Trésor de la langue française informatisé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Trésor de la langue française informatisé, couramment abrégé sous le sigle TLFi, est la version informatisée telle quelle du Trésor de la langue française, qui est un dictionnaire de la langue française des XIXe et XXe siècles, imprimé en seize volumes, paru entre 1971 et 1994. Son directeur envisage d’y intégrer l’évolution de la langue[1], [2]. Il est disponible en deux versions, l’une commercialisée sur disque optique[3], et l’autre en accès libre sur Internet.

Il a été créé par Analyse et traitement informatique de la langue française (Atilf), une unité mixte de recherche associée au CNRS et à l’université Nancy II. Alain Rey a participé à l’équipe à l’origine de sa création[4].

Description[modifier | modifier le code]

Le dictionnaire est issu de l’analyse sémantique du Trésor de la langue française et de sa décomposition en plusieurs domaines : définitions, exemples d’utilisation, indications sémantiques et lexicales…

Afin de tirer parti de la riche base de données extraite de cette analyse, le dictionnaire offre non seulement la recherche par entrée mais aussi la possibilité d’effectuer des recherches complexes. L’interface hypertextuelle permet de rechercher à tout moment chaque mot ou expression dans les différentes versions du dictionnaire.

Contenu[modifier | modifier le code]

Le TLFi contient les définitions, extraits littéraires où apparaît le mot recherché, des indicateurs de domaine technique, des indicateurs sémantiques, étymologiques et historiques, grammaticaux, stylistiques, les usages et emplois, synonymes et antonymes et analyse les relations hiérarchiques liant ces objets.

Volumétrie[5] :

  • 100 000 mots avec leur histoire ;
  • 270 000 définitions ;
  • 430 000 exemples ;
  • 350 000 000 caractères.

Recherche[modifier | modifier le code]

la version informatisée du TLF a été composée en objets élémentaires (« définitions, exemples, indicateurs de domaine technique, indicateurs sémantiques, grammaticaux, stylistiques, etc. ») permettant une recherche complexe en 3 niveaux :

  1. visualisation "article par article", en pouvant rechercher des informations particulières (définitions, syntagmes...) ;
  2. recherche assistée permettant par exemple de rechercher les mots d'origine anglaise, ou associés à un domaine particulier (aviation) ou caractéristiques d'un régionalisme (spécificités canadiennes);
  3. requêtes complexes, avec la possibilité par exemple d'extraire uniquement le vocabulaire d'un sous-domaine répondant à deux caractères précis...

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Historique du Trésor de la langue française.
  2. Jean-Marie Pierrel, « Préface du TLFi », ATILF,‎ 13 juillet 2004 (consulté le 10 janvier 2010).
  3. Cette réalisation a fait l'objet d'un examen critique : Charles Bernet, « Le TLFi ou les infortunes de la lexicographie électronique », Mots, 2007, no  84, p. 85-100 En ligne
  4. Déclaration d’Alain Rey à l’émission d’@rrêt sur images du 7 août 2009 (accès payant).
  5. Fiche de présentation sur le site du laboratoire Analyse et traitement informatique de la langue française.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]