Character of Radical Protestantism, Wipf and Stock Publishers, USA, 2003, p. 293
  4. Donald M. Lewis, Richard V. Pierard, Global Evangelicalism: Theology, History & Culture in Regional Perspective, InterVarsity Press, USA, 2014, p. 267
  5. Ed Hindson, Dan Mitchell, The Popular Encyclopedia of Church History, Harvest House Publishers, USA, 2013, p. 141

Bibliographie[modifier | modifier le code]