Europcar Mobility Group

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Europcar)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l'équipe cycliste, voir Équipe cycliste Europcar.

Europcar Mobility Group
logo de Europcar Mobility Group
illustration de Europcar Mobility Group

Création 1949
Personnages clés Raoul-Louis Mattei, Jean Ordner, Rafael Girona
Forme juridique Société anonyme (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Action Euronext : EUCAR
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Caroline Parot (présidente du directoire)
Actionnaires Eurazeo 30,4 % (2017)
Activité Location de voitures, location d’utilitaires, services de chauffeur, auto-partage, partage de scooters électriques, location de voitures entre particuliers, recherche et comparaison de moyens de transport
Produits du scooter au camion 20 m3
Société mère EurazeoVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Europcar France (d)
Effectif 6 461 (2016)[1]
Site web [1]

Capitalisation 1 188 millions d'euros au 24 avril 2019
Chiffre d'affaires 2 929 millions d'euros en 2018
Résultat net 139 millions d'euros en 2018
Siège social d'Europcar Mobility Group dans le 17e arrondissement à Paris, France

Europcar Mobility Group est une entreprise française de solutions de mobilités créée en 1949 à Paris. Au-delà de son métier historique de location de véhicules, Europcar offre d'autres solutions de mobilité : services de chauffeur, auto-partage, partage de scooters électriques, location de voitures entre particuliers, recherche et comparaison de moyens de transports. Elle se proclame aujourd'hui première entreprise de location européenne.

Le premier actionnaire du groupe est depuis mai 2006 la société Eurazeo[2],[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Europcar Mobility Group est fondé en 1949 à Paris par Raoul-Louis Mattei sous le nom « l’Abonnement Automobile ». La marque « Europcars » (avec un s final) est créée en 1951. L'entreprise est détenue de 1970 à 1988 par Renault, la Compagnie des Wagons-Lits et Accor.

Les premiers développements à l’international sont initiés dès les années 1970 avec l’implantation de la succursale en Belgique en 1973 Europcar S.A. et la création de filiales en Europe (Allemagne, Pays-Bas et Suisse).

En 1973, des accords sont conclus avec les loueurs américain National Car Rental (en) et canadien Tilden Rent-a-Car (en). Ces accords seront dénoncés en 1997.

Le « s » final de la marque disparait en 1974 qui devient désormais « Europcar ». Cette même année, les filiales en Espagne, en Grande-Bretagne, en Italie et au Portugal sont lancées.

Deux divisions sont créées en 1981 : Europcar France et Europcar International (holding qui assure les fonctions de franchiseur).

En 1994 lancement d’un nouveau système informatique baptisé Greenway pour gérer le parc automobile et le trafic des véhicules de la société.

En 1996, les filiales aux Pays-Bas et en Suisse sont reprises par des franchisés.

Filiale de Volkswagen[modifier | modifier le code]

Europcar est progressivement reprise par le groupe Volkswagen à partir de 1988, jusqu’à devenir une filiale à 100 % du constructeur automobile en 1999[4].

Dès 1999, Europcar s’implante au Mexique et en Chine. Un plan d’implantation internationale est lancé l’année suivante couvrant Cuba, l’Arabie-Saoudite et l’Algérie. Europcar lance son site de réservation en ligne la même année.

En 2001, Europcar lance un nouvel outil de réservation en ligne et rend ainsi accessibles les 200 000 véhicules de sa flotte dans 118 pays. La location à l’heure et le prépaiement sont désormais accessibles à tous.

L’accroissement du nombre de franchises d’exploitation et le développement de partenariats commerciaux permettent à Europcar de devenir le 1er loueur Européen en 2004. Europcar s’ouvre à l’Asie-Pacifique et à l’Amérique du Sud.

Rachat par Eurazeo et entrée en bourse[modifier | modifier le code]

En 2006, la société d’investissement Eurazeo rachète Europcar à Volkswagen pour un montant équivalent à 2,4 fois son chiffre d’affaires de 2005. Le président du directoire d’Eurazeo, Patrick Sayer indique qu'« avec une mise de fonds propres initiale de près de 900 millions d'euros, [Europcar] a vocation à être l'un des plus importants investissements d'Eurazeo »[5]. Ce nouveau partenariat permet à Europcar de se développer en Amérique du Sud, au Moyen-Orient ainsi qu’en Chine et au Japon.

Un site dédié aux weekends est lancé en 2007 ; cette même année, Europcar devient le 1er loueur en France à proposer une flotte non-fumeur. Le déploiement de la réservation par mobile est acté en 2009. L’année suivante le groupe s’associe à Daimler pour lancer le service d'autopartage Car2Go à Hambourg, en Allemagne.

Le 1er octobre 2014, Philippe Germond, alors PDG du PMU depuis 2009, devient le Directeur Général d’Europcar[6].

En janvier 2015, Europcar acquiert la startup Ubeeqo, spécialiste de l’autopartage en entreprise[7]. En juin 2015, Eurazeo introduit Europcar en Bourse, mettant sur le marché plus de la moitié des actions qu'elle détenait à 12,25  par action, une opération qui lui rapporte 879 millions d'euros[8]. Eurazeo reste majoritaire avec 42,20 % du capital[9].

En mai 2016 est lancé un emprunt obligataire de 125 millions d'euros, destinés à financer une ou plusieurs acquisitions[10]. Le 25 novembre 2016, Caroline Parot, alors directrice générale, est désignée nouvelle présidente du Directoire du Groupe en remplacement de Philippe Germond à la suite d'une décision du conseil de surveillance[11],[12].

En septembre 2016, Europcar fait l'acquisition de la société Brunel, société de droit britannique, leader dans les services de chauffeur privé disponible sur une application mobile[13].

En mai 2017, Europcar fait l'acquisition de la société allemande de location de véhicules Buchbinder (de)[14]. En juin 2017, Europcar annonce l'acquisition de Goldcar, entreprise espagnole de location, pour 550 millions d'euros[15].

En avril 2018, le Groupe réalise (via Ubbeqo) l'acquisition de la société belge Poleis Consulting et de sa marque Scooty[16], une start-up de partage de scooters électriques en libre-service. Europcar Mobility Group a également pris des participations minoritaires dans Snappcar[17].[18], la 2e plus importante société d'auto-partage entre particuliers en Europe, et Wanderio[19], une plateforme (de droit italien) multimodale de recherche et de comparaison de moyens de transports

Le 17 mai 2018, le Groupe Europcar devient Europcar Mobility Group, un changement de nom et d'identité approuvé en assemblée générale des actionnaires[20].

Activités[modifier | modifier le code]

Europcar Mobility Group est le leader européen de la location de véhicules. Le groupe propose aux particuliers et aux entreprises, pour des courtes et des moyennes durées, des véhicules de tourisme et utilitaires sous les marques Europcar, InterRent et GoldCar (prestations à moindre coût). Au-delà de son métier historique de location de voitures, Europcar Mobility Group a diversifié ses activités, offrant aujourd'hui une large palette de solutions de moiblité : location d'utilitaires, services de chauffeur, auto-partage, partage de scooters électriques, location de voitures entre particuliers, recherche et comparaison de moyens de transport.

Marques[modifier | modifier le code]

Présent dans 133 pays, Europcar Mobility Group opère à travers le monde sous ses différentes marques :

  • Europcar : leader européen de la location de voitures, fourgonnettes et camions
  • Goldcar : leader européen de la location de voitures low-cost, filiale francaise dirigee par Sonia Menia.
  • InterRent : spécialiste de la location de voitures (segment moyen de gamme, focalisé sur les locations loisirs)
  • Buchbinder : un des leaders de la location de voitures en Allemagne
  • Ubeeqo : star-up européenne spécialisée dans l'auto-partage
  • Bluemove : société de car-sharing espagnole
  • GoCar : société de car-sharing irlandaise
  • E-car Club : société britannique proposant un club de voitures électriques en "pay-per-use"
  • Scooty : start-up de partage de scooters électriques en libre-service
  • Brunel : société de services chauffeur basée à Londres
  • Snappcar*: 2e plus importante société d'auto-partage entre particuliers en Europe
  • Wanderio*: plateforme multimodale de recherche et de comparaison de moyens de transport

*participations minoritaires.

Actionnaires[modifier | modifier le code]

Actionnaires au 21 avril 2019
Nom Actions %
Eurazeo Capital 48 960 506 30,4%
ECIP Europcar 7 017 713 4,36%
Kairos Partners 6 909 799 4,29%
Amundi Asset Management 4 384 035 2,72%
Capital Research & Management 3 061 000 1,90%
The Vanguard Group 2 757 549 1,71%
Norges Bank Investment 2 407 592 1,50%
Invesco Asset Management 2 362 676 1,47%
AMF Fonder 1 688 505 1,05%
Henderson Global Investors 1 410 494 0,88%

Sponsoring[modifier | modifier le code]

Photographie présentant Thomas Voeckler en jaune sur le Tour de France 2011.
Thomas Voeckler en jaune sur le Tour 2011.

Europcar se lance dans le sponsoring sportif en 1980. Le groupe sponsorise une équipe Renault en Formule 1 et le Paris-Dakar. L'entreprise est aussi présente sur les greens de golf comme dans des compétitions hippiques ou sur des Marathons.

Europcar accompagne entre 2011 et 2015 l’équipe française de cyclisme professionnel sur route dirigée par Jean-René Bernaudeau qui porte alors son nom : Team Europcar. Depuis 2016, l'équipe est sponsorisée par Direct Energie[21].

Siège social[modifier | modifier le code]

Depuis 2018, Europcar Mobility Group a son siège dans le 17e arrondissement de Paris.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://investir.lesechos.fr/cours/donnees-financieres-action-europcar,xpar,eucar,fr0012789949,isin.html
  2. Investissement Europcar Site de la compagnie Eurazeo
  3. A propos d'Europcar Notre actionnaire Site de la compagnie Europcar
  4. Europcar fait son entrée en Bourse, Philippe Jacqué, Le Monde, 26 juin 2006
  5. Eurazeo s'offre Europcar pour 3,1 milliards d'euros - La Tribune
  6. EURAZEO : Philippe Germond nommé Directeur général d'Europcar - OptionFinance
  7. Eurazeo : acquisition stratégique pour Europcar avec Ubeeqo - ZoneBourse
  8. Le loueur de voitures Europcar se lance en Bourse, l'Expansion, 21 mai 2015
  9. Zone Bourse, « Europcar Groupe : Actionnaires, dirigeants et description métier | EUCAR | FR0012789949 | Zone bourse », sur www.zonebourse.com (consulté le 8 juin 2016).
  10. lefigaro.fr, « Europcar lance un emprunt obligataire », sur Le Figaro (consulté le 8 juin 2016).
  11. Samir Hamladji, « Caroline Parot Au Volant D’Europcar », sur Forbes France, (consulté le 11 février 2019)
  12. La Rédaction, « Europcar : le conseil de surveillance évince Philippe Germond, président du directoire », sur TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone (consulté le 11 février 2019)
  13. Europcar : le marché apprécie l'acquisition de la société londonienne Brunel
  14. EUROPCAR acquiert le loueur de véhicules BUCHBINDER
  15. France's Europcar to acquire low-cost rival Goldcar, Wout Vergauwen et Dominique Rodriguez, Reuters, 19 juin 2017
  16. « EUROPCAR investit dans le partage de scooter avec l’acquisition de la marque Scooty », Capital.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juillet 2018).
  17. « Europcar : prend 20 % de Snappcar », Boursier.com,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juillet 2018).
  18. « SNAPCAR (LE PLESSIS ROBINSON) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 749816328 », sur www.societe.com (consulté le 21 avril 2019)
  19. Cercle Finance, « Bourse en ligne : Information boursiere, Economie, Finance, Bourse de paris - Cerclefinance », sur www.cerclefinance.com (consulté le 18 juillet 2018).
  20. « Europcar devient Europcar Mobility Group », L'Automobile L'Entreprise,‎ (lire en ligne, consulté le 24 juillet 2018).
  21. "Europcar devient Direct Energie", L'Équipe, 15/09/2015

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Botella, « Zéro de conduite pour Europcar », Capital, no 249,‎ , p. 50-52.