Stéphane Pallez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Stéphane Pallez, née le à Paris, est une haute fonctionnaire et dirigeante d’entreprise française. Elle est actuellement présidente-directrice générale de la Française des jeux (FDJ)[1].

Parcours[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Stéphane Pallez a été diplômée de Sciences Po en 1980 et de l'ENA en 1984[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Elle commence sa carrière à la direction générale du Trésor en 1984, où elle reste jusqu'en 2004. De 1988 à 1990, elle est administrateur suppléant représentant la France à la Banque mondiale à Washington avant de devenir, de 1991 à 1993, conseiller technique au cabinet de Pierre Bérégovoy, alors ministre d'Etat, ministre de l'Économie, des Finances et du Budget, puis au cabinet de Michel Sapin au ministère de l'Économie et des Finances. De 1995 à 1998, elle est sous-directrice « Assurances » à la Direction du Trésor.

En 1998, elle devient sous-directrice chargée des « Participations de l’État », responsable des secteurs transport, énergie, hautes technologies et banque assurance (notamment Bull, Cogema, GDF Suez, Thomson Multimédia[1]. À ce poste, elle pilote notamment plusieurs privatisations, telles que celles d'Air France, de Thomson ou du Gan[3].

En 2000, elle est nommée chef du service des affaires européennes et internationales, chargée de la préparation et des négociations liées aux sommets européens, du G7, des relations financières bilatérales et de l’aide au développement[2]. En 2003, elle assure dans ce cadre la responsabilité de « sherpa finance » du président de la République Jacques Chirac lors de la préparation du G8 d'Évian[1].

En 2004, Stéphane Pallez rejoint France Télécom Orange et est nommée directeur financier délégué à partir de 2005[2].

En 2011, elle devient, sur proposition de la ministre des finances Christine Lagarde[1], présidente-directrice générale de CCR, entreprise de réassurance publique notamment chargée de la gestion du régime des catastrophes naturelles pour le compte de l'Etat[1].

Depuis , elle est présidente-directrice générale de la Française des jeux, le 4e opérateur mondial de loterie, avec un chiffre d’affaires de 15,1 Mds d’euros en 2017.

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Stéphane Pallez exerce également des mandats d’administratrice de GDF Suez et de CNP-Assurances où elle préside le Comité d’Audit. Elle est aussi membre du Conseil de surveillance et du Comité d’audit d’EURAZEO[4].

Également membre du Conseil national du sport. Nommée le et jusqu'au au titre du collège des membres associés en tant que personnalités qualifiées[5]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Son époux est François Auque, haut dirigeant au sein d'Airbus.

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles de journaux[modifier | modifier le code]

  • Laurent Thevenin, « Stéphane Pallez s'installe à la Française des jeux », Les Échos,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juin 2015)
  • Rédaction Challenges et AFP, « Et la nouvelle PDG de la Française des jeux est.. », Challenges,‎ (lire en ligne).
  • Christophe Alix, « FDJ : Stéphane Pallez remporte la mise », Libération,‎ (lire en ligne).
  • Denis Cosnard et Cédric Pietralunga, « Une femme, Stéphane Pallez, devrait prendre la tête de la Française des jeux », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Virginie Malingre et Laurent Mauduit, « Fortes turbulences dans les directions du ministère des finances », Le Monde,‎ (lire en ligne).

Webographie[modifier | modifier le code]