Red 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Red.

Red 2

Réalisation Dean Parisot
Scénario Erich Hoeber
Jon Hoeber
Acteurs principaux
Sociétés de production DC Entertainment
Di Bonaventura Pictures
Etalon film
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action
Sortie 2013
Durée 116 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Red 2 est un film américain de Dean Parisot sorti en 2013. Il fait suite à Red sorti en 2010.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un document apparait sur WikiLeaks à propos d'un projet clandestin : Nightshade. Ce projet, datant de 1979, consistait à amener pièce par pièce une bombe de une mégatonne en Russie, via des valises diplomatiques. Le document mentionne deux anciens agents de la CIA, Franck Moses et Marvin Boggs maintenant retraités.

Marvin Boggs reprend contact avec Franck Moses pour l'avertir, mais sa voiture explose avant qu'il puisse donner tous les détails. Franck Moses se rend à son enterrement, et se fait arrêter à la sortie par des agents de la CIA pour être interrogé.

Jack Horton, employé par le gouvernement des États-Unis, intervient avec une équipe du SWAT dans le centre de détention pour éliminer Franck, mais l'opération échoue : Marvin sauve la mise à Franck. Devant les dangers soulevés par la divulgation du document, Marvin avait simulé sa mort.

Suite à l'échec de la mission, Jack Horton engage Han Cho Bai — un des meilleurs tueur à gage — au monde, pour éliminer Franck.

Marvin et Franck enquête sur l'origine du document. Ils découvrent que c'est « la Grenouille » qui l'a divulgué, résidant à Paris en France. La Grenouille est un spécialiste des renseignements, qu'il acquièrent pour les revendre. Ils se rendent en France, trouve la Grenouille, et arrive lui extorquer les renseignements qu'ils souhaitent : la personne connaissant de plus amples détails sur le projet Nighshade est enfermé à Londres, en Angleterre.

À Londres, ils montent une opération pour libérer cette personne avec l'aide de Victoria Winslow. Victoria est une ancienne amie employée par le MI6, le service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni. L'aide prêtée par Victoria est officieuse, puisque son service lui demande au contraire d'abattre Marvin et Franck. L'opération réussit, et ils libèrent le docteur Edward Bailey, chargé de développer des armes de destruction massive durant la guerre froide. Edward est le seul à connaitre l'emplacement de la bombe en Russie. Ils décident alors de s'y rendre.

Arrivés en Russie, Edward leur révèle que la bombe est placée dans le Kremlin de Moscou. Ils y pénètre alors en déjouant les systèmes de sécurité, récupère la bombe et s'enfuient. Une fois en sécurité, alors qu'ils s'apprêtent à fêter leur réussite, Jack Horton surgit. C'est Edward qui les a trahis, il dévoile alors ses intentions réelles : c'est lui qui a organisé la fuite du document sur WikiLeaks, qui déclenchait indirectement son extraction de la prison, puis il a vendu son savoir sur les armes de destruction massive à Jack. Edward et Jack partent avec la bombe, et l'équipe de Franck se fait arrêter par les Russes.

Edward trahit ensuite Jack, son intention est alors de se venger du MI6 qui l'a maintenu prisonnier, en faisant exploser la bombe à Londres. Franck et son équipe arrivent à échapper au Russes, et retournent à Londres. Ils retrouvent Edward, et évitent l'explosion de la bombe à Londres. Edward est finalement tué.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : version française (VF) sur AlloDoublage[2]

Red 3[modifier | modifier le code]

En 2013, quelques mois avant la sortie de Red 2, la société de production Summit Entertainment a annoncé que les scénaristes Erich Hoeber et Jon Hoeber étaient à nouveau engagés pour l'écriture d'un troisième script. Pour le moment, aucun acteur n'est annoncé à la distribution alors que la production doit démarrer début 2014.

Réception critique[modifier | modifier le code]

Le site Metacritic attribue au film une note de 47/100 en se basant sur 38 critiques de presse[3]. Au Royaume-Uni, le quotidien The Guardian donne 2/5 à Red 2[4]. Aux États-Unis, Stephanie Merry du Washington Post juge le film « maladroit » et décevant comparé au premier opus[5].

En France, le site Allociné, à partir de 14 critiques de presse, évalue le film avec une note de 2,7/5[6]. Le magazine culturel Télérama relève un scénario qui « tient du ­prétexte » mais un film amusant[7]. Pour Le Nouvel Observateur, Red 2 contient « un mélange de routine et de fun certes divertissant, mais beaucoup trop formaté pour en faire oublier la vacuité absolue »[8]. Un avis que rejoint L'Express : « Sans surprise, cette comédie d'action est drôle mais… déjà vue[9]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « R.E.D. 2 », sur doublage.qc.ca
  2. « Fiche du doublage français du film » sur AlloDoublage, consulté le 23 août 2013
  3. (en) « Red 2 », sur metacritic.com (consulté le 6 août 2014)
  4. (en) Andrew Pulver, « Red 2 », sur theguardian.com,‎ 1er août 2013 (consulté le 8 août 2014)
  5. (en) Stephanie Merry, « ‘Red 2’ movie review », sur washingtonpost.com,‎ 18 juillet 2013 (consulté le 8 août 2014)
  6. Red 2 sur Allociné
  7. Mathilde Blottière, « Red 2 », sur telerama.fr (consulté le 6 août 2014)
  8. Guillaume Loison, « "Red 2" : plus qu'une suite, un film clone », sur cinema.nouvelobs.com,‎ 28 août 2013 (consulté le 8 août 2014)
  9. Julien Welter, « RED 2 », sur lexpress.fr,‎ 26 août 2013 (consulté le 8 août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]