Bradbury Building

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bradbury Building
Bradbury building Los Angeles c2005 01383u.jpg

Bradbury Building, 2005.

Présentation
Type
Style
Architecte
George H. Wyman
Construction
1893
Statut patrimonial
National Historic Landmark (5/05/1977)
Monument historique-culturel de Los Angeles (21/09/1962)
Géographie
Pays
Région
Commune
Adresse
304 South Broadway
3rd and Broadway
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Los Angeles
voir sur la carte de Los Angeles
Red pog.svg
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Red pog.svg

Le Bradbury Building est un bâtiment historique de Los Angeles en Californie (États-Unis).

Présentation[modifier | modifier le code]

Le bâtiment, construit en 1893, est situé au 304 South Broadway (3rd and Broadway), dans le centre-ville de Los Angeles. Il est classé au National Historic Landmark le 5 mai 1977 et Monument historique-culturel de Los Angeles le 21 septembre 1962 par le conseil municipal de Los Angeles[1]. C'est le millionnaire Lewis L. Bradbury qui en commanda l'édification et le dessinateur George Wyman, qui ne détient aucune formation en architecture, le conçut d'après un dessin original de Sumner Hunt (en), lequel emploie Wyman au salaire hebdomadaire de 5 US$[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Le bâtiment était la plupart du temps un immeuble de bureaux. Déclaré Monument Historique en 1977, il fut acheté par Ira Yellin au début des années 1980, puis modifié dans les années 1990[3]. Depuis 1996, c'était le siège du service des affaires internes à la Police de Los Angeles[4] et d'autres agences gouvernementales. Le LAPD Board of Rights y tient des auditions disciplinaires concernant les agents, ces derniers le surnomment the Ovens (« le Grill »), allusion à la façon dont ils sont « cuisinés »[5] et le service détient un bail de 50 ans. Plusieurs bureaux sont loués à des opérateurs privés, dont les excursions de la Red Line Tours. Au premier étage, se trouvent la coutellerie Ross, où O. J. Simpson acheta un stylet , pièce à conviction de son procès pour meurtre, ainsi que d'autres enseignes commerciales.

Attraction populaire, les visites y ont lieu tous les jours. On ne peut accéder qu'au premier étage. Non loin se trouvent le Grand Central Market et le Million Dollar Theater. On y accède par la Red Line MTA à la sortie du Civic Center, à trois blocs de distance.

Architecture[modifier | modifier le code]

La façade en brique rouge et terra cotta a été conçue selon le style Renaissance Italien, courant à cette époque. Mais c'est l'intérieur qui retient l'attention[6]. Le couloir à lentrée, avec son plafond bas et sa pénombre ressemble aux passages couverts parisiens[7], puis s'ouvre sur une cour qui ressemble à une cathédrale[8] La cour centrale, surmontée de cinq étages, est entourée de briques roses et jaunes, ornée de fer forgé, de tuiles, de marbre italien, de tuiles mexicaines, de terra cotta, de boiseries cirées. Le puits de lumière inonde magnifiquement la cour avec des ombres qui changent constamment. Des ascenseurs à cage de fer forgé mènent au 5e étage.

Construction[modifier | modifier le code]

Durant sa construction, on mit au jour une source active d'eau qui pouvait menacer l'édifice. Mais Bradbury tenait à son projet et importa d'Europe des rails en acier massif pour renforcer le bâtiment. Prévu pour coûter 175 000 €, la facture se monta à 500 000 €, somme très élevée à l'époque. En 2008, la somme équivaudrait à 11 millions de dollars. Bradbury mourut quelques mois avant l'inauguration.

Univers de fiction[modifier | modifier le code]

Il est le décor de nombreux films, à la télévision, en littérature et dans des vidéos, surtout dans des œuvres de science-fiction[9] .Il apparaît au cinéma dans Blade Runner de Ridley Scott, dans M (le remake américain de M le Maudit) de Joseph Losey, dans (500) jours ensemble par Marc Webb, dans La Loi de Murphy de Jack Lee Thompson et dans The Artist de Michel Hazanavicius. Il est présent dans des films noirs tels que Shockproof (1949), D.O.A. (1950), I, The Jury (1953) (filmé en 3-D), dans The White Cliffs of Dover (1944), The Indestructible Man (1956), Caprice (1967), Marlowe (1969), Night Strangler, Chinatown (1974), L'Arme fatale 4 (1998). À la télévision américaine, il apparaît plus d'une fois dans Mission Impossible (1966–73). Dans la série de romans policiers tels que Nathan Heller, les bureaux de l'agence de détectives Detective Agency's de Los Angeles se trouvent au Bradbury, comme dans le roman Angel in Black. Dans le roman Star Trek, The Case of the Colonist's Corpse: A Sam Cogley Mystery, le protagoniste travaille(ra) au Bradbury Building 400 ans dans le futur.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) www.preservation.lacity.org, n°6
  2. (en) « New Shine for an Old Gem : Renovated Bradbury Building is a credit to Los Angeles architecture », The Los Angeles Times,‎ (lire en ligne)
  3. http://shamustown.com/bradbury.html
  4. http://articles.latimes.com/1996-02-13/local/me-35412_1_bradbury-building
  5. http://graphics.latimes.com/christopher-dorner-manhunt/#chapter-one"[
  6. http://www.aialosangeles.org/map-downtown-landmarks/the-bradbury-building#.Vsx7yctunwp
  7. http://articles.latimes.com/2002/oct/10/local/me-surroundings10
  8. http://articles.latimes.com/2002/oct/10/local/me-surroundings10
  9. http://io9.gizmodo.com/5128982/the-most-famous-building-in-science-fiction?skyline=true&s=x

Sur les autres projets Wikimedia :