Batman (serial)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Batman (homonymie).

Batman

Titre original The Batman
An Evening with Batman and Robin
Réalisation Lambert Hillyer
Scénario Victor McLeod
Leslie Swabacker
Harry Fraser
d'après l'œuvre de
Bob Kane
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures Corporation
Pays d’origine États-Unis
Genre Super-héros
Sortie 1943
Durée 260 minutes (15 chapitres)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Batman (The Batman ou An Evening with Batman and Robin) est un serial américain en quinze chapitres réalisé par Lambert Hillyer, sorti le aux États-Unis, produit par Columbia Pictures, qui est une première adaptation audiovisuelle en live de la bande dessinée éponyme Batman.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Batman et Robin affrontent le Docteur Daka, un espion japonais qui a inventé une machine pouvant contrôler les esprits.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Le film a été tourné durant la Seconde Guerre mondiale, et comme il était courant de voir dans de nombreuses œuvres populaires américaines de fiction, on trouve des éléments racistes envers les Japonais (le méchant est un espion japonais, et Robin l'insulte même dans une scène en lui disant qu'il est « aussi jaune que [sa] peau »). Le film avait aussi un budget très limité, courant dans de nombreux serials de Columbia. Même sous l'identité de Batman et Robin, Bruce Wayne et Dick Grayson se servaient toujours de la même Cadillac conduite par Alfred, la Batmobile étant absente de l'histoire. Quant à cette Cadillac Series 75 pour être précis, elle a été créée au General Motors par le styliste Harley J. Earl[1].

Comme l'on peut remarquer, l'affiche originale du film souligne le titre The Batman alors qu'à l'écran, on lit Batman. En 1965, lors de la rediffusion, le titre change en An Evening with Batman and Robin[2].

Lewis Wilson y joue le rôle de Batman et Douglas Croft dans le rôle de Robin. J. Carrol Naish y incarne le méchant, un personnage inédit s'appelant le Docteur Daka. On y trouve aussi Shirley Patterson dans le rôle de Linda Page et William Austin dans le rôle d'Alfred Pennyworth.

Y apparait pour la première fois The Bat's Cave, devenu plus tard la Batcave dans le comics, avec son entrée dissimulée derrière une horloge de grand-père. Alfred Pennyworth était d'ailleurs bedonnant et rasé de près dans le comics à l'époque, et le serial le montre mince et moustachu. L'Alfred du comics changea ainsi d'aspect pour ressembler à sa version du serial, ce qui est depuis devenu son concept permanent.

Lorsqu'il fut vendu sous forme de vidéo-cassette vers la fin des années 1980, il a été beaucoup modifié afin d'enlever les contenus considérés racistes. Contrairement à une croyance populaire, ce n'était pas dû au fait que Columbia était entré en possession de Sony (entreprise japonaise), puisque cette version modifiée a été vendue par un distributeur indépendant, GoodTimes Entertainment.

Cependant, la chaîne privée American Movie Classics a passé le serial et sa suite sans coupure ni censure, au début des années 1990.

Sony a sorti le serial en DVD en . Ce DVD est une version non-modifiée, à l'exception du second chapitre qui manque sa séquence Chapitre suivant.

Titres des chapitres[modifier | modifier le code]

  1. The Electrical Brain (Le Cerveau électrique)
  2. The Bat's Cave (La Grotte de la chauve-souris)
  3. Mark of the Zombies (La Marque des zombies)
  4. Slaves of the Rising Sun (Les Esclaves du Soleil Levant)
  5. The Living Corpse (Le Cadavre vivant)
  6. Poison Peril (Péril au poison)
  7. The Phony Doctor (Le Faux Docteur)
  8. Lured by Radium (Entraîné par du radium)
  9. The Sign of the Sphinx (Le Signe du Sphinx)
  10. Flying Spies (Espions volants)
  11. A Nipponese Trap (Un Piège Nippon)
  12. Embers of Evil (Les Braises du mal)
  13. 8 Steps Down (8 Pas vers le bas)
  14. The Executioner Strikes (Le Bourreau frappe)
  15. Doom of the Rising Sun (La Damnation du Soleil Levant)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Anonyme, « Notes », sur Turner Classic Movies (consulté le 15 août 2010)
  2. (en) Anonyme, « Batmobiles 1943 », sur The History of Batman (consulté le 15 août 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]