La Rose et la Flèche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Rose et la Flèche

Titre original Robin and Marian
Réalisation Richard Lester
Scénario James Goldman
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures
Rastar Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film d'aventure
Sortie 1976
Durée 106 minutes (h 46)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Rose et la Flèche (Robin and Marian) est un film d'aventure américain réalisé en 1976 par Richard Lester.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Robin et son fidèle Petit Jean sont de retour après une vingtaine d'années de croisades. Ils sont chargés par le roi Richard d'assiéger le château de Châlus, afin de récupérer une statue d'or que convoite le roi. Mais le château n'est occupé que par des femmes et des enfants, et la statue une statue de pierre. Le roi décide tout de même de l'assaut, après avoir reçu une flèche, et fait enfermer Robin et son compagnon. Blessé à mort par la flèche, le roi décèdera peu de temps après, laissant libres Robin et Petit Jean.

Ils décident de retourner au pays, c’est-à-dire Nottingham et sa forêt de Sherwood. Ils retrouveront leurs vieux complices ainsi que l'amie de Robin, Marianne, tous vieillis et fatigués. Marianne est devenue abbesse, et suite aux démêlés entre le roi Jean et le pape, doit quitter l'Angleterre. Comme elle refuse, le shérif a été chargé de l'arrêter Robin rouvre donc les hostilités en s'opposant à l'arrestation de Marianne, qu'il emmène de force en forêt. Là bas, Marianne apprend à Robin qu'elle a fait une tentative de suicide après son départ, et que c'est à la suite des soins qui lui ont été prodigués à l'abbaye qu'elle a décidé de sa vocation. Après avoir convaincu Robin de retourner à l'abbaye, Marianne apprend que le shérif a fait prisonnières les nonnes. Robin et Jean se chargent de les délivrer, même si c'était un piège du shérif pour les capturer.

Le noble Ranulf de Pudsey, poursuivant Robin et ses compagnons, s'en retourne après avoir été humilié par Robin. Il demande alors au roi Jean de lui prêter des hommes afin de combattre cette révolte à son autorité, car il considère que le shérif n'est pas assez motivé contre la bande de Robin. Jean lui promet la tête de Robin ou celle du shérif, suivant le résultat de la prochaine campagne de ce dernier.

Pendant ce temps, les habitants pauvres de Nottingham, jeunes et vieux pour la plupart, ont rejoint Sherwood pour combattre à nouveau sous la bannière de Robin. Lorsque le shérif arrive à la tête de ses hommes à l'orée de la forêt, il fait monter son campement et attend la réaction de Robin. Celui-ci, galvanisé par la troupe qu'il a rassemblé et entrainé, et malgré les réticences de Marianne, décide d'affronter le shérif en combat singulier, lui promettant la soumission de ses hommes en cas de défaite. Bien que Ranulf s'oppose à sa décision, le shérif promet lui aussi le départ de ses troupes s'il venait à succomber.

Mais Robin est moins jeune qu'il voudrait le croire, et le shérif en meilleur forme que lui. Bien que ce dernier l'exhorte à se rendre plutôt que mourir, Robin arrive in extremis à le tuer. Ranulf et ses troupes en profitent pour charger les compagnons, qu'ils n'ont aucun mal à tuer ou à neutraliser. Jean et Marianne arrivent tout de même à sauver Robin du champ de bataille, et l'emmènent à l'abbaye où Marianne pense pouvoir le guérir.

Pendant que les compagnons sont tués ou capturés, Marianne s'empoisonne puis fait ingurgiter le poison à Robin, à son insu. Lorsque ce dernier comprend, il est trop tard. Marianne se justifie en lui disant qu'elle l'aime plus que tout, et qu'elle ne supporte pas que Robin se berce encore d'illusions sur les exploits qu'il peut encore accomplir. Robin accepte sa mort prochaine, et demande à Petit Jean de l'enterrer, lui et Marianne, là où sa dernière flèche se plantera. Puis il tire une dernière fois de son arc.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le film, qui s'ouvre sur la mort de Richard Cœur de Lion à Châlus (Limousin), fut tourné en Espagne durant les mois de juin et juillet 1975.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Incohérences historiques[modifier | modifier le code]

  • Le siège de Châlus Chabrol ne se termina pas par sa prise par Mercadier, mais par la reddition de ses occupants suite à la nouvelle que Richard était blessé mortellement.
  • La raison donnée pour le siège, dans le film, est une statue d'or de 1 mètre de haut, que Richard souhaiterait s'approprier. En fait, il faisait le siège de ce château pour punir l'évêque de Limoges et mater les barons limousins qui l'avaient trahi durant la croisade et sa captivité.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]