Mensonges d'État

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mensonges d'État
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film
Titre québécois Une vie de mensonges
Titre original Body of Lies
Réalisation Ridley Scott
Scénario William Monahan
Musique Marc Streitenfeld
Acteurs principaux
Sociétés de production Scott Free Productions
De Line Pictures
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre thriller d'espionnage
Durée 123 minutes
Sortie 2008

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Mensonges d’État ou Une vie de mensonges au Québec (Body of Lies) est un film américain réalisé par Ridley Scott et sorti en 2008. Il met en scène Leonardo DiCaprio et Russell Crowe dans les rôles principaux et est adapté du roman Body of Lies (en) de David Ignatius, journaliste du Washington Post.

Résumé[modifier | modifier le code]

Ed Hoffman, chef de la division Moyen-Orient de la CIA, et Roger Ferris, un ancien journaliste de guerre devenu agent, traquent l'un des leaders d'Al-Qaïda, Al-Saleem. Alors que ce dernier est en Jordanie en pleine préparation d'attentats contre les États-Unis, Hoffman dicte ses ordres depuis sa villa de banlieue américaine. Pour débusquer le chef terroriste, ils décident de faire croire à l'expansion de leur propre organisation djihadiste, dans l'espoir d'un contact téléphonique, dans un monde où les terroristes ont appris à se passer des moyens de communications modernes. Pour arriver à ses fins, Ferris doit s'associer au chef des services secrets jordaniens, Hani Salaam, et composer avec les directives plus ou moins claires données par son supérieur Ed Hoffman.

Ferris gagne la confiance de Hani qui lui explique qu'en Jordanie, les djihadistes sont surveillés étroitement; ce dernier repère sur une photo un djihadiste nommé Mustapha Karami qu'il a connu jeune. Il lui propose d'être un agent double sous peine de le voir se faire dénoncer comme travaillant pour les services jordaniens. Hoffman, au courant, veut que Karami travaille pour lui mais Hani refuse.

Ferris rencontre Aicha, une jeune infirmière avec qui il sympathise. Chassé de Jordanie par Hani, il revient avec l'idée de créer un faux attentat et qu'un architecte sans histoire le revendique sous une fausse boîte mail. Cela marche car le réseau terroriste se manifeste et entre en contact avec l'architecte. Malheureusement, Ferris est repéré, Aicha est enlevée et Ferris doit se livrer pour la faire libérer. Emmené en Syrie, il est torturé par les tortionnaires fanatiques du réseau mais sauvé au dernier moment par Hani qui a su par l'intermédiaire de son infiltré où se trouvait le lieu de détention.

Ferris démissionne de la CIA et reste au Moyen-Orient.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

L'acteur principal Leonardo DiCaprio à la première londonienne du film en novembre 2008.

Sources et légende : version française (VF) sur Allodoublage[2]. Version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[3]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

En 2006, Warner Bros. engage William Monahan pour écrire un scénario basé sur le roman Penetration du journaliste David Ignatius, pas encore publié. Il est précisé que Ridley Scott est lié au projet[4]. En avril 2007, le roman, tout comme le film, est rebaptisé Body of Lies, alors que Leonardo DiCaprio est annoncé dans le premier rôle[5]. L'acteur explique avoir été séduit par le projet notamment pour l'aspect politique du films rappelant cerains longs métrages des années 1970 comme À cause d'un assassinat (1974, Alan J. Pakula) ou Les Trois Jours du Condor (1975, Sydney Pollack)[6].

Russell Crowe est ensuite évoqué pour un rôle majeur, alors que Steven Zaillian est engagé pour retravailler le script. Il avait déjà collaboré avec Ridley Scott pour American Gangster (2007)[7]. Russel Crowe prend plus de 28 kilos pour le rôle[8]. Il s'agit de sa 4e collaboration avec Ridley Scott après Gladiator (2000), Une grande année (2006) et American Gangster (2007). Les deux hommes se retrouveront en 2010 avec Robin des Bois[9].

Carice van Houten a été choisie pour le rôle de Gretchen Ferris, la femme de Roger, mais elle a été entièrement coupée au montage[9].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé entre les États-Unis, l'Europe et le Maroc et s'est étalé de septembre à [10].. En raison du sujet délicat du film, un tournage à Dubaï et aux Émirats arabes unis, n'a pas été autorisé par les autorités locales[9].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Mensonges d'État a reçu à sa sortie des critiques mitigées de la part de la presse. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 55% d'opinions favorables pour 216 critiques et une note moyenne de 5,910. Le consensus suivant résume les critiques compilées par le site : « Body of Lies s'appuie sur les performances de Russell Crowe et Leonardo DiCaprio pour l'élever au-delà du thriller d'espionnage conventionnel[11] ». Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 57100 pour 37 critiques[12].

En France, le film obtient une note moyenne de 3,45 sur le site AlloCiné, qui recense 23 titres de presse[13].

Box-office[modifier | modifier le code]

Produit pour environ 70 millions de dollars, le film en récolte plus de 115 millions au box-office mondial[1]. En France, il flirte avec les 900 000 spectateurs[14].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
39 394 666 $[1] [15] 14[15]
Drapeau de la France France 890 869 entrées[14] -

Monde Total mondial 115 900 897 $[1] - -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « Body of Lies », sur Box Office Mojo (consulté le )
  2. « Fiche du doublage français du film » sur Allodoublage, consulté le 2 janvier 2015
  3. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 02 janvier 2015
  4. (en) Michael, « Warner sets spy team » [archive du ], sur Variety, Reed Business Information, (consulté le )
  5. (en) Michael Fleming, « DiCaprio to star in 'Body of Lies' » [archive du ], sur Variety, Reed Business Information, (consulté le )
  6. Larry Carroll, « Leonardo DiCaprio And Russell Crowe Will Be A Good 'Fit' In CIA Flick, Ridley Scott Hopes », MTV,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. Michael Fleming, « Crowe 'Lies' with DiCaprio », Reed Business Information,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  8. (en)Crowe:Drinking different as Dad http://extra.warnerbros.com, September 30, 2008. Retrieved January 10, 2010
  9. a b et c Secrets de tournage - Allociné
  10. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  11. (en) « Body of Lies (2008) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le )
  12. (en) « Body of Lies Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le )
  13. « Mensonges d'État - critiques presse », sur AlloCiné (consulté le )
  14. a et b « Mensonges d’État », sur JP's box-office (consulté le )
  15. a et b (en) « Body of Lies - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]