Ouvrage de Meroux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ouvrage de Meroux
Image illustrative de l’article Ouvrage de Meroux
Description
Type d'ouvrage ouvrage intermédiaire
Dates de construction de 1908 à 1913
Ceinture fortifiée place fortifiée de Belfort
Utilisation De 1914 aux années 1940
Utilisation actuelle salle des fêtes, des sports et visites
Propriété actuelle commune de Meroux
Garnison -
Armement de rempart -
Armement de flanquement -
Organe cuirassé -
Modernisation béton spécial non réalisée
Protection  Inscrit MH (1995)
Patrimoine XXe s. (2004)
Programme 1900
Dates de restructuration non réalisée
Tourelles -
Casemate de Bourges -
Observatoire -
Garnison 425 hommes
Programme complémentaire 1908 1 tourelle de 75 mm,
2 tourelles de mitrail.,
2 obs. cuirassés
et 3 guérites blindées
Coordonnées 47° 35′ 40″ nord, 6° 53′ 33″ est

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

(Voir situation sur carte : Territoire de Belfort)
Ouvrage de Meroux

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Ouvrage de Meroux

L'ouvrage de Meroux est une construction à vocation défensive de la Place fortifiée de Belfort, de type Séré de Rivières, situé à Meroux, dans le département français du Territoire de Belfort.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'ouvrage est situé sur la commune de Meroux à 380 mètres d'altitude[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ouvrage défensif est construit entre 1906 et 1913 afin de compléter les lignes de défenses du secteur (Fort de Vézelois et l’ouvrage des Fougerais)[2].

L'ouvrage a été ferraillé probablement durant la Seconde Guerre mondiale.

L'ensemble des bâtiments ont été inscrits au titre des monuments historiques en 1995[3]. Il est également labellisé « Patrimoine du XXe siècle » en 2004.

Description[modifier | modifier le code]

L'ensemble s'inscrit dans un rectangle d'environ 200 mètres par 100 mètres. Faisant partie des dernières constructions de ce type et, de ce fait représentant l'« ultime étape de l'évolution de la fortification française avant la guerre de 1914-18 »[2], l'ouvrage est entièrement réalisé en béton armé et est ceinturé par un mur d'escarpe de six mètres et entouré par un fossé[4]. De conception simple et de petites dimensions, il pouvait accueillir 425 hommes en garnison[2].

Armement[modifier | modifier le code]

En 1914[1], l'ouvrage possédait :

  • 1 section de mitrailleuses
  • 2 observatoires cuirassés
  • 1 tourelle de 75 R 05
  • 2 tourelles de mitrailleuses
  • 3 guérites blindées
  • 5 canons révolver de 37
  • 5 canons de 12 "culasse"

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « L’ouvrage de Meroux », sur fortiffsere.fr (consulté le 20 février 2015)
  2. a b et c « Ouvrage de Meroux », sur www.franche-comte.org (consulté le 20 février 2015)
  3. « Ouvrage de Meroux », notice no PA00135352, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. « L'ouvrage de Méroux », sur www.lieux-insolites.fr, (consulté le 20 février 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]