André Birmelé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
André Birmelé
André Birmelé par Claude Truong-Ngoc décembre 2014.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (71 ans)
IngwillerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Membre de
Directeur de thèse
Gérard Siegwalt (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

André Birmelé, né le à Ingwiller (Bas-Rhin), est un pasteur et théologien luthérien français qui fut professeur, puis doyen de la Faculté de théologie protestante de Strasbourg, et dont le parcours est marqué par son engagement œcuménique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence par des études de mathématiques avant de s'orienter vers la théologie. Il fait ses études à la faculté de théologie protestante de Strasbourg, puis à l'université de Tubingen et de Bâle[1]. Il est pasteur de l'Église de la confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine de 1972 à 1981, d'abord comme vicaire à Ingwiller (1972-1973), puis comme pasteur à Roppenheim (1973-1981)[1].

En 1974 il rejoint le Centre d'études œcuméniques de la Fédération luthérienne mondiale à Strasbourg, d’abord comme assistant, puis comme professeur de recherche. Il a été et est membre de diverses commissions de dialogues théologiques que les luthériens mènent tant au plan européen qu’au plan mondial avec les Églises réformées, méthodistes, anglicanes et catholique. Les questions méthodologiques du mouvement œcuménique (modèles d’unité, consensus, déclaration de communion…) sont centrales dans ses recherches. Il a été membre du comité central du Conseil œcuménique des Églises, puis du comité exécutif de Foi et Constitution.

De 1983 à 2014 il enseigne la théologie systématique à la faculté de théologie protestante de Strasbourg. De 2001 à 2005 il a été doyen de cette faculté avant de prendre la direction de l’École doctorale de théologie et de sciences religieuses. En 1996 il est élu à l'Académie internationale des sciences religieuses, en 2000 à l'Académie des sciences et des lettres de la République de Finlande[2].

Sélection d'œuvres[modifier | modifier le code]

La liste complète des publications d'André Birmelé peut être consultée sur le site du Centre d’études œcuméniques [1].

  • La communion ecclésiale. Progrès œcuméniques et enjeux méthodologiques, Paris, Genève, 2000
  • Accords et dialogues œcuméniques, Paris, 1995
  • La foi des Églises Luthériennes. Confessions de foi et catéchismes, Paris, Genève, 1991
  • Le salut en Jésus-Christ dans les dialogues œcuméniques, Paris, Genève, 1986
  • L'horizon de la grâce, la foi chrétienne, Olivétan, Cerf, Lyon, Paris, 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Arnold 2015, p. 308.
  2. Arnold 2015, p. 309.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]