Ferrari 360 Modena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ferrari 360 Modena
Ferrari 360 Modena

Marque Drapeau : Italie Ferrari
Années de production 1999-2005
Production 17 500 exemplaires
Classe Sportive de prestige
Usine(s) d’assemblage Maranello
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V8 à 90°, 3,6 L, 40 soupapes
Position du moteur Longitudinale arrière
Cylindrée 3 586 cm3
Puissance maximale 400 ch (294 kW)
Couple maximal 373 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle ou robotisée F1 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 390 kg
Vitesse maximale 305 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 4,5 s
Consommation mixte 17,9 L/100 km
Émission de CO2 440 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé, 2 portes
Freins Disques ventilés
Dimensions
Longueur 4 477 mm
Largeur 1 922 mm
Hauteur 1 214 mm
Chronologie des modèles
Précédent Ferrari F355 Ferrari F430 Suivant

La Ferrari 360 Modena est une voiture sportive de luxe construite à partir de 1999 par le constructeur italien Ferrari. Cette Ferrari doit son nom (Modena) à la ville de Modène, lieu de naissance d'Enzo Ferrari, créateur de la firme.

Historique[modifier | modifier le code]

Commercialisée en 1999 pour succéder à la Ferrari F355, celle-ci succédant elle même à la Ferrari 348 qui comme la 355 était produite en TB, TS et Spider à la fois. La firme l'a mise au point avec le concours de Pininfarina pour le design et de Scaglietti pour la carrosserie.

Pour la première fois chez Ferrari, la carrosserie est intégralement réalisée en aluminium. La 360 Modena fait un grand pas en avant par rapport à son aînée : l'électronique devient de plus en plus présente (aide à la conduite, commande de boîte, sécurité). Les dimensions et l'habitabilité sont en hausse.

La Ferrari 360 Modena est propulsée par un moteur V8 à 90° en position centrale arrière dont la puissance maximale (400 ch) est atteinte à 8 500 tr/min. Comme sur la F355, ce moteur comporte cinq soupapes par cylindres (40 en tout). Un bouton notamment (initialement apparu sur les Fiat Punto) permet de démultiplier la direction assistée et de rendre celle-ci encore plus facile à l'usage. La boîte de vitesses « F1 » (en option), avec ses palettes au volant, permet de passer les vitesses très rapidement : quand le pilote engage un rapport supérieur, un « ordre » sous forme de courant électrique est transmis à un calculateur qui aura au préalable eu un maximum de données sur le régime moteur ainsi que quelques informations sur les actions du pilote. Ce dernier commande des pistons hydrauliques en envoyant de l'huile à l'embrayage (qui se scinde en deux parties) et à la commande de boîte qui passe la vitesse supérieure. Il en est de même pour les rapports suivants ainsi que lors d'un rétrogradage

Cette Ferrari a été produite à 17 500 exemplaires, toutes versions confondues.

En 2004, elle est remplacée par la F430 qui sera elle-même déclinée à la fois en coupé et en cabriolet (Spider) comme celle qui l'a précédée.

En bleu : une 360 Spider
En rouge : une 360 Modena

Variantes[modifier | modifier le code]

360 Spider[modifier | modifier le code]

La Ferrari 360 Spider est la version décapotable de la 360 Modena. La capote est en toile et est motorisée.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

360 Challenge[modifier | modifier le code]

La Ferrari 360 Challenge est une version développée pour un usage sur circuit exclusivement.

Challenge Stradale[modifier | modifier le code]

Ferrari Challenge Stradale
Ferrari 360 Modena

Marque Ferrari
Classe Sportive de prestige
Moteur et transmission
Moteur(s) V8, 3,6 L, 40 soupapes
Puissance maximale 425 ch
Couple maximal 373 Nm
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide 1 280 kg
Vitesse maximale 300 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 4,1 s
Consommation mixte 21,3 L/100 km
Émission de CO2 435 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé, 2 portes
Dimensions
Longueur 4 477 mm
Largeur 1 922 mm
Hauteur 1 184 mm
Chronologie des modèles
Précédent F355 Challenge Ferrari 430 Scuderia Suivant

Commercialisé en 2000, la Ferrari 360 Challenge Stradale est la version extrême de la Ferrari 360. La caisse est rabaissée et se voit chaussée de jantes spécifiques. Les spoilers avant et arrières ainsi que les bas de caisses sont également uniques à la Stradale. On notera également un intérieur tendu d'alcantara (ou de cuir en option) et de carbone brut, un échappement modifié et des suspensions rafermies. En option on trouve la bande « stradale » parcourant l'ensemble de la carrosserie. Le gain de poids est de 110 kg par rapport au modèle d'origine.

Moteur et performances[modifier | modifier le code]

Par rapport à la 360 Modena, les ingénieurs motoristes sont partis du même moteur, qu'ils ont conservé tel quel au niveau de ses cotes et de son architectures, et ils ont sérieusement étudié sa respiration. La nouvelle ligne d'échappement de la Ferrari Challenge Stradale est équipée d'une valve à ouverture programmée qui assure une certaine discrétion lors des traversées des villes. Passé 4 000 tr/min, la valve s'ouvre en grand et modifie tant la respiration du V8 que la sonorité. L'admission a été également revue afin d'améliorer l'écoulement des flux avec de nouveaux débitmètres d'air, et des collecteurs et conduits retravaillés. Le rapport volumétrique passe de 11 à 11,2 : 1 et le calage de la distribution a été modifié. Le résultat d'un tel travail n'est pas réellement impressionnant sur le papier puisque seuls 25 ch ont été gagnés par rapport à la Ferrari 360 Modena, tandis que le couple « stagne » toujours à 38 mkg. Si le rapport ch/litre record pour un moteur atmosphérique était à cette époque détenu par la Honda S2000 120 ch/L, la Ferrari Challenge Stradale en est très proche avec 118 ch/L. Ce V8 est en général complété à merveille par une boîte « F1 », cependant cinq exemplaires sont sortis d'usine en boîte manuelle "semi-sequentielle", mais avec la grille et levier de vitesse symboles de la marque.

360 GT[modifier | modifier le code]

360 GTC[modifier | modifier le code]

Ferrari 360.jpg

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]