Potez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Potez 53 construit pour battre des records remporta la coupe Deutsch de la Meurthe en 1933.

Potez (Aéroplanes Henry Potez) est une entreprise française de construction d'avions créé par Henry Potez à Aubervilliers en 1919. La société démarre en modernisant des avions SEA IV issus des surplus de la Première Guerre mondiale, puis lance une version améliorée, le Potez VII. La société va construire entre les deux guerres une série de petits avions de transport de passagers ainsi que des biplans de reconnaissance dont certains sont construits sous licence en Pologne. Plusieurs appareils connaissent le succès comme les Potez 25, 39, 54, 62, 63. En 20 ans, 7 000 appareils sont sortis de ses chaînes de fabrication.

Histoire de l'entreprise Potez[modifier | modifier le code]

L'entreprise s'installe dans une usine d'une superficie de 25 000 m2 à Méaulte près d'Albert dans la Somme. Potez rachète l'entreprise d'Alessandro Anzani en 1923, usine qui fabrique les moteurs équipant les avions des Frères Caudron. En 1933, la société rachète le fabricant d'hydravions CAMS.

En 1936, l'industrie aéronautique française est nationalisée. Les usines Potez de Sartrouville et Méaulte sont reprises par la SNCAN (Société Nationale de Construction Aéronautique du Nord) tandis que l'usine de Berre est rattachée à la SNCASE.

  • Après la Seconde Guerre mondiale, la société Potez renait à Argenteuil sous l'appellation Société des Avions et Moteurs Henry Potez mais elle ne joue plus le rôle majeur qu'elle avait avant la nationalisation.
  • En 1958 la société achète à Gaston Fouga la société Air Fouga, qui a lancé en 1952 le Fouga Magister et devient Potez Air-Fouga[1].
  • La dernière réalisation, le Potez 840, un avion civil court courrier à quatre turbopropulseurs (1955), ne trouve pas d'acheteur et la contraint à la fermeture.
  • Les derniers actifs sont rachetés par Sud-Aviation en 1967.

Il demeure toutefois l'usine Potez Aéronautique, ancienne usine Fouga à Aire-sur-l'Adour dans le département des Landes, spécialisée dans la fabrication de pièces primaires et l'assemblage de sous-ensembles pour le civil (80 %) et le militaire (20 %).

Avions[2][modifier | modifier le code]

Certains aspects des volumes de production et de la numérotation des avions Potez sont méconnus, à la suite de la disparition du registre de sortie d'usine et d'une partie des archives des bureaux d'étude[3]. Les caractéristiques d'un même avion peuvent varier entre prototype et machine de série, selon les essais effectués par le constructeur (avion préparé et poussé sans ménagement) ou les services d'état(équipement de bord complet et essais selon des conditions de service courant)[4].

Moteurs[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.fouga-magister.fr/aux-origines-du-fouga-magister/
  2. Jean-Louis Coroller et Michel Ledet (ill. Serge Jamois), Les avions POTEZ, Lela Presse, coll. « Histoire de l'Aviation » (no 20),‎ 2008 (ISBN 2914017499), p. 5.
  3. Jean-Louis Coroller et Michel Ledet (ill. Serge Jamois), Les avions POTEZ, Lela Presse, coll. « Histoire de l'Aviation » (no 20),‎ 2008 (ISBN 2-914-01749-9), p. 6.
  4. Jean-Louis Coroller et Michel Ledet (ill. Serge Jamois), Les avions POTEZ, Lela Presse, coll. « Histoire de l'Aviation » (no 20),‎ 2008 (ISBN 2-914-01749-9), p. 62.