Groupe Fraikin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fraikin France
logo de Groupe Fraikin
Logo de Fraikin

Création 1944
1988 sous la forme actuelle
Dates clés 1967 : la société s'oriente vers l'activité de la location sans chauffeur
Fondateurs Gérard Fraikin (1916-2004)
Personnages clés Gérard Fraikin
Forme juridique SA à conseil d'administration
Slogan You drive, we care
Siège social Colombes
Drapeau de France France
Direction Phillipe Mellier (président)
Actionnaires Alcentra, Varde Partners...
Activité Entretien et réparation d'autres véhicules automobiles
Produits Location de voitures, camions, tracteurs et véhicules spéciaux
Société mère FTI
Filiales FRAIKIN Limited
FRAIKIN Polska
FRAIKIN Alquiler
FRAIKIN Belgique
FRAIKIN Pays-Bas
FRAIKIN Luxembourg
FRAIKIN Assets
Effectif 2023 en 2018
SIREN 343 862 652
Site web www.fraikin.com

Chiffre d'affaires 517 174 800 € en 2018
Résultat net 4 531 800 € en 2018[1]
Camion Fraikin à Tomaszów Mazowiecki, Pologne

Fraikin est une entreprise française sur le marché de la location de véhicules industriels, utilitaires et commerciaux comprenant une offre multi-services intégrée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Gérard Fraikin fonde la société en 1944. Rapidement, Fraikin s'agrandit et fait ses premiers pas à l'international en s'implantant en 1978 au Royaume-Uni. En 1992, les filiales en Belgique et au Luxembourg voient le jour. L'introduction en bourse arrive en 1995. Fraikin Espagne naît en 1997.

En 1999, le groupe Fiat acquiert Fraikin. En 2003, Eurazeo entre dans le capital de Fraikin. La première titrisation arrive en 2004 pour un montant de 600 millions d'euros. En 2006, le groupe continue son développement européen avec son implantation en Pologne, Suisse et Slovaquie.

En 2006, Eurazeo cède Fraikin à CVC Capital Partner[Qui ?] pour 1.35 milliard d'euros[2].

2011 est marquée par l'ouverture de la République tchèque, puis le tour de la Hongrie en 2013. Le groupe se renforce en Europe avec la naissance de ses bureaux en Russie, en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas en 2015. La même année, Fraikin s'implante en Arabie Saoudite[3].

Début 2017, Petit Forestier annonce son intention d'acheter Fraikin mais renonce suite à l'avis défavorable de l'autorité française de la concurrence[4]

En , le Groupe Fraikin, a annoncé la finalisation de l’acquisition de sa holding, FTI, par un consortium mené par Alcentra et Värde Partners créanciers du holding[5].

Suite à cette opération, le Groupe est recapitalisé, et réduit sa dette d’environ 500 millions d’euros.[6]

Le , Pierre-Louis Colin décide de démissionner, le groupe Fraikin informe que la présidence est gérée par intérim en la personne de Philippe Mellier.

Données financières[modifier | modifier le code]

Fraikin Assets[7].
2014 2015 2016 2017 2018
Chiffre d'affaires en millions d'euros 545 541 nc 549 558
Résultat net en millions d'euros -14,9 -25 nc -17,9 -30,3
Effectif moyen annuel nc nc nc nc nc
Fraikin France[8]
2014 2015 2016 2017 2018
Chiffre d'affaires en millions d'euros 429 497 527 464 517
Résultat net en millions d'euros +10,1 +8,5 +11,9 +1,7 +4,5
Effectif moyen annuel 2143 2124 2013 2040 2023



Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.societe.com/societe/fraikin-france-343862652.html
  2. Cercle Finance, « Eurazeo vend Fraikin », zone bourse,‎
  3. « Histoire - Fraikin », sur www.fraikin.com (consulté le 25 octobre 2017)
  4. « Petit Forestier renonce à acheter Fraikin », sur FIGARO, (consulté le 26 novembre 2018)
  5. Dan Popa, « Fraikin éponge sa dette grâce à ses nouveaux actionnaires », sur www.journalauto.com (consulté le 26 novembre 2018)
  6. « Changement de contrôle du Groupe Fraikin », sur www.fraikin.com (consulté le 25 mai 2018)
  7. « fraikin assets - bilans publiés », sur www.verif.com (consulté le 23 mai 2020)
  8. « fraikin france : bilans 2014 à 2018 », sur www.verif.com (consulté le 23 mai 2020)

Liens Externes[modifier | modifier le code]