Batterie du Mont-Thou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Batterie du Mont-Thou
Image illustrative de l'article Batterie du Mont-Thou
Description
Type d'ouvrage Batterie
Dates de construction 1874-1877[1]
Ceinture fortifiée deuxième ceinture de Lyon
Utilisation
Utilisation actuelle
Propriété actuelle Armée de l'air
Garnison 25
Armement de rempart
Armement de flanquement
Organe cuirassé
Modernisation béton spécial
Programme 1900
Dates de restructuration
Tourelles
Casemate de Bourges
Observatoire
Garnison
Programme complémentaire 1908
Coordonnées 45° 50′ 28″ nord, 4° 47′ 49″ est

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Batterie du Mont-Thou

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Batterie du Mont-Thou

La batterie du Mont Thou, parfois orthographiée Montoux ou Montou, culmine à 612 m d'altitude à proximité du fort du Mont Verdun. Couplée avec batteries de Narcel, des Carrières, et de la Fréta, elle faisait partie de la deuxième ceinture de Lyon et plus globalement du système Séré de Rivières.

Histoire[modifier | modifier le code]

Construction[modifier | modifier le code]

La batterie est construite entre 1874 et 1877 à proximité du fort du Mont Verdun.

Description[modifier | modifier le code]

Utilisation contemporaine[modifier | modifier le code]

La base aérienne 942 Lyon-Mont Verdun occupe les terrains et interdit l'accès à la batterie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Mont Thou (batterie du) », sur fortiff.be (consulté le 28 mars 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Dallemagne (photogr. Georges Fessy), Les défenses de Lyon : enceintes et fortifications, Lyon, Éditions Lyonnaises d'Art et d'Histoire, , 255 p. (ISBN 2-84147-177-2), p. 162-165