Prometheus (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prometheus.
Prometheus
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film

Titre original Prometheus
Réalisation Ridley Scott
Scénario Damon Lindelof
Jon Spaihts
Acteurs principaux
Sociétés de production Brandywine Productions
Scott Free Productions
Dune Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre science-fiction
Durée 124 minutes
Sortie 2012

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Prometheus est un film de science-fiction américano-britannique produit et réalisé par Ridley Scott, sorti en 2012. Il met en scène, dans les rôles principaux, Noomi Rapace (Elizabeth Shaw), Michael Fassbender (David) et Charlize Theron (Meredith Vickers). L'action se déroule à la fin du XXIe siècle : l'équipage du vaisseau Prometheus, appartenant à la société Weyland, du nom du milliardaire qui l'a créé, part sous les ordres de ce dernier explorer le satellite naturel d'une planète lointaine, indiqué sur des pictogrammes archéologiques, dans l'espoir d'obtenir des réponses sur les origines de l'humanité ; les membres de l'équipage auront à faire face à un péril qui pourrait menacer l'espèce humaine.

Ce film était prévu à l'origine en tant que préquelle directe d'Alien, le huitième passager (1979), le deuxième long métrage de Ridley Scott. Cependant, le scénario de Prometheus a évolué en projet original indépendant de la saga Alien, même s'il s'inspire beaucoup de celle-ci et se déroule dans le même univers. Il explique notamment les origines du xénomorphe.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un passé lointain, un vaisseau extraterrestre arrive sur Terre. Un être humanoïde y est déposé et s'y sacrifie en absorbant un liquide noir sous l'effet duquel son corps se désagrège, répandant son ADN dans un cours d'eau.

En 2089, l'archéologue Elizabeth Shaw et son compagnon Charlie Holloway découvrent, sur l'île de Skye en Écosse, une peinture préhistorique figurant un humanoïde désignant six étoiles, peinture quasi-identique à des représentations picturales découvertes chez d'autres civilisations datant d'autres époques. En 2093, une expédition scientifique est organisée par la société Weyland, qui envoie dix-sept membres à bord du vaisseau Prometheus, jusqu'à une lune lointaine appelée LV-223, censée être l'endroit indiqué sur les images. Le voyage dure deux ans pendant lesquels l'androïde David 8 surveille le vaisseau alors que l'équipage est en biostase.

À l'approche de la destination, David 8 réveille les autres membres de l'équipage. Shaw et Holloway leur expliquent le but du voyage : explorer une planète probablement peuplée d'extraterrestres qu'ils nomment les « Ingénieurs », qui seraient responsables de la création de l'humanité. Le vaisseau se pose près d'un immense dôme artificiel, et plusieurs membres de l'équipage explorent l'intérieur du bâtiment. Ils y trouvent le corps décapité d'un Ingénieur, mort deux mille ans plus tôt, et une grande salle parsemée d'urnes et ressemblant à un temple. Une statue monumentale y représente une tête d'humanoïde, et des fresques étranges figurant notamment des xénomorphes.

Une tempête qui approche les force à retourner au vaisseau. Shaw et Holloway emportent la tête de l'Ingénieur tandis qu'en cachette David emporte une urne dans un sac. Le géologue Fifield et le botaniste Milburn, perdus dans le temple, sont forcés d'y rester en attendant que la tempête se calme. Sur le vaisseau, Shaw et la scientifique Ford étudient la tête. Elle est composée d'un casque qui recouvre une tête humanoïde de grande taille. Elles découvrent que l'ADN est identique à celui de l'espèce humaine. Pendant ce temps, David ouvre l'urne pour y découvrir des fioles contenant un liquide noir. Sur l'ordre d'un homme caché dans le vaisseau, David infecte Holloway avec le liquide noir. Holloway et Shaw ont des rapports sexuels ; on apprend à cette occasion qu’Elizabeth Shaw est stérile.

Pendant ce temps, au temple, Milburn est attaqué par une créature ressemblant à un serpent. Exerçant une pression considérable, le serpent arrive même à lui casser un bras. Fifield coupe la créature en deux et est aspergé de son sang acide. Il tombe dans le liquide noir qui s'écoule des urnes. La créature s'introduit alors dans la bouche de Milburn et le tue. Une fois la tempête dissipée, l'équipage retourne au temple et y trouve le corps mutilé de Milburn. Parti de son côté, David découvre ce qui semble être le poste de commandement d'un vaisseau spatial contenant une carte stellaire désignant la Terre, ainsi que le corps en biostase d'un Ingénieur encore vivant. Holloway, infecté, est en proie à des crises et des convulsions. L'équipage retourne en hâte au vaisseau. Vickers refuse de faire entrer Holloway, pour éviter toute contagion. Malgré les cris de Shaw, Holloway supplie Vickers de le tuer, ce qu'elle fait avec un lance-flammes. Shaw se réveille ensuite à l'infirmerie, où elle apprend qu'elle est enceinte de trois mois malgré sa stérilité et ses deux années passées en sommeil. David lui apprend qu'il s'agit en fait d'une créature extraterrestre. Il veut la mettre de force en biostase pour ramener la créature en l'état sur Terre et l'étudier. Shaw parvient à s'échapper, elle utilise une machine capable de procéder automatiquement à des opérations chirurgicales et fait extraire de son utérus une créature tentaculaire. En état de choc, Shaw découvre Peter Weyland, confiné dans les quartiers de Vickers (qui s'avère être sa fille). Le vieil homme était resté secrètement en biostase, économisant ainsi le peu de vie qui lui reste. Il explique vouloir utiliser la technologie des Ingénieurs pour accéder à l'immortalité. Au même moment, le corps mutant de Fifield se présente devant le vaisseau, attaque l'équipage et tue un certain nombre de ses membres avant d'être abattu au lance-flammes par le capitaine Janek et son copilote. Janek suggère ensuite à Shaw que la planète a été utilisée par des Ingénieurs comme base militaire dans le but de maitriser leur arme biologique : le liquide noir.

Une nouvelle expédition est lancée par Weyland (qui se fait doter de jambes en exosquelette pour l'occasion) pour réveiller le dernier Ingénieur de sa biostase. Aussitôt réveillé, ignorant toute tentative de communication de la part des humains[note 1], celui-ci décapite David, tue Weyland ainsi que les autres personnes présentes. Seule Elizabeth Shaw en réchappe et parvient à regagner l'extérieur. Par radio, elle informe Janek et les pilotes Chance et Ravel que le vaisseau extraterrestre compte se rendre sur Terre pour exterminer l'humanité. Alors que Vickers ordonne aux pilotes de rentrer sur Terre, Shaw les convainc de détruire le vaisseau extraterrestre qui s'apprête à quitter la planète. Les pilotes se sacrifient en jetant le Prometheus contre le vaisseau extraterrestre tandis que Janek fait savoir à Meredith Vickers qu'elle peut quitter le vaisseau en s'éjectant pour aller récupérer son module de survie qui a été éjecté auparavant sur la planète. Le vaisseau des Ingénieurs s'écrase alors au sol, tuant Vickers. Shaw est protégée par un rocher mais, à court d'oxygène, elle retourne à l'épave du module de survie de Vickers. Elle y retrouve, coincée dans une salle, la créature qu'elle avait auparavant extraite de son utérus et qui depuis a grandi de façon spectaculaire. L’Ingénieur survivant réapparaît et attaque Shaw, qui ouvre alors une porte libérant la créature, qui se saisit de l'Ingénieur. Shaw s'introduit ensuite dans le vaisseau écrasé pour récupérer les restes de David, toujours en fonctionnement. David lui indique qu'il existe plusieurs vaisseaux sur la planète. Elle lui demande alors de la conduire à un autre vaisseau pour enfin s'échapper et rejoindre la planète où vivent les Ingénieurs. Shaw veut comprendre pourquoi ils souhaitent détruire l'humanité alors qu'ils l'ont eux-mêmes créée.

Au dernier plan, le corps inanimé de l'Ingénieur dans l'épave du module de survie de Vickers se met à convulser, puis un xénomorphe s'extirpe de son thorax, sous une forme primitive qui évoque le début de l'évolution de cette espèce.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Les acteurs Charlize Theron et Michael Fassbender, pour la promotion du film au WonderCon, en mars 2012.

Sources et légendes : version française (VF) sur AlloDoublage[3] version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[4]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse du projet[modifier | modifier le code]

Une préquelle à Alien est annoncée dès juin 2009. Toutefois, un conflit germa lorsque Ridley Scott proposa d'en être le producteur et de laisser un proche, Carl Erik Rinsch, le réaliser. La Fox, qui possède les droits de la saga Alien, n'accepte le projet que si Ridley Scott en est le réalisateur[5]. Ridley Scott accepte finalement de réaliser le film. Le scénariste Jon Spaihts propose ses idées à Scott Free Productions et à la 20th Century Fox qui l'engagent alors pour écrire le scénario[6]. En avril 2010, Ridley Scott a lu plusieurs brouillons du scénario et raconte que le film aura lieu trente ans avant Alien et expliquera qui est le space jockey, l'extraterrestre fossilisé et vraisemblablement victime d'un chestburster, que l'on voit dans le premier Alien. La compagnie Weyland (pas encore rejointe par Yutani) serait dans les balbutiements de la terraformation et le personnage principal serait une femme, mais pas Ellen Ripley qui n'était pas encore née[7].

Damon Lindelof est ensuite sollicité pour réviser le scénario de Jon Spaihts[8]. Ridley Scott explique alors ses intentions : « Le film sera vraiment dur, vraiment sale. C'est la face cachée de la Lune. On parle de dieux et d'ingénieurs. Ingénieurs de l'espace. Est-ce que les aliens étaient créés en tant que forme de guerre biologique ? Ou une forme biologique qui irait nettoyer une planète ? »[9].

En janvier 2010, un script signé Jon Spaihts et intitulé Alien Harvest filtre sur internet. Très vite, les spéculations ont circulé concernant l'authenticité du document[10]. Ridley Scott précise qu'il a personnellement veillé à ce que le script soit en lieu sûr et ne puisse fuiter sur internet[11].

Ridley Scott, le réalisateur du film

Ridley Scott évoque ensuite James Cameron et le défi qu'il s'impose avec ce film. Son ambition est clairement de dépasser Avatar et faire une grande épopée intergalactique[réf. nécessaire] :

« James a mis la barre très très haut, mais je dois faire encore mieux ! Il ne va pas s'en tirer comme ça ! »

— Ridley Scott

Le titre du film, Prometheus, est dévoilé en janvier 2011. Scott explique néanmoins que le film sera non plus une préquelle d'Alien, mais un film à part entière :

« Bien que le point de départ de ce projet ait été Alien, le processus créatif a fait évoluer l'ensemble vers une nouvelle mythologie, vers un nouvel univers, plus vaste. Les fans reconnaitront l'ADN d'Alien, mais les idées développées dans Prometheus sont originales, vastes et provocantes. Je ne saurais être plus heureux. J'ai trouvé l’histoire dont je rêvais et je reviens enfin à la science-fiction, un genre qui me tient tant à cœur. »

— Ridley Scott[12]

En juin 2011, Damon Lindelof prétend qu'il s'agit bien d'une préquelle d'Alien, que les événements racontés se passent antérieurement, dans le même univers, mais ne sont pas liés au film puisque Prometheus n'inclut pas les éléments de la saga comme les facehuggers et les chestbursters[13].

Dès le début du projet, un conflit oppose la Fox à Ridley Scott car ce dernier souhaitait un budget de 250 millions de dollars et une classification « R » (interdit aux mineurs non-accompagnés) alors que la Fox exigeait une classification « PG-13 » pour un tel budget[9]. Le 21 juillet 2011 lors du Comic-Con, Ridley Scott confirme que le film serait un PG-13. Il reste confiant que ça n'affectera pas la qualité du film et fait allusion à une possible version classée « R » dans le DVD et Blu-ray[14]. Ridley Scott mentionne également qu'il y aurait peut-être plusieurs androïdes dans le film, ainsi qu'une civilisation très barbare. Il précise au public que l'une de ses intentions était aussi de lui « foutre la trouille comme jamais » (« […] what I want to do is scare the living shit out of you »)[15].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Après plusieurs changements (Anne Hathaway, Natalie Portman, Gemma Arterton, Carey Mulligan et Abbie Cornish ont toutes été envisagées pour le rôle), c'est finalement l'actrice suédoise Noomi Rapace qui est choisie pour le rôle féminin principal, la scientifique Elizabeth Shaw. Le personnage est nommé ainsi en référence à une scientifique, compagne du Docteur dans la série Doctor Who[16]. Shaw est plus ou moins éloignée d'Ellen Ripley, la protagoniste d'Alien :

« Elle est complètement différente. C’est une scientifique très intelligente. Elle est croyante. Bien qu’il subsiste toutefois quelques similitudes entre elle et Ripley, je ne crois pas que les gens la compareront à Ripley quand ils verront le film[17]. »

— Noomi Rapace

Charlize Theron est Vickers, une autre coprotagoniste[18], que l'actrice décrit comme froide au début du film, et dont on découvrira la nature et la fonction véritables lors du troisième acte[15]. Michael Fassbender incarne un androïde[19].

Tournage[modifier | modifier le code]

Wadi Rum, en Jordanie, fournit l'arrière-plan pour une grande partie du film.

Prise de vue du monde extérieur étranger ont été filmés dans le Wadi Rum, en Jordanie, fournit l'arrière-plan pour une grande partie du film. Le tournage s'est déroulé au Royaume-Uni : aux Pinewood Studios, en Écosse[20], en Islande et en Espagne.

En juillet 2011, un tournage de deux semaines a lieu en Islande, notamment sur le site de Dettifoss, pour filmer les quinze premières minutes du film, censées représenter une séquence des « débuts des temps » selon Ridley Scott[21].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Prometheus
Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de Marc Streitenfeld
Sortie (iTunes)
Enregistré studios Abbey Road
Durée 57:07
Genre musique de film
Compositeur Marc Streitenfeld, Harry Gregson-Williams

Bandes originales de Alien

La musique du film est composée par Marc Streitenfeld. Il avait déjà travaillé avec Ridly Scott pour Une grande année 2006), American Gangster (2007), Mensonges d'État (2008) et Robin des Bois (2010). Deux morceaux sont par ailleurs composés par Harry Gregson-Williams. De plus, dans Friend from the Past, on retrouve des éléments du thème de Jerry Goldsmith composé pour Alien, le huitième passager (1979).

No Titre Artist Durée
1. A Planet Marc Streitenfeld 02:36
2. Going In Marc Streitenfeld 02:06
3. Engineers Marc Streitenfeld 02:32
4. Life Harry Gregson-Williams 02:33
5. Weyland Marc Streitenfeld 02:07
6. Discovery Marc Streitenfeld 02:35
7. Not Human Marc Streitenfeld 01:51
8. Too Close Marc Streitenfeld 03:23
9. Try Harder Marc Streitenfeld 02:04
10. David Marc Streitenfeld 03:02
11. Hammerpede Marc Streitenfeld 02:46
12. We Were Right Harry Gregson-Williams 02:45
13. Earth Marc Streitenfeld 02:38
14. Infected Marc Streitenfeld 01:59
15. Hyper Sleep Marc Streitenfeld 02:03
16. Small Beginnings Marc Streitenfeld 02:14
17. Hello Mommy Marc Streitenfeld 02:06
18. Friend from the Past Marc Streitenfeld, Jerry Goldsmith 01:16
19. Dazed Marc Streitenfeld 04:32
20. Space Jockey Marc Streitenfeld 01:32
21. Collision Marc Streitenfeld 03:08
22. Debris Marc Streitenfeld 00:47
23. Planting the Seed Marc Streitenfeld 01:38
24. Invitation Marc Streitenfeld 02:18
25. Birth Marc Streitenfeld 01:26

Sortie[modifier | modifier le code]

Promotion[modifier | modifier le code]

Pour la promotion de Prometheus, la production a créé trois vidéos virales sur des personnages du film. La première, révélée en février 2012, présente le personnage de Peter Weyland interprété par Guy Pearce animant une conférence TED où il rappelle le mythe grec de Prométhée et affirme que par la technologie l'humanité a désormais atteint le stade des dieux[22]. La seconde vidéo virale, sortie en avril 2012, se présente comme une publicité vendant le nouveau modèle de robot doté d'intelligence artificielle, David, interprété par Michael Fassbender[23]. Enfin, la dernière, sortie en mai 2012, est un message vidéo d'Elisabeth Shaw, interprétée par Noomi Rapace, à l'attention du millionnaire Peter Weyland afin qu'il finance une mission d'exploration spatiale par laquelle elle estime qu'elle pourra obtenir des réponses sur l'origine de l'humanité et l'existence de vie extraterrestre[24]. On trouve ces vidéos dans les bonus des DVD et Blu-ray du film.

À Paris, en mai 2012, l'ancienne station de métro Saint-Martin est redécorée avec des décors du film. Cette « station-fantôme » est même annoncée sur les plans dans les voitures de certains trains de la ligne 9 entre les stations République et Strasbourg - Saint-Denis[25].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le film a reçu des critiques de moyennes à bonnes, recevant une note de 62/100 sur Metacritic basée sur six critiques américaines[26], 3,4/5 sur AlloCiné basée sur 22 critiques de presse françaises[27] et un score de 74 % (pour une note moyenne de 6,9 sur 10) basé sur 213 critiques sur le site Rotten Tomatoes[28].

Box-office[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, Prometheus démarre avec une recette de 51 050 101 $[29]. Au total, il cumule 126 477 084 $[29].

En France, il cumule 15 842 943 $[29] (1 837 125 entrées).

Dans le reste du monde, il cumule 276 877 385 $[29].

Au Box-Office Mondial, Prometheus cumule 403 354 469 $[30] pour un budget de 150 000 000 $[29].

Distinctions principales[modifier | modifier le code]

Source et distinctions complètes : Internet Movie Database[31]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Suite[modifier | modifier le code]

Une suite, Alien: Covenant, est prévue pour 2017 et sera toujours réalisée par Ridley Scott.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le capitaine Janek dit à Meredith Vickers que son Concertina a appartenu à Stephen Stills. Satisfait qu'elle l'invite à la rejoindre dans sa chambre, il joue quelques notes et entonne un couplet de sa chanson Love the One You're With (en) de .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. Uniquement dans la version cinéma. Dans la version DVD et Blu-ray, l'alien prend la parole.
  • Références
  1. « Prometheus (2012)- JPBox-Office », sur JPBox-Office,‎ (consulté le 4 août 2015)
  2. Dates de sortie - Internet Movie Database
  3. « Fiche de doublage VF du film » sur AlloDoublage.com
  4. « Fiche de doublage VQ du film » sur Doublage Québec
  5. (en) The Hollywood Insider : Ridley Scott, Emile Hirsch, and Glee were in the news this week - EW.com, 5 juin 2009
  6. (en) 'Alien' prequel takes off - Variety, 30 juillet 2009
  7. (en) Exclusive: Ridley Scott Reveals 'Alien' Prequel Details - MTV, 22 avril 2010
  8. (en) Ridley Scott: 'I'm doing pretty good, if you think about it' - The Independent, 3 septembre 2010
  9. a et b (en) Alien Prequel Stalled Over Budget and Rating Disagreement - MovieWeb.com, 1er octobre 2010 : « The film will be really tough, really nasty. It's the dark side of the moon. We are talking about gods and engineers. Engineers of space. And were the aliens designed as a form of biological warfare? Or biology that would go in and clean up a planet? »
  10. (en) Is the Alien Harvest script out there really the Alien prequel movie we'll see?, coronacomingattractions.com, 14 juin 2010
  11. (en) New Details on Ridley Scott’s ‘Alien’ Reboot ‘Prometheus’: Cast Is Complete, news.softpedia.com, 27 février 2011 : « As it turns out, it could very well be that the script for it hasn’t leaked because he personally made sure it was in a safe place, so as not to ruin the surprise for the fans. »
  12. Le prequel d'Alien n'en est plus un et devient "Prometheus" ! - AlloCiné, 15 janvier 2011
  13. (en) Prometheus Becomes A Little Clearer - Dark Horizons, 29 juin 2011
  14. (en) « Ridley Scott Talks Prometheus at Comic-Con by Video Call », sur Slashfilm.com,‎
  15. a et b (en) First footage from Ridley Scott’s Prometheus made our space helmets explode! - io9.com, 21 juillet 2011
  16. http://blogs.coventrytelegraph.net/thegeekfiles/2012/06/prometheus-link-to-doctor-who-revealed-as-university-academics-give-verdict-on-the-film-and-alien-fr.html
  17. "Prometheus" : Noomi Rapace parle de son personnage, actucine.com. Consulté le 21 juillet 2011.
  18. "Prometheus" : Charlize Theron monte à bord !, AlloCiné. Consulté le 21 juillet 2011.
  19. Michael Fassbender et Noomi Rapace chez Ridley Scott, Commeaucinema.com. Consulté le 21 juillet 2011.
  20. (en) Filming locations for Prometheus, Internet Movie Database. Consulté le 21 juillet 2011
  21. (en) "Prometheus" Moves to Iceland for Beginning of Time, comingsoon.net. Consulté le 24 juillet 2011
  22. "Prometheus" : le rôle de Guy Pearce dévoilé [MISE A JOUR avec vidéo virale] ! - AlloCiné
  23. Nouvelle vidéo virale de "Prometheus ! - AlloCiné
  24. Prometheus : une nouvelle vidéo virale avec Noomi Rapace - reviewer.fr
  25. Prometheus : une station-fantôme dans le métro parisien - AlloCiné
  26. (en) Critic Reviews for Prometheus - Metacritic, 3 juin 2012
  27. Critiques Presse pour le film Prometheus - AlloCiné, 3 juin 2012
  28. (en) Prometheus (2012) - Rotten Tomatoes
  29. a, b, c, d et e « Prometheus (2012)- JPBox-Office », sur JPBox-Office.com,‎ (consulté le 4 août 2015)
  30. « Prometheus (2012)- JPBox-Office », sur JPBox-Office.com,‎ (consulté le 4 août 2015)
  31. (en) Awards sur l’Internet Movie Database

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]