Vincent Heden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vincent HedenVincent Heden
Description de cette image, également commentée ci-après
Vincent Heden à l'enregistrement de Champs-Élysées
Surnom Vincent Heden
Nom de naissance Vincent Daniel Philippe Chorlet
Naissance (43 ans)
Melun
Activité principale Comédien et chanteur
Ténor
Style
Activités annexes

Musicien, compositeur,

doubleur
Années d'activité 1993-aujourd'hui
Collaborations Stéphane Laporte, Agnès Boury, Stéphane Jarny
Récompenses Marius de la meilleure interprétation

Vincent Heden (né Vincent Daniel Philippe Chorlet le [1] à Melun) est un comédien, chanteur, musicien et danseur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vincent Daniel Philippe Chorlet est né en Seine-et-Marne, il grandit près de Melun à Dammarie-les-Lys. À l'âge de 5 ans il est initié à la musique par Serge Czarna[2].

De 1989 à 1996, il étudie l'orgue et l'accordéon classique, instrument pour lequel il est lauréat du 1er prix au concours national de l’Union fédérale française d’accordéon. Pendant cette période, il est également instrumentiste encore sous la baguette de Serge Czarna au sein de l’Orchestre Philharmonique d’accordéon de Seine & Marne[3].

En parallèle, il pratique le théâtre à l’Atelier Théâtre Junior de Melun (sous la direction de Brigitte Cardinet) puis à l’Atelier Joliot-Curie (direction B. Michalon) et la danse jazz (claquettes) et classique (Studios Tridanse). Ses différentes rencontres artistiques le mènent naturellement au chant et au piano.

En février 1996, il participe aux Rencontres d’Astaffort, organisées par Francis Cabrel[réf. nécessaire] et Christian Alazard pendant lesquelles il fera la 1re partie du concert de Zazie.

Cette même année, il rejoint la troupe de Roger Louret (Les Années Twist, La Vie parisienne[1]) et c'est à cette période qu'il commence à se faire appeler Vincent Heden.

En 1997, c'est une rencontre avec Yaël Benzaquen, spécialiste de la voix, qui lui permet de s’épanouir dans la pratique du chant. Plus tard, c'est en Belgique qu'il découvre le monde de la comédie musicale anglo-saxonne et y interprète Harold Bride dans Titanic de Maury Yeston à l'Opéra royal de Wallonie[4].

À partir de 2000, on le retrouve dans Chantons sous la pluie (Molière du spectacle musical 2001[5]).

C'est plus tard dans le personnage de Tintin dans Tintin et le Temple du Soleil, dont Didier van Cauwelaert signe l'adaptation française qu'il obtient son premier rôle principal[6],[7].

Entre 2002 et 2003, d'abord au Théâtre national de Chaillot puis en tournée à l'international, il interprète Pablo dans Concha Bonita d’Alfredo Arias aux côtés de Catherine Ringer[8] et à Jacques Haurogné.

Il interprète ensuite l'Ange déchu dans Anges & Démons (D. Hollier et L. Couson[9]), le Soldat inconnu dans Le Paris d'Aziz et Mamadou d'Alain Marcel à l'Opéra Bastille[10], Judas dans Jesus Christ Superstar à Bruxelles[11].

Dans Camille C. de Jonathan Kerr (Molière du spectacle musical 2005), il interprète Paul Claudel, Jessie Lipscomb et le dieu Hermès, narrateur de la tragédie musicale[12].

Il obtient en 2005 le prix de l'interprète masculin du festival Les Musicals pour ses prestations dans Camille C. et Un violon sur le toit, dans lequel il joue le rôle de Motel Kamzoil[13].

On le retrouve plus tard dans L'Illusion comique de Pierre Corneille[14] et La Ronde d'Arthur Schnitzler (mise en scène de Marion Bierry) au Théâtre de Poche Montparnasse[15]. Il interprète ensuite le rôle de Kevin dans Panique à bord de Stéphane Laporte et Patrick Laviosa (mise en scène Agnès Boury[16]). Il obtiendra une seconde fois le prix de l'interprète masculin des Musicals pour ce rôle.

En 2008, il joue le rôle de Randy Curtis dans Lady in the Dark de Gershwin, Hart et Kurt Weill (mise en scène Jean Lacornerie, coproduction de l'Opéra de Lyon et l'Opéra de Rennes[17]).

C'est ensuite au Laurie Beechman Theatre (en) de la 42e rue à New York qu'il joue dans Metropolita(i)n de Christophe Mirambeau et Barry Kleinbort[18].

En 2011, il est choisi pour interpréter le violoniste Charles Morel dans À la recherche du temps perdu adapté de l'œuvre de Marcel Proust par Nina Companeez aux côtés de Didier Sandre et Dominique Blanc[19],[20].

Cette même année, Vincent Heden joue le rôle du docteur Frédéric Frankenstein au Théâtre Déjazet dans la comédie musicale Frankenstein Junior de Mel Brooks[21],[22] en donnant la réplique à Camille Glémet (Inga) Zacharie Saal[23] et Alexandre Faitouni[24] (Igor) et Arnaud Delmotte[25] (Victor Frankenstein).

En 2013, on le retrouve dans Roméo & Juliet (adaptation dans laquelle il interprète Juliet[26] et signe les arrangements et quelques interludes musicaux[27]) et dans Salut les copains (mise en scène de Stéphane Jarny) aux Folies Bergère.

La même année on le retrouve dans D.I.S.C.O. dirigé et chorégraphié par Stéphane Jarny, spectacle dans lequel il interprète Estelle une speakerine, « femme étrange et troublante[28] ».

C'est ensuite dans le rôle d'Ombre qu'on le retrouve dans la comédie musicale Love Circus[29],[30].

En 2016, on le retrouve dans L'Opéra de quat'sous de Bertolt Brecht et Kurt Weill[31].

En 2017, il est l’interprète de l'oiseau au théâtre Comédia aux côtés de Gloria Palermo de Blasi dans Émilie Jolie, le conte musical de Philippe Chatel[32].

Comédies musicales et pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien[33][modifier | modifier le code]

Collaborateur artistique[modifier | modifier le code]

Arrangeur[modifier | modifier le code]

Production musicale[modifier | modifier le code]

Chanteur[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Quatre chansons pour enfants (musique de Francis Poulenc et paroles de Jean Nohain) accompagné au piano par Joao Paulo Santos[45]
  • 2008 : Funiculì Funiculà: Great Voices, Unforgettable Songs (enregistrement de trois chansons : Mon cœur est un violon, Rêve d'amour, Tristesse)[46]
  • 2012 : Enregistrement de cinq pièces sur des musiques d'Eric Satie, accompagné au piano par Joao Paulo Santos dont Tendrement (paroles de Vincent Hyspa) et Le Petit Recueil de Fêtes [47],[48]
  • 2014 : Élégie de Jules Massenet, accompagné au piano par Joao Paulo Santos[49]
  • 2014 : Hymnes à la chanson française, Vol. 2 (enregistrement de quatre chansons : Le chanteur, J'ai encore rêvé d'elle, Champs-Élysées, Lettre à France)[50]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Sur les planches de Sylvie Descamps
  • 1996 : Junkie Pinkie de Sylvie Descamps
  • 2012 : N'aie pas peur de Jean Baptiste Mouette[56]

Doublage[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Animation[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Marius de la meilleure interprétation dans un rôle principal dans Camille C.
  • 2008 : Marius de la meilleure interprétation dans un rôle principal dans Panique à Bord[58]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Vincent Heden : De "Tintin" à "Salut les Copains" », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Biographie de Vincent Heden »
  3. Talentbox, « TALENT BOX | Talentbox | Accueil », sur www.talentbox.fr (consulté le )
  4. Philippe MELIA, « TITANIC », sur aftitanic.free.fr (consulté le )
  5. « Jésus-Christ Superstar à Villers-la-ville – Superbe Superstar ! », sur www.regardencoulisse.com (consulté le )
  6. « L'après-Tintin de Vincent Heden », DH.be,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. mickeyboulay, « Tintin - Soleil », (consulté le )
  8. « Presse Concha Bonita », sur www.ritamitsouko.org (consulté le )
  9. « L’équipe de Anges et Démons – Anges, démons et démiurges », sur www.regardencoulisse.com (consulté le )
  10. « Le Paris d’Aziz et Mamadou », sur www.regardencoulisse.com (consulté le )
  11. Annuaire du spectacle 2003-2004 (éd, 2005), Editions Lansman (ISBN 978-2-87282-519-6, lire en ligne)
  12. « Marginale et géniale », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « Un Violon sur le Toit - Opérette Théâtre Musical », Opérette - Théâtre Musical,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. https://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2006/06/09/01006-20060609ARTMAG90550-_petit_espace_grand_spectacle.php
  15. Arthur Schnitzler, La Ronde, Editions Gallimard, , 272 p. (ISBN 978-2-07-257381-1, lire en ligne)
  16. « Panique A Bord - Théâtre Tristan Bernard » (consulté le )
  17. « Lady in the Dark | Les Archives du Spectacle », sur Les Archives du Spectacle (consulté le )
  18. « L'Équipe créative — Barry Kleinbort, Christophe Mirambeau, Ken Bloom, Olivier Bénézech, Paul Greenwood », sur Metropolita(i)n (consulté le )
  19. « « À la recherche du temps perdu », le 1er et 2 février sur France 2 - Newstele », Newstele,‎ (lire en ligne, consulté le )
  20. revenvie, « "A la recherche du temps perdu" extraits Vincent HEDEN », (consulté le )
  21. Arnaud Delmotte, « Frankenstein Junior le musical dans l'émission Chabada sur France 3 », (consulté le )
  22. « "Frankenstein Junior" prolonge à Paris », sur chartsinfrance.net (consulté le )
  23. (en-US) « Zacharie SAAL - Encore réunis 42e rue par zac-von-P - Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le )
  24. meltingtich, « Alexandre Faitrouni - "Encore réunis"- FRANKENSTEIN JUNIOR (Igor) », (consulté le )
  25. Arnaud Delmotte, « Frankenstein Junior le musical dans l'émission Chabada sur France 3 », (consulté le )
  26. RP ONLINE, « Neuss: Shakespeare à la France », sur RP ONLINE (consulté le )
  27. « « Roméo et Juliet », d’après William Shakespeare (critique), Vingtième Théâtre à Paris - Les Trois Coups » (consulté le )
  28. « Vincent Heden parle de D.I.S.C.O : "Nous sommes sur le fil entre le plaisir et la douleur" », sur chartsinfrance.net (consulté le )
  29. Love Circus Officiel, « Quand Ombre rencontre Estelle de Disco - Love Circus », (consulté le )
  30. « Sur France musique, une carte blanche haute en couleurs pour Vincent Heden - Radio - Télérama.fr », sur www.telerama.fr (consulté le )
  31. Romain Lambert, « Critique : ”L’Opéra de quat’sous” au Théâtre des Champs-Élysées », Musical Avenue,‎ (lire en ligne, consulté le )
  32. « Gloria des Kids United : "Émilie Jolie" applaudie par sa maman et ses amis » (consulté le )
  33. « Vincent Heden : spectacles à Paris et en Île-de-France », sur www.offi.fr (consulté le )
  34. a et b « Archives », sur Cérémonie des Molières 2017 (consulté le )
  35. « dossier-de-presse-blood-brothers-france.pdf »
  36. « Blood Brothers, le spectacle musical international arrive enfin en France ! », sur bloodbrothers.pr-rooms.com (consulté le )
  37. « D.I.S.C.O. : la joie contagieuse aux Folies Bergère », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le )
  38. Mensuel Mag, « Interview filmée de VINCENT HEDEN du spectacle musical DISCO pour Le Mensuel en 2014 », (consulté le )
  39. « Irma la Douce - Le Festival d'Anjou - édition 2016 » (consulté le )
  40. « I love Perrault - Théâtre de la Michodière | L'Officiel des spectacles », sur www.offi.fr (consulté le )
  41. Théâtre de la Michodière, « I LOVE PERRAULT au Théâtre de la Michodière », (consulté le )
  42. « Théâtre : Marie-Julie Baup et Lorànt Deutsch ont beaucoup à s'dire », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le )
  43. (de) « Romeo et Jules yet - Compagnie Magnus Casalibus, Paris - 2012 - Shakespeare-Festival Neuss », sur Shakespeare Festival - Globe Neuss (consulté le )
  44. « Festival d’Anjou. Les trois prix des jurys », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le )
  45. « Prokofiev et Saint-SaÎns et Poulenc et Schmitt : Classiques pour les enfants par Jean-Pierre Coffe sur Apple Music », sur itunes.apple.com (consulté le )
  46. « Deezer », sur Deezer (consulté le )
  47. João Paulo Santos et Vincent Heden, Tendrement (lire en ligne)
  48. « Deezer », sur Deezer (consulté le )
  49. João Paulo Santos et Vincent Heden, Elégie (lire en ligne)
  50. « Deezer », sur Deezer (consulté le )
  51. CinEmotions, « Vincent Heden : films, séries, photos... » (consulté le )
  52. Talentbox, « TALENT BOX | Talentbox | Accueil », sur www.talentbox.fr (consulté le )
  53. « A La Recherche Du Temps Perdu » (consulté le )
  54. Armelle BARGUILLET, « Qui se cache derrière le personnage de Charles Morel dans la Recherche du Temps perdu ? », Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  55. https://www.imdb.com/title/tt7253216/fullcredits/?ref_=tt_ov_st_sm
  56. Jb Mouette, « COURT METRAGE N'aie pas peur VOST anglais », (consulté le )
  57. « Dallas Buyers Club Films - AlloDoublage.com, le site référence du doublage français. », sur www.allodoublage.com (consulté le )
  58. Baptiste Delval, « Les nominations des Marius dévoilées dans leur intégralité », Musical Avenue,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]