Championnat de France de balle au tambourin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nationale 1

alt=Description de l'image FFJBT.png.
Généralités
Création 1952
Organisateur(s) FFJBT
Catégorie Nationale 1
Lieu Drapeau de la France France
Participants 10
Statut des participants Amateurs
Palmarès
Tenant du titre Cazouls-d'Hérault
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition en cours voir :
Championnat de France de balle au tambourin 2011
Match ND-de-Londres contre Cournonterral en 2008

Le Championnat de France de balle au tambourin comporte une élite de huit clubs évoluant en « Nationale 1 ». La saison débute au printemps et s'achève à la mi-septembre. L'ensemble des clubs participants sont basés dans le département de l'Hérault. La Nationale 2 et la Nationale 3, également en poule unique de huit équipes chacune, constituent les autres niveaux nationaux. Le Comité de l'Hérault organise de plus un championnat régional comptant trois niveaux auquel prennent également part des clubs de Corrèze, de l'Aude, du Gard et des Bouches-du-Rhône.

La compétition[modifier | modifier le code]

Le championnat comprend deux phases[1]. La phase régulière où les 8 équipes s'affrontent en matches aller - retour. Les quatre premiers de la saison régulière participent à la poule des champions qui attribue le titre tandis que les quatre derniers prennent part à la poule de maintien. Tous les clubs s'affrontent à nouveau lors de cette deuxième phase au sein d'un mini championnat à quatre.

Le champion est qualifié pour la Coupe d'Europe des clubs champions qui met aux prises clubs italiens et français chaque année depuis 1996. Le deuxième représentant français qualifié pour cette épreuve est le vainqueur de la Coupe de France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les championnats de première et deuxième série existent déjà avant 1952, mais ils deviennent officiellement championnats de France à cette date.

En 1993, Cournonterral enlève le titre au goal-average devant Vendémian. À cette période, un club peut aligner son équipe fanion et sa réserve en première série, nom du championnat d'élite à l'époque. C'était le cas pour Gignac en cette saison 1993 (3e avec son équipe 1 et 6e sur 8 avec sa réserve). C'est désormais interdit par les règlements des compétitions qui limite à une équipe par club les différents championnats nationaux. En 2008, Vendémian est le seul club à aligner son équipe fanion en N1, sa réserve en N2 et son équipe 3 en N3.

À partir de 2008, les rencontres de Nationale se disputent en 13 jeux gagnants contre 16 précédemment.

Saison 2010[modifier | modifier le code]

La phase régulière qualifie Cazouls-d'Hérault, Notre-Dame-de-Londres, Montarnaud et Vendémian en poule des champions[2]. Montarnaud enlève son premier titre à l'issue de cette poule des champions[2].

En poule de relégation, Florensac termine dernier et est directement relégué au niveau inférieur, remplacé par le champion de N 2, Cournonterral. Avant-dernière de la poule de relégation, l'US Poussan s'incline en barrages de promotion/relégation face au vice-champilon de N2, le TC gignacois[3].

Saison 2011[modifier | modifier le code]

La saison se tient du 9 avril au 24 septembre.

Les huit clubs engagés dans cette compétition sont :

Palmarès[modifier | modifier le code]

     
  • 2012. Cazouls-d'Hérault
  • 2013. Cazouls-d'Hérault

58 éditions[2].
TC Gignac 12, Vendémian tambourin 12, TC Cournonsec 6 SC St-Georges-d’Orques 6, Pézenas 6, TCL Notre-Dame-de-Londres 5, TC Cournonterral 4, Cazouls-d'Hérault 3, Usclas-d'Hérault 2, Balaruc-les-Bains 1, Montpellier 1, Poussan 1, Montarnaud 1.

Localisation[modifier | modifier le code]

Chez les séniors masculins, la hiérarchie compte six niveaux : trois de rang "national", et trois de rang "régional". En 2008, 36 clubs participent à ces compétitions. 30 de ces clubs sont localisés dans l'est du département de l'Hérault (voir carte ci-dessous) dont les huit clubs formant la Nationale 1. Les autres clubs en compétition sont Nîmes (Gard), Narbonne (Aude), Gignac-la-Nerthe et Les Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône), Monceaux-sur-Dordogne (Corrèze) et Beuvrages (Nord).

Carte tambourin 34.png

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Règlement du Championnat, sur le site officiel de la Fédération française.
  2. a, b et c Palmarès du Championnat de France masculin sur le site officiel de la Fédération française.
  3. A la volée, N°12, décembre 2010, p.5.

Liens externes[modifier | modifier le code]