Confession de foi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Une confession de foi est une déclaration des croyances partagées d'une communauté religieuse sous la forme d'une formule fixe résumant les principes doctrinaux[1].

Judaïsme[modifier | modifier le code]

Dans le judaïsme, il y a les 13 principes de foi de Maïmonide[2].

Christianisme[modifier | modifier le code]

Église ancienne[modifier | modifier le code]

Les formulations les plus anciennes des principaux points de la foi chrétienne sont en général appelées symboles. La première confession de foi établie au sein du christianisme a été le symbole de Nicée-Constantinople en l'an 325[3]. Divers mouvements issus du protestantisme et du christianisme évangélique ont publié des confessions de foi[4]. Toutefois le symbole des apôtres dont l'origine exacte reste mystérieuse, semble tout aussi ancien. Ces deux symboles seront complétés par le symbole d'Athanase, écrit sans doute au VIe siècle. Ces symboles anciens sont dits œcuméniques car ce sont des confessions de foi reconnues par la rès grande majorité des chrétiens.

Quelques confessions de foi protestantes[modifier | modifier le code]

Islam[modifier | modifier le code]

Dans l’islam, il y a les six axiomes de la Foi[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopaedia Britannica, Encyclopedia of World Religions, Encyclopaedia Britannica, USA, 2008, p. 249
  2. Louis Jacobs, Principles of the Jewish Faith: An Analytical Study, Wipf and Stock Publishers, USA, 2008, p. 14
  3. Everett Ferguson, Encyclopedia of Early Christianity, Routledge, USA, 2013, p. 418
  4. J. Gordon Melton, Encyclopedia of Protestantism, Infobase Publishing, USA, 2005, p. 170
  5. B. LEWIS, V.L. MENAGE, Ch.PELLAT et J.SCHACHT, Encyclopédie de l'islam nouvelle éditions tome III, BRILL, France, 1990, p. 1200-1201.