Fort Malher du Larmont inférieur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fort du Larmont inférieur)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fort du Larmont inférieur
(fort Malher)
Image illustrative de l’article Fort Malher du Larmont inférieur
Description
Type d'ouvrage fort de montagne
Dates de construction de 1845 à 1851
Ceinture fortifiée place de Pontarlier
Utilisation ouvrage d'interdiction d'un barrage de vallée
Utilisation actuelle ?
Propriété actuelle communauté de communes du Grand Pontarlier
Garnison ?
Armement de rempart ?
Armement de flanquement ?
Organe cuirassé ?
Modernisation béton spécial ?
Protection Logo monument historique Classé MH (2014)
Programme 1900
Dates de restructuration ?
Tourelles -
Casemate de Bourges -
Observatoire ?
Garnison 60 hommes[1]
Programme complémentaire 1908 ?
Coordonnées 46° 52′ 34″ nord, 6° 22′ 40″ est

Géolocalisation sur la carte : Doubs

(Voir situation sur carte : Doubs)
Fort du Larmont inférieur (fort Malher)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Fort du Larmont inférieur (fort Malher)

Le fort du Larmont inférieur, appelé brièvement fort Malher, est un fortin militaire construit au XIXe siècle entre 1845 et 1851, donc avant la création du système Séré de Rivières[1]. Il a été érigé dans le département du Doubs (région Bourgogne-Franche-Comté), sur la commune de La Cluse-et-Mijoux[2] à 1 032 m d'altitude[3]. Il avait pour missions de protéger le fort de Joux, de renforcer la défense du passage de la cluse de Pontarlier, et d'appuyer les actions menées par les troupes sur le sommet du Larmont[2].

Raison d'être[modifier | modifier le code]

Ce fortin sans bastion[2] fait partie d'un ensemble défensif comprenant également :

Historique[modifier | modifier le code]

Du fait de l'allongement de la portée de l'artillerie dans les années 1800, le site permet de bombarder le fort de Joux : en 1840, un programme de fortification est mis sur pied dans lequel figure le fortin. Sa construction débute en 1845 et se termine en 1851[2]. Le fort porte alors le nom de fort neuf[3].

En 1877, 3 tonnes d'explosifs saisis par la douane explosent, détruisant entièrement les bâtiments[3],[2]. Le fortin est reconstruit entre 1882 et 1884[2].

Par le décret du , le ministre de la Guerre Georges Boulanger renomme tous les forts, batteries et casernes avec les noms d'anciens chefs militaires[4]. Pour le fort du Larmont inférieur, son « nom Boulanger » est en référence au général de la Révolution Jean-Pierre Firmin Malher. Le nouveau nom est gravé au fronton de l'entrée. Dès le , le successeur de Boulanger au ministère, Théophile Ferron, abroge le décret[5]. Le fort reprend officiellement son nom précédent, tout en gardant les deux noms à son fronton.

Le 14 mars 1968, le fort du Larmont inférieur est inscrit au titre des monuments historiques, avant d'être classé, avec ses abords, par arrêté du 20 janvier 2014[6].

Architecture[modifier | modifier le code]

Fort Mahler 01 08.jpg

Plusieurs parties du fort ont été creusées à même la roche et l'ensemble s'étale sur 6 niveaux de locaux[3].

Il est composé de deux casernes à un seul étage, reconstruites en 1882[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) « Les secrets du Haut-Doubs - Le Fort Catinat », sur www.cancoillotte.net (consulté le 8 septembre 2013)
  2. a b c d e f et g (fr) « Fort Malher ou Fort du Larmont inférieur », sur cc-larmont.fr (consulté le 8 septembre 2013)
  3. a b c et d (fr) « Larmont inférieur (Fort du) », sur fortiff.be (consulté le 8 septembre 2013)
  4. Note no 5285 le du ministre de la Guerre Boulanger aux généraux commandant les régions militaires ; décret présidentiel du pour les nouvelles dénominations des forts, batteries et casernes sur proposition du ministre de la guerre, M. le général Boulanger.
  5. Lettre no 14980 bis le de M. le ministre de la Guerre, M. le général Ferron, abrogeant le décret présidentiel du 21 janvier.
  6. « Fort du Larmont inférieur », notice no PA00101630, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]