Snecma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis SNECMA)
Aller à : navigation, rechercher

Snecma

alt=Description de l'image Snecma - logo 2010.png.
Création 29 mai 1945
Dates clés 2005 : Snecma Moteurs redevient « Snecma »
Forme juridique Société anonyme
Siège social Drapeau de France Courcouronnes (France)
Direction Pierre Fabre (PDG)
Activité Propulsion aéronautique
Produits Moteurs aéronautiques et spatiaux
Société mère Safran
Effectif 14 662 personnes dans le monde
Site web www.snecma.com
Chiffre d’affaires 5.6 milliard (2013)[1]

Snecma est une société française du groupe Safran, spécialisée dans l'étude et la fabrication de moteurs pour l'industrie aéronautique et spatiale. Motoriste de premier rang, Snecma conçoit, développe, produit et commercialise, seul ou en coopération, des moteurs pour avions civils et militaires, pour lanceurs spatiaux et satellites. Snecma équipe l'ensemble des avions de chasse français comme le Rafale avec son moteur M88 ou le Mirage 2000 avec son moteur M53. Avec General Electric, Snecma a créé une coentreprise CFM International qui motorise aussi bien les avions Airbus que les avions Boeing. Snecma réalise également les étages principaux de la fusée Ariane.

L'acronyme SNECMA signifie « Société nationale d'étude et de construction de moteurs d'aviation » jusqu'au 27 avril 2004. Snecma n'est plus un acronyme depuis cette date.

Historique[modifier | modifier le code]

Snecma est créée le 29 mai 1945 par la nationalisation de la société Gnome et Rhône[2],[3]. Cette nationalisation n'avait pu intervenir avant la guerre, faute de crédits suffisants, mais est intervenue dès la Libération, compte tenu du fait que Gnome et Rhône avait largement travaillé pour la machine de guerre allemande. Étonnamment, SNECMA était alors jugée peu efficace et peu moderne et devra sa modernisation post-guerre à un ingénieur allemand, Hermann Östrich[4].

Elle intégrera par la suite plusieurs entités. Notamment, l'acquisition de la Société européenne de propulsion (SEP) fait entrer Snecma sur le marché de la propulsion spatiale.

En 2000, une structure de holding prenant le nom de Groupe Snecma est mise en place pour gérer l'ensemble des participations dans ces diverses entités. La société prend alors le nom de Snecma Moteurs. Elle reprendra son nom de Snecma lors de la fusion du Groupe Snecma avec Sagem en 2005 pour donner Safran. Le nom « Snecma » n'est plus un acronyme depuis 2005.

Le 1er février 2009, Snecma et Snecma Services réunissent leurs activités et l’entité Systèmes de régulation moteurs est transférée d’Hispano-Suiza (Groupe Safran) vers Snecma.

Activités[modifier | modifier le code]

En 2006, le secteur civil représente 78,2 % du chiffre d'affaires, le militaire 12,5 % et le spatial 6,4 % (divers : 2,9 %).

Snecma a une activité très internationale puisque le marché français ne représente que 31,5 % de ses ventes. Le reste se répartit entre l'Europe (hors France) 23,5 %, les États-Unis 27 %, l'Asie 7 % et le reste du monde 11 %. Les implantations industrielles se répartissent dans seize pays. Depuis les années 1970-1980, Snecma maintient un partenariat solide avec General Electric dans le secteur des moteurs pour avions civils : Coopération via CFM International pour le programme CFM56, et en sous-traitance pour le programme General Electric GE90 (moteur à forte puissance). Snecma a de nombreuses filiales à l'étranger et notamment en pays émergents (Snecma India, Snecma China, Snecma Morocco, etc.).

Sa clientèle est constituée de nombreux constructeurs aéronautiques, parmi lesquels tous les plus grands, et de plus de cinq cents compagnies aériennes pour la motorisation de leurs appareils.

Moteurs civils[modifier | modifier le code]

Snecma développe, produit et commercialise la famille des CFM56, moteurs civils les plus vendus au monde, au sein de CFM International (détenue à 50/50 avec GE). CFM a développé le LEAP, moteur nouvelle génération, qui équipera l'A320neo d'Airbus, le C919 de Comac et surtout le Boeing 737MAX, avion pour lequel il est le moteur exclusif. 3 000 commandes ont été passées pour le LEAP en 2011 alors que sa production en série est prévue pour 2016.

Snecma est également partenaire de GE pour les moteurs de forte puissance : CF6, GE90, GEnx et GP7200. Snecma produit le SaM146, au sein de PowerJet, pour l'aviation régionale et prépare le Silvercrest, destiné au marché de l'aviation d'affaires dont le futur avion d'affaire Citation Longitude de Cessna et le Falcon 5X de Dassault Aviation de la catégorie Super Mid-Size.

Moteurs militaires[modifier | modifier le code]

Snecma conçoit, développe, produit et commercialise des moteurs pour 20 types d'avions de combat, d'entraînement et de transport militaire au service des armées de plus de 40 pays.

Moteurs spatiaux[modifier | modifier le code]

Snecma, maître d'œuvre de la propulsion cryotechnique du lanceur européen Ariane 5, conçoit, développe et produit des systèmes propulsifs et des équipements pour lanceurs, véhicules spatiaux et satellites.

Services[modifier | modifier le code]

Via son réseau international, Snecma propose aux compagnies aériennes, aux forces armées et aux opérateurs d'avions une gamme complète de services : maintenance de moteurs, réparation de composants et distribution de pièces de rechange.

Programmes[modifier | modifier le code]

Moteurs aéronautiques civils :

Moteurs aéronautiques militaires :

Moteurs spatiaux :

Turbines à gas industrielles :

  • LM6000, turbine à gas industrielle, dérivée du moteur General Electric CF6. Participation de Snecma aux moteurs PA, PB, PC, PD, PF, PG, PH & PH+. Part de Snecma : 12%)

Présidents-directeurs généraux[modifier | modifier le code]

Attention de ne pas confondre ce dernier avec le fondateur des Laboratoires Pierre Fabre. Le 17 juin 2011, Philippe Petitcolin devient PDG de Sagem et est remplacé par Pierre Fabre alors PDG de Turbomeca, autre société du groupe Safran.

Établissements de Snecma en France[modifier | modifier le code]

L'usine de Colombes, dans le port de Gennevilliers
Site Effectif Activité
Courcouronnes 100 Siège
Châtellerault 680 Maintenance et réparation des moteurs militaires
Evry-Corbeil 2900 Usinage pièces tournantes, aubes de compresseur, corps haute pression, unités opérationnelles et fonctionnelles
Gennevilliers 1200 Forge pièces tournantes, fabrication aubes FAN, fonderie & usinage aubes de turbine
Istres 50 Essais au sol et en vol des réacteurs
Kourou 30 Assistance technique aux vols spatiaux
Le Creusot 200 Usinage disques de turbines basse pression
Montereau 620 Support après vente et assistance technique, pilotage des activités de maintenance et réparation, pilotage des rechanges, école de formation
Saint-Quentin-en-Yvelines 690 Maintenance & réparation des moteurs civils
Vernon 1100 Conception et production de moteurs-fusées à ergols liquides
Villaroche 4000 Assemblage & tests moteurs civils et militaires, Conception, Marketing, Vente

Établissements de Snecma - Branche service[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]