Fort de Comboire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Comboire.
Fort de Comboire
Image illustrative de l'article Fort de Comboire
Vue aérienne du fort

Lieu Claix
Fait partie de Ceinture fortifiée de Grenoble
Type d’ouvrage Fort
Construction De 1882 à 1884.
Architecte Cosseron de Villenoisy
Matériaux utilisés Maçonnerie
Utilisation actuelle En restauration
Effectifs 355 hommes
Guerres et batailles aucune
Coordonnées 45° 08′ 14″ nord, 5° 40′ 41″ est

Géolocalisation sur la carte : Grenoble-Alpes Métropole

(Voir situation sur carte : Grenoble-Alpes Métropole)
Fort de Comboire

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Fort de Comboire

Le fort de Comboire est une structure militaire française se situant dans la commune de Claix dans le département de l'Isère, adossé au massif du Vercors

Étymologie[modifier | modifier le code]

Ce fort doit son nom à la colline sur laquelle il a été construit. Il fut aussi nommé Fort Monteynard.

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction du fort de Comboire a débuté en 1882. Il sera achevée en 1884. Il est le dernier des sept forts constituant la ceinture fortifiée de Grenoble[1]. Il a été bâti sur la commune de Claix, à 515 mètres d'altitude, suivant les plans du colonel Cosseron de Villenoisy[2], dans le cadre des fortifications voulues par Séré de Rivières

À la suite de la défaite de Sedan, le fort a été construit pour empêcher les troupes ennemies d'accéder à Grenoble, mais il n'a jamais réellement servi. 400 ouvriers furent nécessaires pendant toute sa construction. C'était un fort à cavalier pour 355 hommes et une quinzaine de pièces. Il appuyait le fort de Montavie sur ses arrières et battait la vallée du Drac vers l'amont, défendant la route de Vif à Grenoble. Il est pratiquement invisible de la vallée.

C'est un des forts de la ceinture de Grenoble le mieux conservé, ayant été occupé par l'armée jusque dans les années soixante-dix. Aujourd'hui, le fort commence à revivre et des visites sont organisées.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un bâtiment allongé, avec des arcades sur deux niveaux, couvert de terre donnant sur une cour centrale ouverte. Autour, une enceinte très fortifiée avec un imposant fossé.

Au-dessus du fort, sur la crête du rocher de Comboire des batteries d'artilleries protégées par des levées ou des couvertures de terre assuraient la défense du fort.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claix...d'un hameau à l'autre, publié par l'association Claix, Patrimoine et histoire
  2. Jean-Claude Michel, Histoire de Claix, édité par la mairie de Claix, (ISBN 2-9518529-1-6)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]