Aurelius Victor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sextus Aurelius Victor, dit simplement Aurelius Victor (v. 327 - v. 390) est un historien et homme politique romain originaire de la province romaine d'Afrique [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Aurelius Victor est né aux environs de 327 en Afrique, d'origine modeste. Il fait partie de l'entourage de Julien et est gouverneur de Pannonie seconde[2],[1]. Il est toutefois destitué par Valens et Valentinien Ier. Il réapparait en 389 à la charge importante de préfet de la Ville (praefectus Urbi)[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

On lui a attribué un ensemble ordinairement désigné Corpus tripertitum, narrant l'histoire de Rome depuis la légende de Saturne jusqu'à l'empereur Constance II, et comprenant trois œuvres : Origo gentis Romanae, le Liber de viris illustribus, suite de 86 biographies des grandes figures de la monarchie et de la République romaine, et un Liber de Caesaribus. Seule cette dernière œuvre est effectivement de lui, les autres sont anonymes[4].

Son Liber de Caesaribus est une série de 42 biographies impériales (d’Auguste à Constance II) rédigée vers 360 et qui s’inspire, par le souci moralisant, de Salluste, Tacite et Suétone. De carrière exclusivement civile, Aurélius Victor emploie volontiers un discours critique envers l'armée et les personnages de cursus militaire. Son originalité par rapport aux abréviateurs Eutrope et Florus est d'avoir voulu faire un traité de morale et de politique destiné aux hommes de pouvoir[5].

Une partie de son information provient d'auteurs antérieurs inconnus et perdus, dont une Histoire impériale, dont l'existence a été déduite par Alexander Enmann par rapprochement de différents textes et qui est désignée sous le nom de Enmanns Kaisergeschichte[6].

Il est imité par un continuateur anonyme qui compose après 395 un ouvrage connu sous le nom d'Épitomé de Caesaribus[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c André Chastagnol, L'évolution politique, sociale et économique du monde romain de Dioclétien à Julien: La mise en place du régime du Bas-Empire (284-363), Sedes, coll. « Regards sur l'histoire », 1994 (1re éd. 1985), 394 p. (ISBN 2-7181-3552-2), p. 26
  2. Ammien Marcellin, XXI, 10, 6
  3. Joseph Hellegouarc'h, traduction de l'Abrégé d'histoire romaine d'Eutrope, Les Belles-Lettres, coll. « CUF Latin », 1999, LXXXV-274 pages, (ISBN 978-2-251-01414-2), p. XVII
  4. Joseph Hellegouarc'h, traduction de l'Abrégé d'histoire romaine d'Eutrope, Les Belles-Lettres, p. XX
  5. Pierre Dufraigne, Ed. Aurelius Victor, Les Belles Lettres, 1975, p. XXV
  6. André Chastagnol, L'Évolution politique, sociale et économique du monde romain de Dioclétien à Julien: La mise en place du régime du Bas-Empire (284-363), ouvrage précité, p. 19

Oeuvres[modifier | modifier le code]

  • Aurelius Victor, Œuvres complètes, traduction et commentaires par André Dubois et Yves Germain, Clermont-Ferrand, Paléo, 2003, (ISBN 2-84909-012-3), 209 pages
  • Aurelius Victor, Livre des Césars, traduction et commentaires par Pierre Dufraigne, Paris, Les Belles Lettres, 1975, réédition en 2003, (ISBN 2-251-01018-1), 213 pages

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) H. W. Bird, Sextus Aurelius Victor : a historiographical study, 1984, F. Cairns, Liverpool, (ISBN 0-905205-21-9), 175 pages