Sotériologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La sotériologie, du grec : σωτηρία, (sôtêria, salut) et λόγος (logos, discours, science), est l'étude des différentes doctrines religieuses du salut de l'âme. Les théories du salut occupent une place importante dans de nombreuses religions.

Égypte ancienne[modifier | modifier le code]

Judaïsme[modifier | modifier le code]

Les Anciens Juifs ne croyaient pas en l'existence d'un paradis et d'un enfer.

Le salut est pour eux à la fois collectif et inhérent au retour du Messie qui sera le commencement d'une période de guerres et de catastrophes, suivie de la félicité et de la domination définitive du peuple juif sur les autres nations.

Une très grande proportion des contemporains qui se disent Juifs se disent aussi agnostiques, c'est-à-dire athées. Dans la Question juive, Karl Marx qui était le petit-fils d'un rabbin, soutient que l'argent est le dieu d'une majorité d'entre eux. Il renoue en cela avec la condamantion du culte du Veau d'or qui est un thème important de la Torah.

Pour certains Juifs athées, le messianisme a été sécularisé dans des doctrines révolutionnaires comme le socialisme ou le libéralisme.

Druidisme[modifier | modifier le code]

Les druides étaient une corporation de prêtres qui était commune aux différents peuples celtiques de la Gaule (qui comprenait une partie importante de l'actuelle Grande-Bretagne et du Bénélux). On pense que leur philosophie et leur religion étaient issue des pythagoriciens. Ils croyaient comme les anciens peuples Germains et Nordiques à l'immortalité de l'âme et à sa migration après la mort dans un paradis ou un enfer selon les mérites de chacun.

Christianisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Salut (christianisme).

Cette « théologie du salut » est indissociable du mystère de la rédemption, et par conséquent a partie liée avec les notions de péché et de grâce. De nombreux débats opposent les doctrines catholique et protestante, en particulier sur les concepts de justification et de prédestination. Cela crée des divisions à l'intérieur même des confessions. Dans la théologie catholique, la question du « salut universel » n'est pas tranchée définitivement et fait toujours débat. Les protestants, pour leur part, sont divisés en plusieurs courants, chacun interprétant l'Écriture avec sa propre sensibilité ; la question du salut ne fait pas exception et aucun consensus n'a été trouvé.

Dans la théologie catholique, la sotériologie est liée à la doctrine du péché originel[1]. Depuis la fin du XXe siècle[réf. nécessaire], la sotériologie est l'un des champs d'étude de la christologie.

Islam[modifier | modifier le code]

L'Économie du salut dans l'Islam n'est pas très différente de celle du Christianisme et de l'Ancienne Égypte avec le paradis pour les hommes vertueux et l'enfer pour les méchants.

Sunnites[modifier | modifier le code]

Chiites[modifier | modifier le code]

Bouddhisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Nirvana (monde indien).

Hindouisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Moksha.

Sikhisme[modifier | modifier le code]

Jainisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Moksha.

Shinto[modifier | modifier le code]

Culte à mystères[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. R. Silouane Ponga, Cours de sotériologie

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notions[modifier | modifier le code]

Auteurs[modifier | modifier le code]

Auteurs classiques[modifier | modifier le code]

Auteurs contemporains[modifier | modifier le code]