Sicario

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sicario
Description de l'image Sicario (2015) Logo.png.

Titre original Sicario
Réalisation Denis Villeneuve
Scénario Taylor Sheridan
Acteurs principaux
Sociétés de production Black Label Media
Thunder Road Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Policier, Thriller
Durée 121 minutes
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Sicario est un film policier américain réalisé par Denis Villeneuve, sorti en 2015.

« Sicario », en français « sicaire » (tueur à gages), fait référence aux tueurs opérant pour les cartels d'Amérique latine.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Kate Macer est une jeune agent du FBI idéaliste et volontaire. Divorcée et sans aucune vie de famille, elle ne vit que pour son métier. Membre d’une HRT dans la région de Phoenix au sud des États-Unis, elle est confrontée chaque jour à la violence des trafiquants de drogues qui ont transformé la région frontalière avec le Mexique en zone de non-droit.

À la suite d’une intervention qui a tourné à la catastrophe, elle se porte volontaire pour rejoindre l’équipe de Matt. Leur mission : s’attaquer par tous les moyens au chef du cartel de Juárez. Pour cela, ils n’hésitent pas à intervenir de façon clandestine au Mexique accompagnés par Alejandro, un conseiller au passé trouble. Face à la barbarie des cartels et au cœur d’un système opaque, Kate va devoir remettre en cause toutes ses certitudes si elle veut survivre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légendes : version française (VF) sur RS Doublage[3] ; version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[4]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Pour écrire ce film sur les cartels de la drogue à la frontière entre les États-Unis et le Mexique, l'ancien acteur Taylor Sheridan s’est plongé dans une importante documentation. Il a également interrogé des immigrés dans le désert de Chihuahua : « Au début, ça a été le silence total. La seule façon d’obtenir des informations, c’est de gagner la confiance des gens qui sont le plus touchés par ce trafic : les migrants qui, poussés par le besoin, franchissent la frontière et peuplent le no man’s land qui s’étend entre le sud de l’Arizona, le Nouveau-Mexique et le nord du Mexique. Ce sont eux, mes sources ». Originaire du Texas, il se sent touché directement par ce trafic : « Le Mexique, ce pays où l’on pouvait se rendre tranquillement en voiture, n’existe plus aujourd’hui. C’est devenu un endroit sans foi ni loi. Il n’existait aucun film sur la manière dont la vie a changé dans le nord du Mexique, sur la façon dont la drogue et la corruption gouvernent tout, désormais, et sur l’évolution des cartels qui sont devenus des groupes militarisés[5]. » Lorsqu'il rejoint le projet, le réalisateur canadien Denis Villeneuve insiste fortement auprès de la production pour que le personnage principal soit féminin et qu'il s'inspire d'une femme militaire rencontrée au Texas[5].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage du film débute en à Albuquerque, au Nouveau-Mexique[6]. Il s'est poursuivi dans plusieurs villes.

Villes de Tournages 

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le réalisateur et les principaux acteurs lors du Festival de Cannes 2015.

Lors de sa présentation au Festival de Cannes 2015, Sicario reçoit des critiques plutôt positives[7]. Variety écrit ainsi « l'intrigue noueuse requiert une grande attention mais ne devient jamais trop difficile (ou volontairement opaque) à suivre. [...] Comme dans les films de Clint Eastwood ou Michael Mann, la violence est sauvage et étonnante, mais jamais outrancièrement spectaculaire, chaque balle tirée a des conséquences pour la victime et le tireur[8]. » Metronews écrit que le film « n’est pas sans rappeler le Traffic de Steven Soderbergh dans sa construction chorale. Avec une touche de No Country for Old Men » et regrette que le réalisateur ne parvienne « à imposer sa patte »[9]. The Hollywood Reporter souligne que « la violence du trafic de drogue entre les États-Unis et le Mexique ont été la toile de fond de nombre de films ces 30 dernières années, mais peu sont aussi puissants et superbement faits que Sicario »[10].

Sur Rotten Tomatoes, le film affiche un total de 93 % de critiques positives, avec une note moyenne de 7,8/10. Le site publie le consensus suivant : « Mené par les interprétations exceptionnelles d'Emily Blunt et Benicio del Toro, Sicario est un thriller tendu et bien ficelé bien plus profond que ce qu'il pouvait laisser penser[11],[12]. » Metacritic lui accorde un score de 80 sur 100[13]

Box-office[modifier | modifier le code]

D'abord diffusé en sortie limitée aux États-Unis, Sicario enregistre 401 288 $ au cours de son premier week-end d'exploitation dans six salles[14]. Le week-end suivant, il obtient 53 salles supplémentaires, ce qui lui vaut d'engranger 1 717 301 $, pour un total de 2 297 895 $ engrangées depuis sa sortie, se positionnant à la dixième place du box-office américain[14]. Pour son premier week-end d'exploitation avec une combinaison de salles plus importante (2 620 salles), Sicario prend la troisième place du box-office avec 12 148 041 $, pour un cumul de 15 149 336 $ récoltés depuis sa sortie[14]. Le film engrange 46 889 293 $ de recettes américaines et 84 025 816 $ de recettes mondiales[14].

En France, Sicario totalise 443 157 entrées, dont un démarrage à 178 566 entrées en première semaine d'exploitation, prenant ainsi la quatrième place du box-office[15].

Polémique[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En décembre 2015, le maire de Ciudad Juárez Enrique Serrano Escobar décide de boycotter le film, estimant que celui-ci donne une mauvaise image de sa ville. Il regrette notamment dans la scène lorsque des corps nus décapités sont pendus à des ponts, signes d'« un passé qui ne vaut pas la peine d’être ramené au présent. » Juàrez, qui était en 2010 la ville la plus dangereuse du monde avec 3000 morts par an, est passée à 500 meurtres en 2013. Le réalisateur Denis Villeneuve se défend, affirmant que « des gens se battent chaque jour pour leurs libertés et la paix. »[réf. nécessaire]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Suite[modifier | modifier le code]

Le film connait une suite, intitulée Sicario : La Guerre des cartels, réalisée par Stefano Sollima[16]. Le film est sorti en 2018.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Denis Villeneuve returns to morality's shifting line with 'Sicario », sur LA Times.com (consulté le 11 septembre 2015).
  2. « SICARIO : Visa & Classification », sur cnc.fr, (consulté le 14 avril 2018).
  3. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage (consulté le 29 décembre 2015).
  4. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage.qc.ca (consulté le 4 janvier 2016).
  5. a et b « Sicario, au cœur des cartels », sur Le Quotidien, (consulté le 25 août 2016).
  6. (en) « Sicario starts filming in ABQ at end of June », sur Bizjournals
  7. « Cannes 2015 : Sicario superbement réalisé et joué... mais inabouti selon la presse », sur Allociné, (consulté le 19 mai 2015)
  8. (en) Scott Foundas, « Cannes Film Review: Sicario », sur Variety, (consulté le 18 septembre 2015)
  9. (en) Jérôme Vermelin, « Sicario, la critique : rien de nouveau sous le soleil de Juarez », sur Metronews, (consulté le 18 septembre 2015)
  10. (en) Todd McCarthy, « Sicario: Cannes Review », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 18 septembre 2015)
  11. Citation originale : « Led by outstanding work from Emily Blunt and Benicio del Toro, Sicario is a taut, tightly wound thriller with much more on its mind than attention-getting set pieces. »
  12. (en) « Sicario (2015) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 18 septembre 2015)
  13. (en) « Sicario », sur Metacritic (consulté le 18 septembre 2015)
  14. a, b, c et d (en) « Sicario (2015) », sur Box Office Mojo, IMDb (consulté le 29 décembre 2015)
  15. « Sicario (2015) », sur Jp's Box-office (consulté le 29 décembre 2015)
  16. « La suite de Sicario perd Emily Blunt mais trouve son réalisateur », sur Allociné, (consulté le 25 août 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]