Duché de Nassau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nassau.
Duché de Nassau
Herzogtum Nassau (de)

1806-1866

Drapeau Blason
Informations générales
Statut État successivement membre de la :
Alleged flag of the Rhine Confederation 1806-13.svg Confédération du Rhin
Flag of Germany.svg Confédération germanique
Capitale Weilbourg
Wiesbaden à partir de 1816
Histoire et événements
30 août 1806 Établissement du duché à partir des comtés de Nassau-Usingen et Nassau-Weilbourg, tous deux membres de la Confédération du Rhin.
1815 Intégration à la Confédération germanique.
23 août 1866 Annexion au Royaume de Prusse.

Le duché de Nassau (en allemand : Herzogtum Nassau) est un ancien État de la Confédération du Rhin puis de la Confédération germanique. Annexé par le Royaume de Prusse en 1866, il devient une partie de la province de Hesse-Nassau.

Géographie[modifier | modifier le code]

105 kilomètres du nord au sud sur 75 de l'est à l'ouest ; capitale, Weilburg ; capitale de 1816, Wiesbaden. Il est traversé par la chaîne du Westerwald et arrosé par la Lahn, le Main, le Sieg, le Rhin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le duché de Nassau est créé par le traité signé à Paris le 12 juillet 1806 dont l'article 5 confère le titre de duc au chef de la maison de Nassau, Frédéric-Auguste, prince de Nassau-Usingen.

Avant son annexion à la Prusse, ce duché avait une voix partagée avec le duché de Brunswick aux diètes ordinaires et 2 pour lui seul à l'assemblée générale. Des soldats nassauviens ont participé à la bataille de Waterloo sous le commandement de Wellington[1]. Annexé au royaume prussien, le duché fusionna avec l'électorat de Hesse-Cassel et la Ville libre de Francfort pour constituer la Province de Hesse-Nassau.

Territoire[modifier | modifier le code]

À sa création, le duché comprend :

  • Les principautés de Nassau-Usingen et Nassau-Weilbourg, à l'exception de la ville de Deutz ou Dütz avec son territoire, la ville et le bailliage de Königswinter et le bailliage de Villach, cédés au grand-duc de Berg ;
  • Les territoires médiatisés suivants : les bailliages de Dierdorf, Altenwied, Neuenbourg ; la partie du comté de Bas-Isenbourg appartenant au prince de Wied-Runkel ; les comtés de Wied-Neuwied et de Holzapfel ; la seigneurie de Schaumbourg ; le comté de Dietz et ses dépendances ; la partie du village de Münzfelden, appartenant au prince de Nassau-Fulde ; le bailliage de Wehrheim et de Burbach ; la partie de la seigneurie de Runkel, située à la gauche de la Lahn ; la terre équestre de Grausberg, et enfin les bailliages de Hohen-Salms, Salms-Braunfels et Greifenstein.

Ducs de Nassau[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Éric Mousson-Lestang, Waterloo, victoire allemande dans la Nouvelle Revue d'Histoire n° 78 de mai-juin 2015, p. 27

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.