Vestiaire Collective

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vestiaire Collective
Création 14/10/2009
Fondateurs Alexandre Cognard, Sébastien Fabre, Henrique Fernandes, Sophie Hersan, Christian Jorge et Fanny Moizant.
Forme juridique Société anonyme à conseil d'administration
Siège social Paris
Drapeau de la France France
Direction Maximilian Bittner
Actionnaires Conde Nast + Balderton Capital + Ventech + Idinvest + Eurazeo Croissance.
Activité Vente à distance sur catalogue
Produits E commerce - Vêtements & accessoires de luxe
Effectif 400 en 2018
SIREN 517465225[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web vestiairecollective.com

Chiffre d'affaires 12.259 k€ en 2014

comptes récents non déposés

Résultat net 7.649 (perte) en 2014

Vestiaire Collective est une entreprise française créée en et qui exploite un site internet, premier site de dépôt-vente en ligne consacré au luxe et à la mode, proposant ainsi des produits d'occasion, en Europe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vestiaire Collective a été fondée en 2009[2], par six personnes : Alexandre Cognard, Sébastien Fabre, Henrique Fernandes, Sophie Hersan, Christian Jorge et Fanny Moizant.

En , le premier investisseur à s’intéresser à Vestiaire Collective est la société de capital-risque Ventech qui investit 1,5 million d’euros dans la startup parisienne. En , Vestiaire Collective lève auprès de Balderton Capital 7,5 millions d’euros.

En , initialement Vestiaire de Copines, la société change de nom pour Vestiaire Collective[3].

En , Vestiaire Collective apporte son soutien au Téléthon via une opération de revente de vêtements de personnalités sur sa plateforme[4].

En , Vestiaire Collective lève 20 millions de dollars auprès de son troisième investisseur : Condé Nast Publications[5],[6].

En , Vestiaire Collective a levé près de 62 millions de dollars dans un Series-E mené par Vitruvian Partners[7].

En , Vestiaire Collective annonce avoir levé 40 millions d'euros dans le cadre de son développement à l'international[8].

En avril 2020, Vestiaire Collective annonce avoir levé 59 millions d'euros, faisant entrer Korelya Capital, Vaultier7 et Cuir Invest à son capital[9].

En mars 2021, Vestiaire Collective annonce avoir levé 178 millions d'euros, pour une valorisation d'au moins un milliard de dollar faisant d'elle la 11ème "licorne" française[10]. Kering prend une participation de 5 % du capital et le fonds d'investissement américain Tiger Global Management intègre également ce 8ème tour de table, portant à 397 millions de dollars l'investissement cumulé.

En douze ans d'existence, la société n'a jamais été rentable[11].

Polémique[modifier | modifier le code]

Impact sur l'environnement[modifier | modifier le code]

Vestiaire Collective se positionne comme un maillon de l'économie circulaire. Or selon l'association Zéro Waste France, la seconde main ne diminue pas la consommation de vêtements. Elle tend même à l’amplifier.[12] Selon Maud Sarda, directrice de Label Emmaüs, "la seconde main de grandes marques ne répond pas forcément à la transition écologique et sociale"[13].

Chiffres clés[modifier | modifier le code]

  • Nombre d’interactions sociales mensuelles : 2,5 millions en
  • Nombre de nouvelles annonces publiées chaque jour : 20000 en mars 2021[10]
  • Nombre de membres inscrits : 1,5 million puis 8 millions en [14] et 11 millions en mars 2021[10]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Système national d'identification et du répertoire des entreprises et de leurs établissements, (base de données)Voir et modifier les données sur Wikidata
  2. Charles Gautier, « La revente de vêtements de luxe attire les grands investisseurs », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  3. Changement de nom, ouverture du site à l'international, la plateforme sociale Vestiaire Collective accélère son développement, E-commerce Mag, 1er mai 2012
  4. Alexandra Pizzuto, Vestiaire Collective met aux enchères des vêtements de stars pour le Téléthon !, Marie Claire
  5. Condé Nast investit dans le site de prêt-à-porter Vestiaire Collective sur lemonde.fr, 4 septembre 2013
  6. Condé Nast investit dans un site de mode français sur lefigaro.fr, 3 septembre 2013
  7. (en-GB) « As ‘Re-commerce’ War Rages, Vestiaire Collective Arms Up with $62 Million Raise », The Business of Fashion,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. « Mode d'occasion: le site Vestiaire Collective lève 40 millions d'euros », sur Le Figaro, (consulté le )
  9. « Mode : Vestiaire Collective lève 59 millions d'euros », sur Les Echos, (consulté le )
  10. a b et c « Vestiaire Collective lève 178 millions d'euros auprès de Kering et du fonds Tiger », sur Challenges (consulté le )
  11. « Kering "apporte une crédibilité incroyable à Vestiaire Collective" explique sa cofondatrice », sur BFM BUSINESS (consulté le )
  12. Katia Dansoko Touré, « Seconde main: une autre forme de fast-fashion? », sur Libération (consulté le )
  13. « Maud Sarda, directrice de Label Emmaüs : "La seconde main des grandes marques ne répond pas forcément à la transition écologique et sociale" », sur www.novethic.fr (consulté le )
  14. « Vestiaire Collective lève 40 millions d'euros en série F pour se renforcer en Asie », sur La Tribune (consulté le )