Blade Runner 2049

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Blade Runner 2)
Aller à : navigation, rechercher
Blade Runner 2049
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film.

Réalisation Denis Villeneuve
Scénario Hampton Fancher
Michael Green
Ridley Scott
Acteurs principaux
Sociétés de production Black Label Media
Thunder Road Pictures
Scott Free Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre science-fiction
Durée 163 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Blade Runner 2049 est un film de science-fiction américain réalisé par Denis Villeneuve, sorti en 2017. Il fait suite au premier film réalisé par Ridley Scott (producteur de cette suite), sorti en 1982 et adapté du roman Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? de Philip K. Dick. Il raconte les aventures d'un blade runner, trente ans après les aventures de Rick Deckard.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 2049, des humanoïdes issus du génie biologique, appelés réplicants, ont été intégrés dans la société pour assurer la survie de l'humanité. K, l'un des plus récents modèles conçus pour obéir, travaille comme blade runner au LAPD. Sa mission consiste surtout à pourchasser et éliminer les anciens modèles délinquants.

Dans une ferme, il élimine un ancien modèle et découvre par hasard une boîte enterrée au pied d'un arbre. L'analyse médico-légale révèle que ce sont les restes d'un réplicant femelle mort à la suite des complications d'une césarienne pratiquée dans l'urgence. K se rend au quartier général du LAPD, où il subit avec succès un test validant ses caractéristiques de réplicant. Sa supérieure, le lieutenant Joshi, lui ordonne de détruire toute trace pouvant mener à cette découverte, y compris l'enfant né à la suite de la procédure médicale. Joshi croit que cette information pourrait mener à une guerre entre les humains et les réplicants dotés d'une certaine autonomie.

K, troublé par cet ordre, se rend au bureau-chef de la société fabricant les réplicants, où son dirigeant Niander Wallace identifie le corps comme celui de Rachel, un prototype de réplicant ayant vécu 30 ans plus tôt. K apprend que Rachel et un ancien blade runner, Rick Deckard, ont eu une liaison amoureuse. Croyant que la reproduction entre réplicants peut augmenter la productivité de sa société, Wallace ordonne à Luv, un réplicant femelle doté de facultés de combat supérieures, de récupérer les restes de Rachel au LAPD et de suivre K dans le but de s'emparer de l'enfant. Wallace espère utiliser l'enfant pour mettre au point la reproduction des réplicants et étendre ses opérations dans les colonies spatiales.

De retour à la ferme, K met au jour une date cachée qui fait remonter chez lui le souvenir d'un petit cheval de bois qu'il aurait caché enfant dans une fonderie. Plus tard, dans un immense dépotoir de Los Angeles, il doit combattre des réplicants délinquants. Avec l'aide secrète de Luv, il les élimine, puis découvre le petit cheval de bois dans les ruines de la fonderie proche d'un orphelinat, ce qui lui laisse croire que ses souvenirs sont réels, alors que les souvenirs des réplicants sont implantés et donc faux. Pendant qu'il parcourt les enregistrements de naissance de cette année, K découvre que des jumeaux hétérozygotes sont nés ce jour-là, mais seul le garçon a survécu, ce qui le conforte dans sa croyance. Il se rend ensuite chez le Dr Ana Stelline, un ingénieur mémoriel qui vit dans une bulle stérile, qui lui rappelle qu'il est illégal d'implanter des mémoires humaines chez les réplicants, mais elle identifie le souvenir de K comme réel, ce qui l'amène à conclure qu'il pourrait être le fils de Rachel. De retour au quartier général du LAPD, il échoue au test de validation et K est suspendu par Joshi. K annonce qu'il a échoué au test parce qu'il a réussi la mission : l'enfant est mort. Joshi, sachant que K sera pourchassé, lui donne 48 heures pour disparaître avant qu'elle ne le déclare déviant.

K, impassible, fait analyser le petit cheval de bois. Il apprend qu'il comporte un motif de radiations qui ne se trouve que dans les ruines de Las Vegas. Se rendant sur place, il s'introduit dans un bâtiment, où il découvre Deckard vivant reclus dans un casino abandonné qu'il a piégé. L'ancien blade runner révèle qu'il a modifié les enregistrements de naissance pour brouiller les pistes et a laissé Rachel enceinte auprès de réplicants libres, sachant qu'elle y serait en sécurité. De son côté, après avoir tué Joshi, Luv se rend à Las Vegas, où elle s'empare de Deckard avec des hommes de main. Croyant K mort à cause de graves blessures, elle se rend au bureau-chef de la société Wallace. Sauvé par des réplicants libres, K apprend de Freysa, leur chef, que Rachel a donné naissance à une fille. K déduit qu'Ana Stelline est la fille de Deckard, puisqu'elle peut créer et implanter des souvenirs chez les réplicants. Freysa insiste auprès de K pour qu'il empêche à tout prix Wallace de découvrir le secret de la reproduction chez les réplicants, y compris tuer Deckard.

Au bureau-chef, Wallace déclare à Deckard que Tyrell a créé artificiellement les sentiments de Rachel dans le but de vérifier si un réplicant femelle peut porter un enfant. Même s'il lui présente une copie parfaite de Rachel, Deckard refuse de coopérer avec Wallace. Luv amène ensuite Deckard sur l'une des stations spatiales où elle aura le loisir de le torturer pour obtenir des informations. K abat les vaisseaux d'escorte, puis tue Luv au terme d'un long combat. Par la suite, il fait croire à la mort de Deckard pour le protéger à la fois de Wallace et des réplicants, puis l'amène voir Ana Stelline. Avant que Deckard n'entre dans le bâtiment pour rencontrer sa fille, K se plaint que ses meilleurs souvenirs appartiennent à Stelline. Blessé après son combat contre Luv, il s'étend sur les marches à l'entrée tout en regardant la neige tomber et succombe à ses blessures[1].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[5]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le projet d'une suite de Blade Runner débute en 1999. Stuart Hazeldine écrit un script intitulé Blade Runner Down et fondé sur le roman Blade Runner 2: The Edge of Human de K. W. Jeter, un ami de Philip K. Dick[6]. Ridley Scott, réalisateur du premier film, développe lui aussi un projet de suite, provisoirement nommée Metropolis[6],[7]. Le scénariste Travis Wright travaille alors avec le producteur Bud Yorkin pendant plusieurs années. Le scénariste John Glenn, qui quitte le projet 2008, révèle que le script explore la nature du monde en dehors des colonies et le sort de Tyrell Corporation après la mort de son fondateur[8].

En 2009, The New York Times révèle que Ridley Scott et son frère Tony envisagent une préquelle de Blade Runner qui se déroulerait en 2019. Le projet Purefold est ensuite envisagé comme une série de courts métrages de 5–10 minutes [9]. En février 2010, la production de Purefold cesse en raison de problèmes de financement[10]. En mars 2011, il est révélé que Bud Yorkin monte un nouveau film Blade Runner[11]. Le réalisateur Christopher Nolan est alors présenté comme le premier choix pour mettre en scène le film[12].

En août 2011, Ridley Scott rejoint le projet et un début de tournage est évoqué pour 2013. Le producteur Andrew Kosove (cofondateur d'Alcon Entertainment) explique que la participation de Harrison Ford est peu probable[13],[14]. Ridley Scott indique ensuite que le film sera une suite, même si les acteurs du premier film ne sont pas présents[15]. En octobre 2012, Ridley Scott répond en entretien que le projet se concrétise et ne ferme pas la porte à un retour de Harrison Ford[16].

Dans Variety en novembre 2014, Ridley Scott confirme son implication dans le projet, mais seulement comme producteur. Il révèle que le tournage aura lieu en 2014 ou 2015 et que le personnage de Harrison Ford n'apparaitra que dans le troisième acte du film[17]. En février 2015, la suite est officiellement confirmée et Denis Villeneuve est choisi comme réalisateur. Harrison Ford est confirmé dans le rôle de Deckard, alors que le coscénariste du premier, Hampton Fancher, rejoint lui aussi le projet. Le film doit alors entrer en production à l'été 2016[18].

En mai 2015, l'oscarisé Roger Deakins rejoint le film comme directeur de la photographie[19]. Il est annoncé que le tournage doit débuter en juillet 2016 et que Warner Bros. distribuera le film sur le sol américain alors que Sony Pictures Entertainment se chargera de la distribution internationale[20].

Le titre du film, Blade Runner 2049, est révélé en octobre 2016. Il correspond à la date de l'histoire du film, qui se déroule donc 30 ans après celle du premier film[21].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En avril 2015, Ryan Gosling est en négociations pour rejoindre la distribution[22]. Il est confirmé en novembre 2015 et explique sa décision par la présence de Denis Villeneuve et Roger Deakins sur le projet[23].

En mars 2016, Robin Wright est en négociations finales pour rejoindre le film[24]. En avril 2016, David Bautista poste une photo de lui avec une licorne en origami, révélant ainsi sa présence dans le film[25].

Ana de Armas et Sylvia Hoeks rejoignent ensuite la distribution[26],[27]. Carla Juri est confirmée en mai 2016[28].

En mars 2017, Edward James Olmos annonce qu'il reprendra son rôle de Gaff, le policier amateur d'origamis qui secondait Rick Deckard dans sa traque des réplicants dans le film de Ridley Scott[29].

En septembre 2017, Denis Villeneuve révèle que le rôle de Neander Wallace, finalement attribué à Jared Leto, avait initialement été prévu pour David Bowie. Le réalisateur déclare ainsi « Notre premier choix était David Bowie, qui a eu une telle influence sur Blade Runner. Quand nous avons appris la triste nouvelle, nous nous sommes mis en quête d’un acteur similaire ». L'acteur-chanteur est décédé en janvier 2016[30].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le à Budapest[31], notamment aux studios Korda d'Etyek en Hongrie[32] et s'achève le 20 novembre 2016.

Le tournage est marqué par le décès accidentel d'un technicien, suite à l'effondrement d'une plateforme le dans les studios Origo en Hongrie[33].

Musique[modifier | modifier le code]

Blade Runner 2049
Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de Hans Zimmer et Benjamin Wallfisch
Genre musique de film
Label Alcon Sleeping Giant / Epic Records

Initialement, Jóhann Jóhannsson est annoncé comme compositeur. Il est ensuite rejoint par Hans Zimmer et Benjamin Wallfisch. Finalement, en septembre 2017, il est révélé que Jóhann Jóhannsson quitte finalement le projet pour des raisons inconnues dont il n'a contractuellement pas le droit de parler[34].

Flying Lotus, dont la musique est utilisée dans le court-métrage Black Out 2022, sera également présent dans la bande originale de Blade Runner 2049[35].

No Titre Durée
1. 2049 3:37
2. Sapper's Tree 1:36
3. Flight to LAPD 1:47
4. Summer Wind (Frank Sinatra) 2:54
5. Rain 2:26
6. Wallace 5:23
7. Memory 2:32
8. Mesa 3:10
9. Orphanage 1:13
10. Furnace 3:41
11. Someone Lived This 3:13
12. Joi 3:51
13. Pilot 2:17
14. Suspicious Minds (Elvis Presley) 4:22
15. Can't Help Falling in Love (Elvis Presley & The Jordanaires) 3:02
16. One for My Baby (and One More for the Road) (Frank Sinatra) 4:24
17. Hijack 5:32
18. That's Why We Believe 3:36
19. Her Eyes Were Green 6:17
20. Sea Wall 9:52
21. All the Best Memories Are Hers 3:22
22. Tears In the Rain 2:10
23. Blade Runner 10:05
24. Almost Human (Lauren Daigle) 3:22

Sortie[modifier | modifier le code]

En février 2016, la sortie est annoncée pour le [36]. La sortie est ensuite avancée au .

Promotion[modifier | modifier le code]

Une première bande-annonce a été diffusée le et confirme que la date de sortie américaine est pour le [4].

Le 29 août 2017, il est annoncé que Denis Villeneuve a sélectionné des réalisateurs pour diriger trois courts-métrages expliquant les événements se déroulant entre le film Blade Runner et Blade Runner 2049. Le premier, 2036: Nexus Dawn (en), est réalisé par Luke Scott, et suit Niander Wallace, joué par Jared Leto, présentant un nouveau replicant, le Nexus-9, à des législateurs (parmi lesquels figure Benedict Wong) pour obtenir à nouveau l'autorisation d'en produire[37],[38]. Le second, 2048: Nowhere to Run, également dirigé par Scott, suit Sapper Morton, interprété par Dave Bautista, protégeant une mère et sa fille de bandits[39]. Le troisième, Blade Runner Black Out 2022, est un court-métrage d'animation japonaise réalisé par Shinichirō Watanabe[40] où un replicant nommé Iggy fait exploser une tête nucléaire au dessus de Los Angeles, créant une impulsion électromagnétique qui efface les données de la société Tyrell concernant les replicants enregistrés et mène à l'interdiction de fabriquer de nouveaux androides.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Dans les pays anglo-saxons, le film recueille des critiques globalement favorables. Sur le site Rotten Tomatoes, il obtient un pourcentage de 88% de critiques favorables, avec une note moyenne de 8,2/10 sur la base de 294 critiques collectées[41]. Sur Metacritic, il atteint le score de 81/100 sur la base de 51 critiques collectées[42].

En France, l'accueil critique est positif : le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 3,8/5, et des critiques spectateurs à 3,8/5[43].

Pour Jacques Morice de Télérama, « C'est le défi un peu fou de ce Blade Runner 2049 : aller totalement à contre-courant des blockbusters actuels, de leur montage effréné et de leurs effets spectaculaires, en privilégiant le plan-séquence et la profondeur de champ. On est immergé, enraciné dans ce futur, de manière lente, hypnotique. Certaines zones post-apocalyptiques et la quête de l'officier K (allusion au Joseph K. du Procès de Kafka ?) font penser à Stalker, de Tarkovski. [...] Le périple agrège anticipation et archéologie — y compris cinématographique, Villeneuve glissant lui-même des hommages à des maîtres, de Stanley Kubrick au Fritz Lang de Metropolis. »[44].

Pour Thomas Sotinel du Monde, « (Denis Villeneuve) a produit un film cauchemardesque et magnifique, immersion toxique et exquise dans un univers qui distille les résultats cataclysmiques des choix malheureux de l’humanité. »[45].

Pour Olivier Lamm de Libération, « Blade Runner 2049 n'est ni plus ni moins qu’un énième sequel d'exploitation qui photocopie et étire en dépit du bon sens les beaux mystères du film de Ridley Scott et du court roman de Philip K. Dick qu’il adaptait, incapable de trouver une raison valide ou un endroit original où exister. [...] Que nous montre, que nous raconte cette science-fiction si lisse, si scrupuleusement dessinée ? Précisément, rien de suffisamment consistant pour provoquer l'effroi ni le vertige, encore moins l'émotion.. »[46].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada[47]
43 244 177 $ en cours
Drapeau de la France France[48] 544 508 entrées en cours
Alt=Image de la Terre Mondial[47] 92 478 085 $ en cours

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sara Vilkomerson, « Blade Runner 2049 screenwriter Michael Green answers our burning questions », Entertainment Weekly,
  2. « Blade Runner 2049 dévoile sa durée et ce ne sera clairement pas un court-métrage - Actualité Film », sur EcranLarge.com (consulté le 2 septembre 2017)
  3. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  4. a et b New Blade Runner Seeks Former Blade Runner Trailer: Blade Runner 2049!, sur eclipsemagazine.com, consulté le 19 décembre 2016
  5. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage.
  6. a et b (en) « The Blade Runner FAQ: Are there any sequels? I heard rumours .. » [archive du ], My Blade Runner (consulté le 27 juillet 2011).
  7. (en) Bill Hunt, « My Two Cents », The Digital Bits, Inc. (consulté le 17 décembre 2007).
  8. (en) Sciretta, Peter, « Exclusive: Screenwriter Travis Wright Responds to Blade Runner 2 Story » [archive du ], /Film, (consulté le 27 juillet 2011).
  9. (en) Brad Stone, « Web Series Tied to 'Blade Runner' Is In the Works » [archive du ], New York Times, (consulté le 27 juillet 2011).
  10. (en) « Ag8 » [archive du ] (consulté le 23 décembre 2011).
  11. (en) Charlie Jane Anders, « Blade Runner Sequel (or Prequel) in Development Now » [archive du ], io9, Gawker Media, (consulté le 27 juillet 2011).
  12. (en) Orange, B. Alan, « Christopher Nolan Wanted for Blade Runner Sequel or Prequel » [archive du ], MovieWeb.com, (consulté le 15 mai 2011).
  13. (en) Mike Fleming, « Ridley Scott To Direct New 'Blade Runner' Installment For Alcon Entertainment » [archive du ], deadline.com, (consulté le 19 août 2011).
  14. (en) « Ridley Scott to direct new Blade Runner film » [archive du ], BBC, (consulté le 19 août 2011).
  15. (en) Chai, Barbara, « Ridley Scott Says He'll Direct 'Blade Runner' Sequel », Speakeasy, (consulté le 6 novembre 2011).
  16. (en) Kevin P. Sullivan, « Ridley Scott Gives 'Prometheus 2' And 'Blade Runner 2' Updates » [archive du ], MTV Movies Blog, (consulté le 13 octobre 2012).
  17. (en) Jacob Kastrenakes, « Ridley Scott won't direct 'Blade Runner' sequel », sur The Verge, Vox Media, Inc, (consulté le 26 novembre 2014).
  18. (en) Joseph, Matt, « Blade Runner Sequel Confirmed, Harrison Ford To Return », We Got This Covered, .
  19. (en) Geier, Thom, « ‘Blade Runner’ Sequel Hires Roger Deakins as Cinematographer », The Wrap, (consulté le 20 mai 2015).
  20. (en) Jagernauth, Kevin, « Denis Villeneuve’s ‘Blade Runner 2’ Starring Ryan Gosling & Harrison Ford Officially Starts Filming In July », Indiewire, (consulté le 25 janvier 2016).
  21. « Blade Runner 2 : le titre officiel dévoilé » (consulté le 6 octobre 2016).
  22. (en) Fleming Jr, Mike, « Ryan Gosling To Star In ‘Blade Runner’ Sequel », Deadline, (consulté le 16 avril 2015)
  23. (en) Goldberg, Matt, « Ryan Gosling Confirms He’s in ‘Blade Runner 2’; Talks Shane Black’s ‘The Nice Guys’ », Collider, (consulté le 16 novembre 2015)
  24. (en) Kit, Borys, « Robin Wright in Final Talks to Join Harrison Ford in 'Blade Runner' Sequel », The Hollywood Reporter, (consulté le 31 mars 2016)
  25. (en) Anderson, Ethan, « Dave Bautista Likely Bringing Some Muscle to ‘Blade Runner 2’ », Slash Film, (consulté le 2 avril 2016)
  26. (en) Kroll, Justin, « ‘Blade Runner 2’ Casts ‘Knock Knock’ Star Ana De Armas », The Wrap, (consulté le 22 avril 2016)
  27. (en) Galuppo, Mia, « Dutch Actress Sylvia Hoeks Joins Cast of 'Blade Runner' », The Hollywood Reporter, (consulté le 26 avril 2016)
  28. (en) McNary, Dave, « ‘Blade Runner’ Sequel Casts ‘Wetlands’ Star Carla Juri », Variety, (consulté le 26 avril 2016)
  29. (en) White, James, « Edward James Olmos Returning As Gaff For Blade Runner 2049 », sur Empire, (consulté le 16 mars 2017)
  30. « Blade Runner 2049 : David Bowie devait tenir le rôle joué par Jared Leto », sur Allociné, (consulté le 28 septembre 2017)
  31. (en) « My heart is racing... Day 1 for #BR ! »
  32. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  33. « Blade Runner 2 : Accident mortel sur le tournage de Denis Villeneuve », sur Allociné, (consulté le 30 août 2016)
  34. « Blade Runner 2049 perd son compositeur », sur Allociné, (consulté le 13 septembre 2017)
  35. (en) Brian Josephs, « Flying Lotus Will Soundtrack a New Blade Runner Animated Short », Spin,‎ (lire en ligne)
  36. (en) D'Alessandro, Anthony, « ‘Blade Runner’ Sequel To Blast Off On MLK Weekend 2018 », Deadline, (consulté le 18 février 2016)
  37. (en) Adam Chitwood, « Exclusive: Watch a ‘Blade Runner 2049’ Prequel Short Film Starring Jared Leto », Collider, (consulté le 29 août 2017)
  38. (en) Ethan Anderton, « ‘Blade Runner 2049’ Short Film Reveals Jared Leto’s Contribution to Replicant Technology in 2036 », /Film, (consulté le 31 août 2017)
  39. (en) « 'Blade Runner 2049’ Short Film Introduces the Backstory of Dave Bautista's Sapper », (consulté le 26 septembre 2017)
  40. (en) « Shinichiro Watanabe to direct a Blade Runner short film! », (consulté le 26 septembre 2017)
  41. (en) « Blade Runner 2049 (2017) », Rotten Tomatoes (consulté le 19 octobre 2017)
  42. (en) « Blade Runner 2049 reviews », Metacritic (consulté le 19 octobre 2017)
  43. « Blade Runner 2049 », sur Allociné (consulté le 9 octobre 2017).
  44. Jacques Morice, « Blade Runner 2049 », sur Télérama, (consulté en 18 octobre2017)
  45. Thomas Sotinel, « « Blade Runner 2049 » : requiem hypnotique pour humains et robots », sur Le Monde, (consulté en 18 octobre2017)
  46. Olivier Lamm, « «Blade Runner 2049», réplique mineure », sur Libération, (consulté le 18 octobre 2017)
  47. a et b (en) « Blade Runner 2049 », sur Box Office Mojo, IMDb (consulté le 13 octobre 2017)
  48. « Blade Runner 2049 », sur Jp's Box-office (consulté le 13 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]