Fort de Roppe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fort de Roppe
Image illustrative de l’article Fort de Roppe
Description
Type d'ouvrage fort à massif central
Dates de construction de 1875 à 1877
Ceinture fortifiée place fortifiée de Belfort
Utilisation fort de ceinture
Utilisation actuelle entraînement
Propriété actuelle État
Garnison 647 hommes
Armement de rempart 37 canons et 6 mortiers
Armement de flanquement 10 pièces
Organe cuirassé néant
Modernisation béton spécial 1890 (abri-caverne)
Programme 1900
Dates de restructuration 1905-1909
Tourelles 1 tourelle de 75 mm,
3 tourelles de mitrail.
Casemate de Bourges une tirant vers l'ouest
Observatoire 3 obs. cuirassés
Garnison ?
Programme complémentaire 1908 1 tourelle de 155 mm R,
casernement de paix (449 places couchées)
caserne bétonnée (413 couchées et 102 assises)
Coordonnées 47° 40′ 49″ nord, 6° 53′ 59″ est

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

(Voir situation sur carte : Territoire de Belfort)
Fort de Roppe

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Fort de Roppe

Le fort de Roppe, nommée brièvement fort Ney, a été construit entre 1875 et 1877. C'est un ouvrage faisant partie des fortifications de l'Est de la France du type Séré de Rivières. Il fait partie intégrante de la place forte de Belfort.

Ce fort possède un pont-levis à son entrée principale. Il est situé au sommet d'une colline proche du village de Roppe (mais situé sur cette commune). En 1890, un abri-caverne est construit à proximité (de 252 places). À partir de 1893, ce fort fut relié à un certain nombre d'autres forts autour de Belfort grâce à un chemin de fer stratégique.

De 1905 à 1910, le fort a été modernisé : création d'un casernement bétonné de 646 places, remplacement des caponnières par des coffres de contrescarpe, création de la casemate de Bourges, création de tourelles de mitrailleuses et d'une tourelle de 155R modèle 1907.

Pendant la Première Guerre mondiale, tout un réseau de galeries de 17 a été creusé sous le fort et bétonné dans l'entre-deux-guerres. Ces galeries relient divers endroits du fort à un casernement souterrain, lui-même bétonné.

Pendant l'entre-deux-guerres, le coffre de contrescarpe simple sud-est explosa accidentellement à cause des munitions qui y étaient stockées. Il n'a pas été réparé mais un coffre détaché sera construit juste devant pour assurer la défense du fossé.

Une association entretien le fort, ils font aussi des visites. L'armée utilise encore le fort pour entraîner les nouvelles recrues.

N'oubliez pas qu'il est formellement interdit de rentrer sans autorisation.

Description[modifier | modifier le code]

Le fort[modifier | modifier le code]

Plan du fort.

L'abri-caverne[modifier | modifier le code]

Plan de l'abri-caverne.

Le réseau de galeries de 17[modifier | modifier le code]

Plan du réseau de galeries souterraines.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]