Redoute de Chaudeney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Redoute de Chaudeney
Description
Type d'ouvrage redoute
Dates de construction 1875
Ceinture fortifiée place forte de Toul
Utilisation fort de ceinture
Utilisation actuelle ?
Propriété actuelle ?
Garnison 142 hommes
Armement de rempart 13 canons et 4 mortiers
Armement de flanquement néant
Organe cuirassé néant
Modernisation béton spécial non réalisée
Programme 1900
Dates de restructuration non réalisée
Tourelles -
Casemate de Bourges -
Observatoire -
Garnison néant
Programme complémentaire 1908 non réalisé
Coordonnées 48° 39′ 28″ nord, 5° 57′ 33″ est

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

(Voir situation sur carte : Meurthe-et-Moselle)
Redoute de Chaudeney

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Redoute de Chaudeney

La redoute de Chaudeney (aussi appelée redoute Charton) est une redoute située à un kilomètre environ en arrière du fort et occupe une position qui aurait pu être stratégique pour le bombardement de la place forte touloise. La fortification est désarmée en 1882.

Historique[modifier | modifier le code]

Sa construction a été décidée à la fin 1874 pour parer aux retards de construction du fort. En cours de construction en février 1875, elle est donc antérieure aux redoutes dites de la panique qui ont été bâties après avril-mai 1875, quand Bismarck, inquiet de la réorganisation militaire de la France, laissait entendre que l’Allemagne pourrait engager une guerre préventive.

Elle abritait en 1880 des pièces de rempart et une pièce sous casemate Haxo. Elle accueillait un canon de 164,7 de marine, protégé par une levée de terre et quelques murs en maçonnerie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]