Montagnac (Hérault)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montagnac.
Montagnac
Mairie de Montagnac
Mairie de Montagnac
Blason de Montagnac
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Hérault
Arrondissement Béziers
Canton Montagnac
(chef-lieu)
Intercommunalité Communauté d'agglomération Hérault Méditerranée
Maire
Mandat
Yann Llopis
2014-2020
Code postal 34530
Code commune 34162
Démographie
Gentilé Montagnacois
Population
municipale
3 652 hab. (2011)
Densité 92 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 28′ 55″ N 3° 29′ 02″ E / 43.4819444444, 3.48388888889 ()43° 28′ 55″ Nord 3° 29′ 02″ Est / 43.4819444444, 3.48388888889 ()  
Altitude Min. 8 m – Max. 172 m
Superficie 39,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative d'Hérault
City locator 14.svg
Montagnac

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique d'Hérault
City locator 14.svg
Montagnac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montagnac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montagnac

Montagnac, en occitan Montanhac est une commune française, située dans le département de l'Hérault en région Languedoc-Roussillon. Ses habitants sont appelés les Montagnacois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Situé entre Montpellier et Béziers dans le département de l’Hérault, Montagnac se positionne comme véritable carrefour entre la mer Méditerranée et les contreforts des Cévennes.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes  de Montagnac))

Les armes de Montagnac se blasonnent ainsi :

d'azur, à un globe sommé d'une croix d'or, accosté de deux fleurs de lys du même[1]

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La chapelle Saint-Martin est mentionnée en 847.

  • Population protestante : le bourg fut dévasté pendant les guerres de religion.
  • Château de Lavagnac démantelé au XVIIe sur l'ordre de Richelieu et refait au goût du jour. Il fait actuellement l'objet d'un énorme projet touristique (golf, résidences) primé aux "International and European property awards"[2]. Ce projet reste tout de même contesté par une partie de la population locale.[réf. nécessaire]

Avant la Révolution, une loge maçonnique était implantée à Montagnac[3]

Lors de la Révolution française, les citoyens de la commune se réunissent au sein de la société révolutionnaire créée en décembre 1791, baptisée « société des vrais amis patriotes », puis « société des amis de la constitution et de l’égalité ». Après la chute de la monarchie, elle se renomme « société des vrais sans-culottes » puis « société populaire régénérée des sans-culottes » en vendémiaire an II[4].

Administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Au dernier recensement, la commune comptait 3652 habitants.

Article détaillé : Recensement en France.
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 700 3 079 3 104 3 359 3 440 3 509 3 466 3 692 3 647
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 658 3 719 3 899 3 945 4 051 3 460 3 238 3 513 3 157
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 580 3 610 3 629 3 769 3 549 3 574 3 410 3 144 2 994
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
2 958 3 021 2 774 2 897 2 953 2 981 3 498 3 517 3 593
2011 - - - - - - - -
3 652 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8])
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-André* XIIe/XIVe (MH) : clocher, haute tour ajourée culminant à 54 mètres **, portail à voussures et colonnettes, porche à mâchicoulis, chœur à 7 pans voûté d'ogives ; bas-relief Christ de Pitié en pierre XVe ; statue de saint Pierre en bois XVIe ; tableau de la Sainte-Famille par Bestieu 1830 ; 4 cariatides 1750 et 1759 ; Vierge en bois 1780 ; chaire, (C) XVIIIe ; maître-autel XVIIIe ; 11 stalles XVIIe ; cloche 1492.
Église Saint-André
  • Chapelle Saint-Martin de la Garrigue* XIIe : arcatures aveugles, abside en cul-de-four.
  • Chapelle des pénitents XVIIIe : ensemble homogène d'une chapelle de confrérie.
  • Chapelle Notre-Dame-de-la-Peyrière XIXe.
  • temple de l'Eglise Réformée de France
  • Hôtel Rey de Vissec
  • Hôtel de Rat.
Hôtel de Rat
  • Hôtel de Pegat.
Hôtel de Pegat
  • Terroir d'Art et de Nature: Espace Oenotouristique créé par les Vignerons Coopérateurs de la Cave Les Vignobles Montagnac en 2009. 14 statues monumentales sont implantées dans le vignoble en surplomb de l'étang de Thau et de la vallée de l'Hérault. Le Terroir d'Art et de Nature se découvre en visite libre ou accompagnée qui débute sur le parvis de la cave coopérative. Une dégustation gratuite du fameux Picpoul de Pinet vous est offerte lors de votre retour[9].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • La famille d'Alzon.
  • La famille de Chastenet de Puységur.
  • La famille de Suarez d'Aulan.
  • Pierre Azéma (1921-1944). Résistant français.
  • Charles Camichel (1871-1966). Physicien français né à Montagnac.
  • Stanislas Clastrier (1857-1925). Sculpteur né à Montagnac.
  • Le prince de Conti.
  • Paula Delsol (). Romancière et cinéaste, née à Montagnac.
  • Pierre Gardes (31 mai 1902). Né à Montagnac, il fut poète, auteur de pièces de théâtre, secrétaire puis président de l'Escolo Carsinolo de Tarn-et-Garonne (association créée en 1895, dissoute en 1985, ayant pour but l'étude de la culture et de la littérature languedociennes) et fondateur du Musée du Terroir à Montauban.
  • Jean Henri, dit Latude (1725-1805). Célèbre prisonnier français, né à Montagnac, fameux par ses évasions.
  • Samuel Honrubia (1986-). Joueur professionnel de handball formé au RC Montagnac (champion du monde 2011, champion de France avec le Montpellier Handball).

Jumelages[modifier | modifier le code]

Montagnac est jumelée avec :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • HUPPÉ (Ph), L’exemple d’une propagande politique : les blasons exceptionnels de l’hôtel de Brignac, in L'es Amis de Montagnac, n° 82, mai 2011, pp. 61–76.
  • HUPPÉ (Ph), Les Brignac, une lignée chevaleresque, in Bulletin du Groupe de Recherches et d’Etudes du Clermontais, 2e semestre 2011, pp. 36–42.
  • André Nos, Michel Feugère, Montagnac 6000 ans d'histoire. Montagnac : Les Amis de Montagnac[10], 1991, 336 p. (ISBN 2-9506179-3-X).
  • Simone Arnavielhe, Robert Combès[11], Edmond Laroze, André Nos... Montagnac, regard sur le XXe siècle. Montagnac : Les Amis de Montagnac, 2000, 147 p. (ISBN 2-9506179-5-6).
  • Guide de visite (30 p) 1984 (André Nos - Guy Vieules)( éd. Amis de Montagnac)
  • Montagnac quatre siècles de protestantisme (600 p), 1992, Docteur Jean Salvaing
  • Latude : Le fou de la liberté (381 p), 1994, André Nos (éd. Domens Pézenas)
  • Livre ou registre de la fabrique de l'église Notre Dame de Montagnac (1661-1687)(267 p), 1996, par l'abbé Léonard Delsol ; présenté par André Nos et Robert Combès pour les textes latins.(ed ADM )
  • BMS de Montagnac (1671-1686) (70 p), 1997, par S. Quaglia et R Chéron (ed ADM)
  • Regard sur le 20° s à Montagnac ( 200 p), ouvrage collectif, 2000( ed ADM)
  • Comptes des clavaires de Montagnac (1420-1480) en occitan ( 700 p), 2001, présentés par André Nos (ed ADM)
  • Trésors secrets du patrimoine de Montagnac (64 p), 2004, André Nos, photos de Christophe Emier (ed. ADM)
  • Le château de Lavagnac (100 p), 2007, André Nos, (photos Emier- F. Nos- S. Sotos, A. Nos)

En 2009 :

  • 75 Bulletins dont un certain nombre de spéciaux : Toponymie Aumes Montagnac St Pons par Alain Garcia - Les Croix rurales par Alain Garcia - Le chemin de fer d'intérêt local par Edmond Laroze - Les Tchèques dans l'Hérault en 1939, par Edmond Laroze - 1907 autrement (J.Sagnes, R.Pech, JJ Vidal, JC Seguela, A. Nos) etc.
  • une cassette Montagnac d'hier et d'aujourd'hui, bientôt un DVD

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Armorial des communes de l'Hérault, Didier Catarina, Jean-Paul Fernon, avec le concours de Jacky David, éd. Artistes en Languedoc, 2004, (ISSN 1264-5354), p. 50.
  2. http://www.residentialpropertyawards.net/index.php/International/Winners/2009-International-Winners.html
  3. Jean-François Dubost, « Le réseau des Sociétés Politiques dans le département de l'Hérault pendant la Révolution Française (1789-1795) », Annales historiques de la Révolution française, no 278, 1989. p. 391
  4. Dubost, ‘’Le réseau des sociétés…’’, op. cit., p. 414-415.
  5. Commissaire spécial, remplissant les fonctions de maire, nommé par le préfet.
  6. a et b adjoint, remplace le maire mobilisé.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  9. Photos et information complémentaire sont à consulter sur le site www.terroir-dart.com.
  10. Les Amis de Montagnac
  11. Robert Combès

Sur les autres projets Wikimedia :

Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
1944 1945 Jean Granal   président du comité local de Libération
mai 1945 mars 1965 Raymond Ruan    
mars 1965 mars 1971 Georges Valette    
mars 1971 juin 1995 André Galan PCF puis DVG Conseiller général du canton de Montagnac (1982-2001)
juin 1995 en cours Roger Fages SE Conseiller général du canton de Montagnac (Depuis 2001)
mars 2014 2020 Yann Llopis SE }