Civilisation de Paracas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paracas.
Civilisation de Paracas
localisation
Forme de gouvernement théocratie
religieux
Naissance
Disparition
600 av. C.
200 ap. C.
Superficie 3350 km²
Textile de Paracas
Crânes déformés du Museo Regional de Ica

La civilisation de Paracas est une civilisation précolombienne, située sur la presqu'île de Paracas, au Pérou. Elle a existé entre 800 av. J.-C. et 200 après JC. et connu son apogée entre - 600 et - 400.

Cette civilisation pratiquait le tissage (laine et coton) ainsi que la poterie. Elle pratiquait également une déformation cranienne par allongement dans un but esthétique, ainsi que la trépanation rituelle, parfois répétée. Après l'an 200, la civilisation de Paracas se fond dans celle de Nazca.

Période préhistorique[modifier | modifier le code]

La période archéologique la plus ancienne du Pérou est celle qui chevauche la période charnière de la fin paléolithique et s'étend sur la période mésolithique (15 000 ans à 7 000 ans). Elle est dénommée également période pré-céramique.

Les ossements humains de « l'Homme de Paracas » découvert dans la Pampa de Santo Domingo ont été datés au carbone 14 de 6 870 ans av. J.-C. Il était pêcheur et chasseur-cueilleur semi-nomade et changeait de lieu périodiquement. Un autre cas semblable fut mis au jour à Paracas : il s'agit d'un homme à la tête allongée (Hombre de Cabeza Larga), dont le crâne était déformé volontairement. Il fut daté également au carbone 14 de 5 000 ans av. J.-C.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ancien Pérou, pouvoir et mort, catalogue exposition, Paris, 1987.
  • Bird J.-B., Bellinger L., Paracas Fabrics and Nazca needlework : 3rd Century B.C.-3rd Century A.D, Washington, 1954.
  • Bonavia D., Peru, hombre e historia. De los origenes al siglo XV Lima, 1991.
  • Derobert L., Reichlen H., Campana J.-P., Le monde étrange des momies, Paris, 1975.

Notes[modifier | modifier le code]