Ordination des femmes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L’ordination des femmes ou la consécration pastorale des femmes est un rite autorisant la direction dans une organisation religieuse.

Bouddhisme[modifier | modifier le code]

Christianisme[modifier | modifier le code]

Église catholique[modifier | modifier le code]

L'ordination des femmes dans l'Église catholique est exclue, tant par le droit canon que sur le plan théologique et doctrinal[1]. En effet, le droit canon dispose que « seul un homme baptisé reçoit validement l'ordination sacrée »[2]. Plusieurs documents ont été promulgués par le Saint-Siège depuis la fin du XXe siècle pour clarifier sans équivoque la position de l'Église catholique. Par exemple, la lettre apostolique Ordinatio Sacerdotalis, publiée le par le pape Jean-Paul II, en se basant sur des enseignements et des doctrines déjà tenues par l'Église catholique au sujet que l'ordination sacerdotale est exclusivement réservée aux hommes, déclare « que l'Église n'a en aucune manière le pouvoir de conférer l'ordination sacerdotale à des femmes et que cette position doit être définitivement tenue par tous les fidèles de l'Église »[3].

Christianisme évangélique[modifier | modifier le code]

Certaines dénominations évangéliques autorisent officiellement l’ordination ou la « consécration pastorale » des femmes dans les églises [4]. La première femme baptiste qui a été consacré pasteur est l’américaine Clarissa Danforth dans la dénomination Free Will Baptist en 1815 [5]. En 1882, dans la Convention baptiste nationale, USA [6]. Dans les Assemblées de Dieu des États-Unis, depuis 1927 [7]. En 1961, dans la Convention baptiste nationale progressiste[8]. En 1975, dans The Foursquare Church [9].

Islam[modifier | modifier le code]

Judaïsme[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pourquoi les femmes ne peuvent-elles pas être prêtres ? », sur croire.la-croix.com, La Croix (consulté le 10 mai 2019)
  2. Code de Droit Canonique, Can. 1024
  3. Ordinatio Sacerdotalis
  4. Brian Stiller, Evangelicals Around the World: A Global Handbook for the 21st Century, Thomas Nelson, USA, 2015, p. 117
  5. Rosemary Skinner Keller, Rosemary Radford Ruether, Marie Cantlon, Encyclopedia of Women and Religion in North America, Volume 1, Indiana University Press, USA, 2006, p. 294
  6. Robert E. Johnson, A Global Introduction to Baptist Churches, Cambridge University Press, UK, 2010, p. 372
  7. Lisa Stephenson, Dismantling the Dualisms for American Pentecostal Women in Ministry, BRILL, USA, 2011, p. 46
  8. Glenn T. Miller, Piety and Plurality: Theological Education since 1960, Wipf and Stock Publishers, USA, 2014, p. 94
  9. Lisa Stephenson, Dismantling the Dualisms for American Pentecostal Women in Ministry, BRILL, USA, 2011, p. 55