Louis Ricard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ricard (homonymie).

Louis Ricard
Illustration.
Portrait dessiné de Louis Ricard.
Fonctions
Ministre de la Justice

(5 mois et 28 jours)
Président du Conseil Léon Bourgeois
Gouvernement Bourgeois
Prédécesseur Ludovic Trarieux
Successeur Jean-Baptiste Darlan
Ministre de la Justice et des Cultes

(9 mois et 9 jours)
Président du Conseil Émile Loubet
Gouvernement Loubet
Prédécesseur Armand Fallières
Successeur Léon Bourgeois (Justice)
Charles Dupuy (Cultes)
Maire de Rouen

(4 ans, 1 mois et 26 jours)
Prédécesseur Charles Dieutre
Successeur Gustave Leroy-Petit
Biographie
Nom de naissance Louis Pierre Hippolyte
Ricard
Date de naissance
Lieu de naissance Caen
Date de décès (à 81 ans)
Lieu de décès Rouen
Sépulture Cimetière monumental
de Rouen
Nationalité Française
Diplômé de Paris
Profession Avocat
Résidence Seine-Inférieure

Louis Ricard est un avocat et un homme politique français né le à Caen[1] (Calvados) et mort le à Rouen[2] en Seine-Maritime.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avocat, il est inscrit au barreau de Caen le 4 janvier 1861, puis au barreau de Rouen en 1867. Il est élu au conseil municipal de Rouen le 13 novembre 1881.

Le , il va saluer Gabriel Lespinasse de Saune, le commandant du transport militaire Isère qui largue les amarres pour une traversée de l'Atlantique avec dans ses cales les caisses contenant les pièces de la statue de la Liberté[3].

Il repose au cimetière monumental de Rouen.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

  • chevalier de la Légion d'honneur (1884)
  • officier de la Légion d'honneur (1903)[5]
  • officier d'Académie

Une rose lui a été dédiée en 1894 par le rosiériste normand Philibert Boutigny[6].

Mémoires et témoignages[modifier | modifier le code]

L'année de sa mort (1921), la section nord de la rue de la République de Rouen fut rebaptisée rue Louis-Ricard[7]. Il existe également un immeuble Louis Ricard à Barentin (canton de Pavilly, Seine-Maritime), situé rue Thomas-Corneille.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Au no 10 place Royale.
  2. Au no 210 rue Beauvoisine.
  3. « L'Isère a transporté la Liberté », sur Les Amis du Villemur Historique, (consulté le 19 septembre 2018).
  4. Assemblée Nationale, « Louis, Pierre Ricard - Base de données des députés français depuis 1789 - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 14 janvier 2018)
  5. « Cote LH/2317/68 », base Léonore, ministère français de la Culture
  6. Description et histoire sur le site HelpMeFind.
  7. (fr) « Origine des noms des rues et places » sur visite-de-rouen.com, consulté le 11 mars 2009

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Chaline (dir.) et Anne-Marie Sohn (dir.), Dictionnaire des parlementaires de Haute-Normandie 1871-1940, Publications de l'Université de Rouen, , 352 p., 24×16 cm (ISBN 2-87775-294-1), p. 298-302
  • Solange Rabouin, Louis Ricard, maire de Rouen, conseiller général, député, ministre, Rouen, mémoire de maîtrise, Université de Rouen,
  • « Louis Ricard », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]