Batterie de Bois-d'Arcy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Batterie de Bois-d'Arcy
Image illustrative de l’article Batterie de Bois-d'Arcy
Description
Type d'ouvrage batterie Séré de Rivières 1re génération
Dates de construction de 1874 à 1877
Ceinture fortifiée camp retranché de Paris
Utilisation fort de ceinture
Utilisation actuelle archives du CNC
Propriété actuelle ministère de la Culture
Garnison ?
Armement de rempart ?
Armement de flanquement ?
Organe cuirassé néant
Modernisation béton spécial non réalisée
Protection  Inscrit MH (1991)
Programme 1900
Dates de restructuration non réalisée
Tourelles -
Casemate de Bourges -
Observatoire -
Garnison ?
Programme complémentaire 1908 non réalisé
Coordonnées 48° 48′ 24″ nord, 2° 02′ 02″ est

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

(Voir situation sur carte : Yvelines)
Batterie de Bois-d'Arcy

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Batterie de Bois-d'Arcy

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Batterie de Bois-d'Arcy

La batterie de Bois-d'Arcy[1] est l'une des batteries militaires construits à la fin du XIXe siècle pour assurer la défense de Paris, situé dans la commune de Bois-d'Arcy, dans le département des Yvelines, en France[2].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'entrée de la batterie se trouve au 7 de la rue Alexandre Turpault, à côté de la maison d'arrêt de Bois-d'Arcy.

Historique[modifier | modifier le code]

Construite entre 1874 et 1878 dans le système Séré de Rivières, la batterie de Bois-d'Arcy est destinée à renforcer le maillon ouest des fortifications de Paris. La batterie, appelée alors fort de Bois d'Arcy. Dans les années 1960, la batterie est mise à la disposition du ministère des Affaires culturelles. Après 1969, le Centre national de la cinématographie en prend la responsabilité officielle et administrative ; il y installe les Archives françaises du film[3].

La batterie a été inscrite au titre des monuments historiques par arrêté du 15 février 1991[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eric Thiébaud, « La Batterie de Bois-d'Arcy », Mairie de Bois-d'Arcy (consulté le 17 septembre 2012).
  2. a et b « Batterie de Bois-d'Arcy », notice no PA00087792, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  3. Sébastien Le Pajolec, « Les archives françaises du film à Bois-d'Arcy », Institut Pierre-Renouvin, (consulté le 23 juin 2012).