Uppsala

From Wikipédia
Jump to navigation Jump to search

Upsal
Uppsala
La cathédrale d'Uppsala, achevée au XVe siècle.
Administration
Pays Drapeau de la Suède Suède
Province historique Uppland
Comté Uppsala
Commune Uppsala
Paroisse Danmark (sv), Gamla Uppsala (sv), Gottsunda (sv), Helga Trefaldighet (sv), Vaksala (sv)
Statut de ville 1286
Démographie
Population 168 096 hab. (2017)
Densité 3 447 hab./km2
Géographie
Coordonnées 59° 50′ 00″ nord, 17° 40′ 00″ est
Superficie 4 877 ha = 48,77 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : comté d'Uppsala
Voir sur la carte administrative du Uppsala
City locator 14.svg
Upsal
Géolocalisation sur la carte : Suède
Voir sur la carte administrative de Suède
City locator 14.svg
Upsal
Géolocalisation sur la carte : Suède
Voir sur la carte topographique de Suède
City locator 14.svg
Upsal

Uppsala ou Upsal en français[1], est une ville de Suède située à 70 kilomètres au nord de Stockholm, en Uppland, célèbre pour sa prestigieuse université, la plus ancienne de Scandinavie. Avec environ 200 000 habitants dans la commune[2] dont elle est le chef-lieu et 160 000 habitants dans l'agglomération, c'est la quatrième ville de Suède après Stockholm, Göteborg et Malmö (2012).

Elle est située au bout d'un fjärd (« baie ») du lac Mälar. La rivière Fyrisån traverse le centre de la ville.

Toponymie[edit | edit source]

Géographie[edit | edit source]

Localisation[edit | edit source]

Uppsala est une ville située dans la commune d'Uppsala, dans le comté d'Uppsala à l'est de la Suède. Elle est à environ 70 km au nord de la capitale et plus grande ville du pays, Stockholm. La ville est bordée au sud par la baie Ekoln du lac Mälar[3].

Géologie et relief[edit | edit source]

Le château d'Uppsala, construit sur l'esker Uppsalaåsen, domine la ville.

La ville est principalement construite sur des vastes et fertiles plaines d'argile[3]. Ces plaines se sont formées à la fin de la dernière période glaciaire lorsque l'ensemble de la région se retrouve sous les eaux après la fonte de l'inlandsis qui la recouvrait jusqu'à il y a environ 10 000 ans[4],[5]. Ces plaines émergent il y a environ 2 000 ans du fait du rebond post-glaciaire[5]. La fonte des glaciers est aussi à l'origine de l'esker Uppsalaåsen, qui traverse la région du nord au sud en passant par le centre ville d'Uppsala, constituant la caractéristique topographique la plus notable de la ville[5]. Cet esker ne forme pas un relief continue, mais est constitué de plusieurs sections, chacune ayant son propre nom, du nord au sud de la ville Högåsen (Gamla Uppsala), Tunåsen, Röboåsen, Lötenkulle, Galgbacken, Domberget (où se situe la cathédrale d'Uppsala), Kasåsen (où se situe le château d'Uppsala), Kronåsen, Ultunaåsen et Sunnerstaåsen (Sunnersta)[6]. Au sud-ouest et nord-est de la ville, le socle affleure et forme des zones de plus hautes altitudes.

Hydrographie[edit | edit source]

Climat[edit | edit source]

Histoire[edit | edit source]

Gustavianum, ancien bâtiment principal de l'université. Ce bâtiment fut nommé d'après Gustave II Adolphe qui réinstaura l'université après une période de déclin due à la Réforme.

À l'origine, Upsal était située à quelques kilomètres au nord de la ville actuelle, à Gamla Uppsala (« Vieil Upsal »). L'endroit où se trouve la ville d'aujourd'hui était alors appelé Östra Aros. Selon Adam de Brême, le vieil Upsal aurait été le centre du paganisme des Suédois et à cet endroit se serait trouvé un temple païen où les rois sacrifiaient aux divinités de la vieille religion d'Asar.

En 1164, environ un siècle après la christianisation de la Suède, Upsal est devenue la ville diocésaine de l'archevêché catholique de Suède, et en 1274, la ville a été reconstruite à son endroit actuel.

Après la Réforme, Uppsala est restée le centre de l'Église de Suède ; l'archevêque de l'église luthérienne suédoise réside toujours dans la ville. C'est là qu'eut lieu en 1593 le synode du même nom au cours duquel la Suède adopta officiellement le luthéranisme.

Domkyrkan, la cathédrale, est avec celle de Trondheim la plus grande église des pays scandinaves. Ses tours en briques rouges atteignent 119 mètres. L'archevêque d'Uppsala, Magnus Bosson (sv), avait fait venir un certain Étienne de Bonneuil, tailleur de pierre français qui travaillait à la construction de la cathédrale Notre-Dame de Paris. En 1287, Bonneuil obtint la permission de Philippe le Bel de s'embarquer pour la Suède, où il se fit accompagner d'une dizaine d'ouvriers. Ils travaillèrent aux sculptures du portail sud du transept[7]. Ici reposent le roi Gustave Ier et Carl von Linné. De loin, la silhouette d'Upsal est dominée par les hautes flèches de sa cathédrale, ainsi que par son château, situé sur une colline.

Fondée en 1477, l'université d'Uppsala est la plus vieille de Scandinavie encore en existence (le studium generale à Lund était actif de 1425 jusqu'à 1536 et la Réforme danoise). Il existe également à Uppsala une autre université, l'université suédoise des Sciences Agricoles, spécialisée dans les sciences naturelles (SLU, Sveriges Lantbruksuniversitet). En 2005, la population est constituée de 40 % d'étudiants, venus de tout le pays et du monde entier.

Célébrités[edit | edit source]

Voir aussi[edit | edit source]

Notes et références[edit | edit source]

  1. « UPPSALA, franç. UPSAL », sur universalis.fr (consulté le 10 avril 2018).
  2. http://www.uppsala.se/sv/Nyhetsarkiv/Nyheter-Kommun-politik/Nyheter-2011/Uppsala-kommun-har-passerat-200-000-invanare/.
  3. a et b (sv) « Uppsala », sur Nationalencyklopedin
  4. (sv) « Postglaciala finkorniga sediment », sur Service de recherches géologiques de Suède
  5. a b et c (sv) Johan Hamelius et Per Enegren, Vattennivåförändring kring Gamla Uppsala och dess påverkan på människan (lire en ligne)
  6. (sv) « Uppsalaåsen eller Uppsalas åsar », sur Scribo
  7. Carl R. af Ugglas, « Notes sur Étienne de Bonneuil », Revue de l'art chrétien, vol. 63,‎ , p. 217-236.

Liens externes[edit | edit source]