Landas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Landas
Mairie
Mairie
Blason de Landas
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Douai
Canton Orchies
Intercommunalité Communauté de communes Pévèle-Carembault
Maire
Mandat
Jean-Paul Francke
2014-2020
Code postal 59310
Code commune 59330
Démographie
Population
municipale
2 383 hab. (2011)
Densité 199 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 28′ 27″ N 3° 18′ 08″ E / 50.4741666667, 3.3022222222250° 28′ 27″ Nord 3° 18′ 08″ Est / 50.4741666667, 3.30222222222  
Altitude Min. 18 m – Max. 48 m
Superficie 11,95 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Landas

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Landas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Landas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Landas

Landas est une commune française, située dans le département du Nord en région Nord-Pas-de-Calais. Le nom jete des habitants de Landas est les Lourds[1]

Géographie[modifier | modifier le code]

Landas dans son canton et son arrondissement

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Landas
Nomain Aix
Orchies Landas Saméon
Beuvry-la-Forêt Rosult

Sars-et-Rosières

Toponymie[modifier | modifier le code]

Landast en flamand[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Si Landas est de nos jours une petite cité, elle n'en a pas moins été le siège d'une seigneurie tenue d'une famille de Landas qui remontait jusqu'au IXe siècle, selon la généalogie[3] dressée par le comte Paul Armand du Chastel de La Howardries.

La terre de Landas a été érigée en baronnie par Philippe le Bel par lettres données à Poissy et datées de janvier 1314 (vieux style : 1313)[4].

Nota : Il existait toutefois un lieu-dit autrefois "Landas", terre dépendant probablement de leur seigneurie, visible sur les cartes de Cassini, situé à peine à 1 km au sud du centre de l'actuel Gruson (voir sur le satellite Google), entre Lille et Tournai.

"Landas" est aussi devenu le cri de guerre de la famille de Bailliencourt dit Courcol, originaire de Baillescourt près de Douai(Artois)

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Landas (59) Nord-France.svg

Les armes de Landas se blasonnent ainsi :"Parti émanché d'argent et de gueules de dix pièces."

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
Mars 1965 Janvier 1989 (décès) Géry Deffontaines DVD Conseiller général
mars 1989 2003 Paul Dauchy Sans Etiquette Démissionnaire[5]
2003 mars 2014 Camille Mollet Sans Etiquette  
29 mars 2014[6] en cours
(au 10 avril 2014)
Jean-Paul Francke DVG Doyen honoraire de la faculté de médecine de Lille

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 383 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 948 1 723 2 089 2 167 2 368 2 405 2 360 2 378 2 346
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 302 2 271 2 331 2 253 2 160 2 162 2 187 2 063 2 078
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 937 1 881 1 812 1 675 1 711 1 776 1 734 1 750 1 735
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
1 765 1 706 1 838 2 006 2 038 2 261 2 331 2 351 2 383
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Landas en 2007 en pourcentage[9].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,1 
90 ans ou +
0,3 
4,7 
75 à 89 ans
7,2 
12,4 
60 à 74 ans
12,0 
24,4 
45 à 59 ans
21,5 
20,7 
30 à 44 ans
21,2 
17,3 
15 à 29 ans
17,0 
20,4 
0 à 14 ans
20,8 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[10].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Vaast. Mobilier intéressant : la chaire de vérité, le christ qui lui fait face, les boiseries du chœur et les fonts baptismaux.

Le grand orgue, œuvre du facteur d'orgue Paul Vandeville de Douai date de 1894, remanié par Georges Delmotte en 1978, dépoussiéré et entretenu par Pierre Decourcelle en 2007, il comporte 14 jeux sur 2 claviers et pédalier. Le clocher de l'église abrite 2 cloches dont l'une fait partie des plus vieilles de France, datant de 1285[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.
  1. Un été, des sobriquets : non, les Bazuellois ne sont pas endormis ! La Voix du Nord 30.08.2010
  2. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  3. Landas : de Landas
  4. Émile Draux, Histoire de Landas, Landas (59) : l'auteur, 1970, p. 52.
  5. « Landas », Le Douaisis.fr (consulté le 13 avril 2014)
  6. « Jean-Paul Francke est le nouveau maire de Landas. Le doyen honoraire de la faculté de médecine de Lille est aussi un humanitaire et un humaniste », L'Observateur du Douaisis, no 587,‎ 10 avril 2014, p. 12
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  9. « Évolution et structure de la population à Landas en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 juillet 2010)
  10. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 juillet 2010)
  11. http://www.patrimoine-de-france.org/oeuvres/richesses-72-20127-137175-P235694-328961.html et http://orguepevelescarpe.blogspot.com

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]