Fort de la Malmaison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Rueil-Malmaison.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Malmaison.
Fort de la Malmaison
Fort Dumas

Lieu Chavignon (Aisne)
Type d’ouvrage Fort
Construction 1878-1882
Démolition Partiellement en 1886
Contrôlé par Drapeau de la France France
Effectifs 804 hommes
Guerres et batailles Bataille de la Malmaison
Coordonnées 49° 27′ 40″ nord, 3° 31′ 21″ est

Géolocalisation sur la carte : Aisne

(Voir situation sur carte : Aisne)
Fort de la MalmaisonFort Dumas

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Fort de la MalmaisonFort Dumas

Le fort de la Malmaison est un fort construit entre 1878 et 1882 dans la commune de Chavignon, dans l’Aisne. Il est l'un des maillons de la ceinture fortifiée autour de la place de Laon et plus globalement du système Séré de Rivières.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Avec un effectif en cas de guerre de 804 hommes et 36 pièces d'artillerie, le fort de la Malmaison couvrait les voies entre Soissons et Laon, dernière étape d'un assaillant se dirigeant vers Paris. Il était appuyé par les forts de Condé et de Montbérault.

De forme rectangulaire avec ses fossés secs battus par deux caponnières, ce fort est construit comme un fort d'arrêt. Il disposait aussi d'un poste optique pour communiquer avec les fortifications alentours.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le fort à la fin du XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Quatre années après la fin de sa construction, ce fort est utilisé par le génie militaire afin de vérifier les dégâts infligés par un nouveau type de munitions d'artillerie, les obus à base de mélinite ; ainsi en 1886, le fort est canonné de 171 obus de canon de 155 L Modèle 1877 et de mortier de 220 Modèle 1880. Les dégâts constatés sont affligeants ; il est ainsi conclu que les fortifications construites en France à partir de 1870 sont obsolètes et que les prochaines devront être construites en béton armé, coûteux à cette époque.

Déclassé le , le fort est acquis par un particulier en 1911.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le fort est occupé par l’armée allemande pendant la Première Guerre mondiale et est repris par l'armée française lors de la bataille de la Malmaison le puis repris par la 7e armée le et définitivement libéré par le 28e bataillon de chasseurs alpins le .

Lieu de mémoire de la Grande Guerre[modifier | modifier le code]

Les vestiges du fort peuvent être visités avec un guide du musée de la Caverne du dragon[1].

À côté du fort se trouve un cimetière militaire allemand de la Seconde guerre mondiale[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]