Indigotier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'indigotier ou l'indigo des teinturiers ou encore l'indigo des Indes (Indigofera tinctoria) est une plante des régions chaudes de la famille des Fabacées. Son nom générique provient du grec indikon et signifie « de l'Inde », faisant allusion au pays où les Européens ont découvert cette plante. L'indigotier s'est acclimaté aux régions tropicales et tempérées de l'Asie ainsi qu'à certaines régions de l'Afrique. Son habitat originel reste cependant inconnu, tant sa culture est ancienne : en Inde, la plante est cultivée depuis plus de quatre mille ans.

Il s'agit d'un arbuste pouvant atteindre un à deux mètres. Il peut être annuel, bisannuel ou vivace, en fonction du climat.

La teinture[modifier | modifier le code]

Pigment carmin d'indigo

Autrefois cultivé comme plante tinctoriale (notamment en Mésoamérique, pour la production du bleu maya), l'indigotier est l'une des sources originelles de la teinture d'indigo, laquelle, supposée plus écologique que les teintures synthétiques, se vend encore de nos jours.

Pour obtenir de la teinture, les feuilles de l'indigotier sont d'abord trempées dans de l'eau, puis laissées à fermenter, processus pendant lequel le glycoside indican se convertit en indigotine, le principe colorant donnant le bleu. On trouve aussi, à différentes doses, de l'indirubine qui elle donne la couleur rouge. Au précipité résultant de la fermentation est alors mélangée une base forte (par exemple l'hydroxyde de sodium). Le tout est comprimé, séché puis transformé en poudre. Il en résulte une teinture plus ou moins bleu-pourpré, et l'on ajoute aussi des adjuvants afin de rendre des nuances.

La teinture d'indigotier est aussi utilisée pour colorer les cheveux : pour une bonne tenue, il faut soit avoir déjà fait plusieurs colorations au henné, soit en avoir fait une récemment. Cette coloration s'applique sur cheveux châtain à noirs ; sur les cheveux plus clairs, le bleu transparaît plus et le résultat est souvent décevant[1].

Autres utilisations[modifier | modifier le code]

Les feuilles et les racines sont utilisées dans la médecine traditionnelle de plusieurs pays. En Chine, on l'utilise comme antipyrétique, hépatique[Quoi ?] et dépuratif. En Afrique du Sud, la racine broyée sert d'antalgique contre les rages de dents. On lui prêtait aussi des vertus émétiques.

En tant que fabacée, elle est aussi cultivée pour l'amélioration des sols.

Synonymie[modifier | modifier le code]

Sont considérés comme synonymes d'Indigofera tincturia les noms suivants :

  • Anila tinctoria (L.) Kuntze var. normalis Kuntze
  • Indigofera anil L. var. orthocarpa DC.
  • Indigofera argentea L., non Burm.f.
  • Indigofera bergii Vatke
  • Indigofera cinerascens DC.
  • Indigofera houer Forssk.
  • Indigofera indica Lam.
  • Indigofera sumatrana Gaertn.
  • Indigofera ornithopodioides Schum.
  • Indigofera orthocarpa (DC.) Berg
  • Indigofera tinctoria L. var. macrocarpa D.C.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Longs Cheveux au Naturel : tout savoir sur l'indigo : comment colorer ses cheveux avec cette plante (blog)