Fort du Bois-d'Oye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fort du Bois-d'Oye
Image illustrative de l’article Fort du Bois-d'Oye
Description
Type d'ouvrage fort à cavalier
Dates de construction de 1883 à 1887
Ceinture fortifiée place fortifiée de Belfort
Utilisation fort de ceinture
Utilisation actuelle à l'abandon
Propriété actuelle État
Garnison 684 hommes
Armement de rempart 22 canons et 6 mortiers
Armement de flanquement 10 pièces
Organe cuirassé néant
Modernisation béton spécial 1890-1895 (abri-caverne)
Programme 1900
Dates de restructuration 1908-1914
Tourelles 1 tourelle de 75 mm,
3 tourelles de mitrail.
Casemate de Bourges une tirant vers l'ouest
Observatoire 3 obs. cuirassés
Garnison ?
Programme complémentaire 1908 1 tourelle de 155 mm R,
casernement de paix (598 places couchées),
caserne bétonnée (143 assises et 443 couchées)
et 5 projecteurs dans les fossés
Coordonnées 47° 34′ 29″ nord, 6° 50′ 35″ est

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

(Voir situation sur carte : Territoire de Belfort)
Fort du Bois-d'Oye

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Fort du Bois-d'Oye

Le fort du Bois-d'Oye, appelé également fort de Bermont (car situé sur la commune de Bermont) et brièvement fort Eblé (son nom Boulanger), a été construit entre 1883 et 1887 par l'entreprise Adrien Hallier. C'est un ouvrage faisant partie des fortifications de l'Est de la France du type Séré de Rivières. Il fait partie intégrante de la place forte de Belfort.

En 1890, un abri-caverne de 247 places a été construit au nord du fort. En cas d’attaque de la place de Belfort, il était destiné à abriter soit des troupes de réserve, soit quand les bombardements les empêchaient de remplir leur mission[1].

À partir de 1893, ce fort fut relié à un certain nombre d'autres forts autour de Belfort grâce à un chemin de fer stratégique.

De 1908 à 1911, le fort a été modernisé : remplacement des caponnières par des coffres de contre-escarpe, construction d’un casernement bétonné de 540 places et d'une casemate de Bourges, création d’une tourelle de 75R modèle 1905, de 3 observatoires cuirassés et d’une tourelle de 155R modèle 1907, et de 3 tourelles de mitrailleuses.

En octobre 2017, la municipalité de Bermont a décidé d'acquérir le fort[2].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

sur fortiffsere.fr

Notes et références[modifier | modifier le code]