Renault Mégane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Renault Mégane est une automobile du constructeur français Renault. La Mégane est le premier concept car présenté par Renault en 1988. Il s'agissait d'une étude d'une berline haut de gamme à fort contenu technologique[1].

La première génération a été présentée et commercialisée en 1995. En 2002, elle a été remplacée par la Mégane II. La Renault Mégane III a été présentée officiellement à l'ouverture du mondial de l'automobile de Paris le 4 octobre 2008[2].

Mégane I[modifier | modifier le code]

Renault Mégane I
Renault Mégane
Renault Mégane I Phase I Berline 5 portes

Marque Drapeau : France Renault
Années de production 1995 — 2002 :
Phase 1 : 1995 — 1999
Phase 2 : 1999 — 2002
Production 5 000 000 exemplaires
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la France Douai
Drapeau de l'Espagne Palencia
Drapeau de la Russie Moscou
Drapeau de la Colombie Envigado
Drapeau de l’Argentine Córdoba
Drapeau de la Turquie Bursa
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence
1,4 70/75/95 ch
1,6 90/110 ch
1,8 118 ch
2,0 115/150 ch
2,0 IDE 140 ch

Diesel
1,9 D 65 ch
1,9 dT 95 ch
1,9 dTi 80/100 ch
1,9 dCi 105 ch
Position du moteur Avant
Transmission Traction
Intégrale
Boîte de vitesses Manuelle 5 rapports
Automatique 4 rapports
Poids et performances
Vitesse maximale Berline : 210 km/h
Coupé : 213 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline bicorps 5 portes, 5 places
Coupé 2 portes, 4 places
Cabriolet 2 portes, 4 places
Break 5 portes, 5 places
Berline tricorps 4 portes, 5 places
Châssis Renault 9, Renault 11, Renault Alliance, Renault Encore, Renault 19, Mégane 1, Mégane Scénic 1
Dimensions
Longueur Berline : 4 170 mm
Coupé : 3 940 mm
Largeur 1 700 mm
Hauteur Berline : 1 420 mm
Coupé : 1 370 mm
Chronologie des modèles
Précédent Renault 19 Renault Mégane II Suivant
Renault Mégane I Phase I Berline 5 portes

Cette berline compacte est confrontée à un pari, remplacer la Renault 19, dont les ventes européennes sont excellentes, notamment en Allemagne où son plébiscite égale celui de la Volkswagen Golf II, comme cette dernière, d’ailleurs, en France (ce qui fera l’objet de campagnes publicitaires cocasses de la part de ces deux constructeurs).

Son enjeu principal est avant tout de faire aussi bien que sa devancière. Elle reprend d'ailleurs son châssis (qui vient des Renault 9 et Renault 11), avec un train avant amélioré, et certaines de ses motorisations comme le 1,4 « Energy » ou le « moteur F » 1,9 dT. Les boites de vitesses JB sont celles apparues sur les Renault 9 et Renault 11.

Ainsi née en 1995, la Renault Mégane, sera présentée au grand public via une campagne publicitaire estivale, axée autour des mérites de son efficace système de freinage.

Son style et son design rappelle celui de sa grande sœur, la Laguna, sortie près de 2 ans auparavant (janvier 1994).

En Septembre 1996, arrive le modèle Scénic, le premier monospace compact européen pertinent. Là est la philosophie de la gamme Mégane : diversifier l’offre. C’est ainsi que sur sept ans, sortiront sept modèles aux carrosseries distinctes : berline 5 portes, berline 4 portes à malle-arrière, break, cabriolet, monospace, 4x4, et coupé. Ce dernier est une innovation car il est censé remplacer une version 3 portes en tirant les prix vers le haut. Ainsi la version commerciale (fiscalité adaptée et places arrière supprimées) de la Mégane ne sera pas déclinée, une première, en 3 portes, mais en berline, break ou monospace.

Question portes arrière, la Mégane, comme de nombreuses Renault, a opté pour des formes elliptiques dans leur découpe, ne contournant pas le passage de roue, véritable signature stylistique de la marque.

Pourtant étoffée, la famille Mégane vivra dans l’ombre du Scénic (60 % des ventes de la gamme en 2000). C’est son confort, sa tenue de route et sa discrétion qui séduiront les acheteurs. Toutefois c’est vite oublier l'ergonomie de certaines commandes (boutons de feux de détresse et de condamnation centralisée mal placés, allume cigare et cendrier trop proche du levier de vitesse), rien de catastrophique cependant. Même le restylage de 1999 fera l’impasse sur le mobilier intérieur, s’attachant à donner des nouveaux feux et une nouvelle calandre.

Sur cette seconde mouture est à noter l’arrivée d’un des premiers moteurs Diesel à rampe commune chez Renault, le 1,9 dCi (« moteur F »). Ce dernier est une adaptation d’injection haute pression sur une motorisation ancienne, le 1,9 dTi (« moteur F »).

Toutefois en sept ans d’existence européenne, la Mégane sera produite, toutes carrosseries confondues, à 5 millions d’unités, et continue à être fabriquée à l’étranger pour certains marchés (Argentine en tête).

Phase I (1995 — 1999)[modifier | modifier le code]

Renault Mégane Phase I Berline 5 portes
  • RN/RNA/RNE : versions d'entrée de gamme de cette voiture, elles ne disposent pas des vitres électriques ou d'autres équipements dit « optionnels » pour l'époque. Cela peut aussi déprendre des versions spéciales qui ont été proposés. Ces versions seront supprimées lors du restylage de 1999.
  • RT/RTE : certainement les versions les plus courantes pour la Mégane 1 (phase 1 ou phase 2) vitres avant électriques, autoradio cassette… font partie de l'équipement de base de cette finition.

La Mégane reprend certains moteurs de la Renault 19 comme le 1,9 D (« moteur F »), le 1,9 dT (« moteur F ») ou encore le 1,4 « Energy » (en version catalysée). En fonction des finitions, certaines de ces motorisations n'étaient pas proposées, tel que le 1,9 D ou le 1,4 essence, sur des finitions comme la RXT ou RXE.

Moteur Cylindrée Puissance Vitesse max 0–100 km/h (s) Observations
Essence
1,4 1 390 cm3 70 ch (52 kW) 168 km/h 14,5
1,4e (« Energy ») 1 390 cm3 75 ch (56 kW) 170 km/h 14,3
1,6 (« Moteur K ») 1 598 cm3 90 ch (67 kW} 184 km/h 11,5
2,0 (« Moteur F ») 1 998 cm3 115 ch (86 kW) 197 km/h 9,7
2,0 16v (« Moteur F ») 1 998 cm3 150 ch (112 kW) 210 km/h 8,7 Uniquement sur le coupé et le cabriolet
Diesel
1,9 D (« Moteur F ») 1 870 cm3 65 ch (48 kW) 158 km/h 17,9
1,9 dT (« Moteur F ») 1 870 cm3 95 ch (71 kW) 180 km/h 12,3
1,9 dTi (« Moteur F ») 1 870 cm3 100 ch (75 kW) 183 km/h 12,3


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Phase II (1999 — 2002)[modifier | modifier le code]

Renault Mégane I Phase II Berline 5 portes
Renault Mégane Phase II Berline 5 portes
  • À partir de 1999 :
    • RTE : Vitres avant électriques + fermeture centralisée + ABS + airbags frontaux et latéraux (coussins gonflables de sécurité) + baguette de plaque arrière couleur carrosserie
    • RXE : RTE + appui-tête arrière + calandre avant couleur chrome + antibrouillards avant + verrouillage automatique des portières en roulant
    • RXT : RXE + jantes alliages + vitres électriques à l'arrière + autoradio CD
  • À partir de novembre 2000 :
    • Authentique : équivalent à RTE + appui-têtes arrière + verrouillage automatique des portières en roulant
    • Expression : Authentique + équivalent à RXE
    • Privilège : Expression + équivalent à RXT
Moteur Cylindrée Puissance Vitesse max 0–100 km/h (s) Observations
Essence
1,4e (« Moteur Energy ») 1 390 cm3 75 ch (56 kW) 170 km/h 14,3
1,4 16v (« Moteur K ») 1 390 cm3 95 ch (71 kW) 184 km/h 11,8
1,6 16v (Moteur K ») 1 598 cm3 110 ch (81 kW) 195 km/h 9,8
1,8 16v (« Moteur F ») 1 783 cm3 118 ch (85 kW) 199 km/h 8,9
2,0 16v IDE (« Moteur F ») 1 998 cm3 140 ch (104 kW) 213 km/h 8,6 Uniquement sur le coupé et le cabriolet
Diesel
1,9 D (« Moteur F ») 1 870 cm3 65 ch (48 kW) 160 km/h 16,5
1,9 dTi (« Moteur F ») 1 870 cm3 80 ch (60 kW) 170 km/h 13,8
1,9 dTi (« Moteur F ») 1 870 cm3 98 ch (75 kW) 183 km/h 12,3
1,9 dCi (« Moteur F ») 1 870 cm3 102 ch (76 kW) 188 km/h 11,5
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Mégane II[modifier | modifier le code]

Renault Mégane II
Renault Mégane
Renault Mégane II Phase II Berline 5 portes

Marque Drapeau : France Renault
Années de production Phase 1 : 2002 — 2006
Phase 2 : 2006 — 2008
Production 3 100 000 exemplaires
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la France Douai
Drapeau de l'Espagne Palencia
Drapeau de la République de Chine Miaoli[réf. nécessaire]
Drapeau du Brésil Curitiba
Drapeau de l'Indonésie Jakarta[réf. nécessaire]
Drapeau de la Turquie Bursa
Drapeau de l'Iran Téhéran
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence
1,4 80/100 ch
1,6 110 ch
2,0 136/165/225 ch

Diesel
1,5 dCi 80/85/100/105 ch
1,9 dCi 120/130 ch
2,0 dCi 150 ch
Position du moteur Avant
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle 5/6 rapports
Automatique 4 rapports
Poids et performances
Poids à vide De 1 220 à 1 495[3] kg
Vitesse maximale 221 km/h
Consommation mixte De 6 à 10 L/100 km
Émission de CO2 De 120 à 200 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline bicorps 3 portes, 5 places
Berline bicorps 5 portes, 5 places
Coupé cabriolet 3 portes, 5 places
Break 5 portes, 5 places
Berline tricorps 4 portes, 5 places
Châssis Renault Koleos/Mégane II/III
Renault Scenic III/Kangoo II
Mercedes-Benz Citan
Nissan Rogue/Sentra
Nissan Qashqai I/X-Trail I
Dacia Logan I/Logan II
Dacia Duster/Sandero
Dacia Lodgy/Dokker
Dimensions
Longueur Berline : 4 210 mm
CC : 4 360 mm
Largeur Berline : 1 780 mm
CC : 1 780 mm
Hauteur Berline : 1 457 mm[4]
CC : 1 400 mm
Chronologie des modèles
Précédent Renault Mégane I Renault Mégane III Suivant
Renault Mégane II Phase I Berline 5 portes
Renault Mégane II Sedan

Sortie en 2002, la Renault Mégane II a été élue voiture de l'année 2003. Elle a été commercialisée d'abord en 3 et 5 portes, puis est arrivée en fin de cette même année, le coupé cabriolet pour remplacer la Renault Mégane I cabriolet, le break et la version tricorps. En 2004 est apparu la version sportive RS (pour Renault Sport) avec le « moteur F » de type F4RT. La Mégane II a été restylée en 2006, à ce moment, de nouveau moteurs sont apparus, notamment, en Diesel, ou le 1,9 dCi est passée de 120 à 130 ch et est apparu un 2,0 dCi d'une puissance de 150 ch. En 2007, est apparu une nouvelle version sportive, moins puissante que la RS, mais avec un aspect radicalement sportif : La Mégane GT. La Renault Mégane II a été remplacée en octobre 2008 par la Renault Mégane III.

La Mégane II est sortie en six versions différentes :

  • Renault Mégane II 3 portes (2003 — 2008), version berline
  • Renault Mégane II 4 portes (2003 — 2009), version berline
  • Renault Mégane II 5 portes (2003 — 2008), version berline
  • Renault Mégane II Estate (2003 — 2009), version break
  • Renault Mégane II Coupé-Cabriolet (2003 — 2010), version coupé cabriolet
  • Mégane Renault Sport, version sportive en 3 ou 5 portes

Phase I (2002 — 2006)[modifier | modifier le code]

Moteur Cylindrée Puissance Vitesse max 0–100 km/h Disponibilité
Essence
1,4 16v 80 1 390 cm3 80 ch (60 kW) 170 km/h 13,5 s 2003 – 2005
1,4 16v 100 1 390 cm3 98 ch (73 kW) 183 km/h 12,5 s 2002 – 2006
1,6 16v 115 1 598 cm3 115 ch (82 kW) 195 km/h 10,8 s 2002 – 2006
2,0 16v 140 1 998 cm3 136 ch (101 kW) 205 km/h 9,6 s 2002 – 2006
2,0 16v T 165 1 998 cm3 165 ch (123 kW) 220 km/h 8,3 s 2004 – 2006
Diesel
1,5 dCi 80 1 461 cm3 80 ch (60 kW) 170 km/h 14,3 2002 – 2005
1,5 dCi 100 1 461 cm3 100 ch (75 kW) 181 km/h 12,8 2002 – 2005
1,5 dCi 105 1 461 cm3 105 ch (75 kW) 190 km/h 10,5 2004 - 2006
1.9 dCi 120 1 870 cm3 120 ch (89 kW) 196 km/h 10,5 2003 – 2005
1.9 dCi 130 1 870 cm3 130 ch (95 kW) 200 km/h 9 2005 – 2005

Phase II (2006 — 2008)[modifier | modifier le code]

Moteur Cylindrée Puissance Vitesse max 0–100 km/h Disponibilité
Essence
1,4 16v 100 1 390 cm3 100 ch (74 kW) 183 km/h 12,5 s 2006 - 2008
1,6 16v 110 1 598 cm3 110 ch (81 kW) 192 km/h 10,9 s 2006 - 2008
2,0 16v 135 1 998 cm3 135 ch (100 kW) 200 km/h 9,2 s 2006 - 2008
2,0 16v T 165 1 998 cm3 165 ch (123 kW) 220 km/h 8,3 s 2006 - 2008
Diesel
1,5 dCi 85 1 461 cm3 85 ch (63 kW) 170 km/h 14,3 2006 - 2008
1,5 dCi 105 1 461 cm3 105 ch (75 kW) 190 km/h 10,5 2006 - 2008
1.9 dCi 130 1 870 cm3 130 ch (95 kW) 200 km/h 9 2006 - 2008
2.0 dCi 150 1 995 cm3 150 ch (110 kW) 210 km/h 8,7 2006 - 2008


Mégane III[modifier | modifier le code]

Renault Mégane III
Renault Mégane
Renault Mégane III Phase III Berline

Marque Drapeau : France Renault
Années de production Phase 1 : 2008 — 2012
Phase 2 : 2012 — 2013[5]
Phase 3 : 2013 —
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Espagne Palencia
Drapeau de la France Douai
Drapeau de la Turquie Bursa
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence
1,2 115/130 ch
1,4 130 ch
1,6 100/110 ch
2,0 140/180/190/220 ch

Diesel
1,5 dCi 85/90/105/110 ch
1,9/1,6 dCi 130 ch
2,0 dCi 150/160 ch
Position du moteur Avant
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle 5 rapports
Manuelle 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide Berline : De 1 215 à 1 409 kg
Estate : 1 215 kg
Coupé : 1 205 kg
Cou-C : De 1 430 à 1 625 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline bicorps 5 portes, 5 places
Break (Estate) 5 portes, 5 places
Coupé 3 portes, 5 places
Châssis Renault Koleos/Mégane II/III
Renault Scenic III/Kangoo II
Mercedes-Benz Citan
Nissan Rogue/Sentra
Nissan Qashqai I/X-Trail I
Dacia Logan I/Logan II
Dacia Duster/Sandero
Dacia Lodgy/Dokker
Dimensions
Longueur Berline : 4 295 mm
Estate : 4 559 mm
Coupé : 4 299 mm
C-C : 4 485 mm
Largeur Berline : 1 808 mm
Estate : 1 804 mm
Coupé : 1 804 mm
C-C : 1 810 mm
Hauteur Berline : 1 471 mm
Estate : 1 507 mm
Coupé : 1 423 mm
C-C : 1 434 mm
Empattement Berline : 2 641 mm
Estate : 2 703 mm
Coupé : 2 640mm
C-C : 2 609 mm
Volume du coffre Berline : De 405 à 1 162 dm³
Estate : De 524 à 1 562 dm³
Coupé : De 377 à 991 dm³
C-C : De 211 à 417 dm3
Chronologie des modèles
Précédent Renault Mégane II
Renault Mégane III Phase III

Le Renault Mégane coupé concept est un concept car Renault présenté au salon de Genève en mars 2008. Il préfigurait la Mégane III en version coupé à trois portes. Elle utilise des portes papillons et son toit est entièrement vitré.

Conçue au Technocentre Renault, La Mégane Berline est commercialisée depuis octobre 2008 en version 5 portes (nom de code B95 en interne Renault) et depuis janvier 2009 en version coupé (3 portes) (nom de code D95 en interne Renault)[réf. nécessaire]. La version break Estate a été commercialisée en juin 2009 (nom de code K95 en interne Renault). Les carrosseries coupé cabriolet, monospace Scénic, et possible version SUV, seront lancées tout au long des années 2009 et 2010. La Mégane RS, elle, est prévue pour l'automne 2009.

Elle est déjà présentée en version 3 et 5 portes, le break et la version sportive R.S. sont présentées au salon de Genève en mars 2009, les modèles 4 portes et coupé-cabriolet, viendront à la fin de l'année 2009. Elle a reçu 5 étoiles au crash test EuroNCAP.

Pour le marché européen, les modèles Berlines et Estate sont fabriqués à Palencia en Espagne, et les coupé-cabriolets sont fabriqués à Douai en France. L'ESP est déconnectable mais seulement en dessous de 60 km/h, pour un usage sur neige. De nouvelles options sont apparus par la suite. En 2012, elle a connu un léger restylage pour arborer des projecteurs à led en dessous des phares. Ce lifting entraîne aussi celui du coupé et du break Estate mais pas celui du coupé-cabriolet.

Elle a été la 5e voiture la plus vendue en France.

La gamme Megane III adoptera début 2014 la nouvelle identité Renault créée par Laurens van den Acker[6].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Les moteurs[modifier | modifier le code]

Les moteurs essence sont un 1,4 L TCe de 130 ch, un 1,6 L 16v de 110 ch (une version éthanol), un 2,0 L 16v de 140 ch et un 2,0 L TCe de 190 ch. Ce dernier était déjà disponible pour la Suisse dès son lancement sur les modèles coupé et berline ; mais uniquement disponible en France sur le coupé à son lancement, puis disponible sur toutes les versions (berline, break et coupé) uniquement sur la finition GT depuis le lancement de cette finition en 2010.
Début 2012 l'offre est complétée par un 1,2 L TCe de 115 ch, une série limitée sur la version Estate est uniquement disponible avec le 2,0 L TCe de 220 ch[7].

En diesel, la Mégane III est proposée avec le 1,5 L dCi en version de 85 ch, sans filtre à particules, 90 ch avec filtre, 105 ch sans filtre, 110 ch avec filtre, le 1,9 L dCi en version de 130 ch avec ou sans filtre à particules qui est remplacé par le 1,6 dCi avec filtre à particules en version de 130 ch (ce moteur remplace l'ancien bloc 1.9 dCi 130, avec un objectif de downsizing destiné à réduire la consommation et les émissions de CO2, appelé R9M en interne, il utilise des technologies très poussées : vanne EGR basse pression, 16 soupapes, thermomanagement innovant, pompe à huile à cylindrée variable, et swirl variable. Il s'agit aussi de la première application d'un Stop & Start pour Renault) et le 2,0 l dCi avec filtre à particules en version 150 ch pour la boîte de vitesses automatique et 160 ch pour la boîte de vitesses manuelle.

Moteur Cylindrée Puissance Couple max Vitesse max (km/h) 0 à 100 km/h Consommation mixte Émissions de CO2 Disponibilité Disponibilité
Essence
1,2 16v TCe 1 199 cm3 115 ch (85 kW) 190 Nm 190 km/h 10,9 s 5,3 l/100 km 119 g/km 2012 – B, E, C
1,6 16v 1 598 cm3 100 ch (74 kW) 148 Nm 190 km/h 10,9 s 2008 – 2011 B
1,6 16v 1 598 cm3 110 ch (81 kW) 151 Nm 195 km/h 10,5 s 6,9 /100 km 158[8] g/km 2008 – 2011 B, E, C, CC
1,4 16v TCe 1 397 cm3 130 ch (96 kW) 190 Nm 200 km/h 9,6 s 6,3 l/100 km 145 g/km 2009 – B, E, C, CC
2,0 16v 1 997 cm3 140 ch (103 kW) 195 Nm 195 km/h 10,3 s 7.6 / 100 km 175[9] g/km 2009 – B, E
2,0 16v TCe 1 998 cm3 180 ch (132 kW) 300 Nm 230 km/h 7,8 s 7,7 l/100 km 178 g/km 2009 – 2012 B, E, C, CC
2,0 16v TCe 1 998 cm3 190 ch (140 kW) 300 Nm 233 km/h 7,7 s 7,0 l/100 km 162 g/km 2012 - B, E, C, CC
2,0 16v TCe 1 998 cm3 220 ch (162 kW) 340 Nm 240 km/h 7,6 s 7,3 l/100 km 169 g/km 2012 - E
Diesel
1,5 dCi 90 FAP 1 461 cm3 90 ch (66 kW) 200 Nm 180 km/h 12,5 s 4 l/100 km 104 g/km 2008 – B, E
1,5 dCi 110 FAP 1 461 cm3 110 ch (81 kW) 240 Nm 190 km/h 10,5 s 4,1 l/100 km 106 g/km 2009 – B, E, C, CC
1,6 dCi 130 FAP 1 598 cm3 130 ch (96 kW) 320 Nm 200 km/h 10,1 s 4,0 l/100 km 104 g/km 2012 – B, E, C
1,9 dCi 130 FAP 1 870 cm3 130 ch (96 kW) 300 Nm 205 km/h 9,5 s 5,1 l/100 km 135 g/km 2008 – B, E, C, CC
2,0 dCi 150 FAP 1 995 cm3 150 ch (110 kW) 360 Nm 205 km/h 9,5 s 6,6 l/100 km 175 g/km 2010 – E
2,0 dCi 160 FAP 1 995 cm3 160 ch (118 kW) 380 Nm 215 km/h 8,7 s 5,9 l/100 km 155 g/km 2009 – B, E, C, CC
Bioéthanol
1,6 16v 1 598 cm3 110 ch (81 kW) 151 Nm 195 km/h 10,5 s 6,9 / 9,7 l/100 km 158 / 154 g/km 2009 – B, E, C

Comparaison avec la Mégane II[modifier | modifier le code]

La Mégane III mesure 4,29 m de longueur soit 8 cm de plus que la Mégane II. Le coffre est de 405 litres soit 75 litres de plus que la Mégane II[10]. Elle pèse environ 8 kg de moins que la Mégane II[11].

Versions sportives[modifier | modifier le code]

Renault Maxi Mégane[modifier | modifier le code]

Renault Maxi Mégane
Renault Mégane

Marque Drapeau : France Renault Sport
Classe A7 puis A7K
Moteur et transmission
Moteur(s) 4 cylindres en ligne essence F7R710
Position du moteur Avant
Cylindrée 1 995 cm3
Puissance maximale 285 ch (209 kW)
Couple maximal 360 Nm
Transmission Traction
Boîte de vitesses Transversal FFD 7 rapports de type séquentielle
Poids et performances
Poids à vide 960 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 2 portes
Châssis Renault Mégane I
Dimensions
Longueur 3952 mm
Largeur 1823 mm
Hauteur 1360 mm
Chronologie des modèles
Précédent Renault Clio Maxi Renault Clio S1600 Suivant

Renault Sport a développé, durant les années 1990, une auto de rallye dérivée du coupé 2 litres avec un « moteur F » de type F7R et répondant à la réglementation Kit-Car. La Maxi Mégane représenta officiellement la marque en Championnat de France des rallyes en 1996 et en 1997 avec au volant Philippe Bugalski, Jean Ragnotti ou encore Serge Jordan. Après le retrait de l'équipe officielle, de nombreux pilotes privés ont continué d'utiliser cette auto.

Megane II[modifier | modifier le code]

Mégane II GT[modifier | modifier le code]

Renault a lancé une gamme de Mégane sportive faite pour faire de la piste mais plus confortable que la mégane RS. Son châssis est très efficace, avec des freins Brembo à 4 pistons, pour permettre d'utiliser les 340Nm du moteur. Ses boucliers avant et arrière sont spécifiques et intègrent une double sortie d’échappement. La Mégane 2 GT est en fait une vraie sportive comparé à la Mégane 3 GT.

Mégane II RS[modifier | modifier le code]

Mégane II Renault Sport
Renault Mégane

Marque Drapeau : France Renault Sport
Années de production Phase 1 : 2004 — 2006
Phase 2 : 2006 — 2009
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la France Dieppe
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence
2,0 Turbo 225 ch

Diesel
2,0 dCi 175 ch
Position du moteur Avant
Cylindrée 1 998 cm3
Couple maximal 300 Nm
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide De 1 345 à 1 375 kg
Vitesse maximale 234 km/h
Consommation mixte De 7,1 à 8,7 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline bicorps 5 portes, 5 places
Coupé 3 portes, 5 places
Châssis Renault Mégane II
Dimensions
Longueur 4 228 mm
Largeur 1 777 mm
Hauteur 1 437 mm
Volume du coffre 330 dm3
Chronologie des modèles
Renault Mégane III RS Suivant

La Renault Mégane II Renault Sport existe en modèle berline ou coupé, et en cinq coloris (noir doré, orange sanguine, gris technique, bleu profond, bleu artic). Modèle automobile produit à Dieppe.

Elle est dotée d'un « moteur F » de type F4RT avec une cylindrée de 2.0, coiffée d'une culasse 16 soupapes avec un turbo.

Lors de sa sortie en 2004, les critiques reprochaient principalement à la Renault Mégane II Renault Sport d'être une voiture trop « facile » à conduire. Renault Sport mit au point une version limitée à 500 exemplaires, la Mégane Renault Sport Trophy, équipée d'un châssis sport. Bien sûr la firme au losange ne s'arrêta pas à ce stade, le châssis sport devenant ainsi une option sur le modèle RS de série.

Début 2006 un face lifting fut opéré afin de relancer les ventes à bout de souffle permettant à l'occasion de commercialiser la version, limitée encore, Renault Mégane II Renault F1 Team, le but étant de célébrer les titres obtenus par Fernando Alonso et Renault F1 team en 2005.

Chronologie[modifier | modifier le code]
  • Mars 2004 : commercialisation de la Renault Sport Mégane 2 L Turbo 225 ch (début de la « phase I »).
  • Mars 2005 : série limitée « Trophy » (500 exemplaires) et introduction de quelques évolutions techniques (châssis « sport » notamment).
  • Juin 2005 : finition « Energy » concédant quelques équipements de confort pour un prix d'appel plus intéressant.
  • Été 2005 : projet Mégane Renault Sport 2 L dCi.
  • Décembre 2005 : arrêt de la production de la Mégane Renault Sport phase I.
  • Février 2006 : commercialisation de la Mégane Renault Sport « phase II ».
  • Février 2006 : commercialisation de la série limitée Renault F1 Team (couleur spécifique opaque « bleu Alpine » avec un stripping « Renault F1 Team » sur les boucliers avant, arrière et les ailes avant. Coques des rétroviseurs extérieurs peintes en « Dark anthracite ». Jantes 18" noir brillant. Intérieurement, sièges Recaro bi-ton bleu/noir. Pas de modifications d'ordre technique).
  • Février 2006 : changement de finitions, l'« Energy » devient finition « classique », cette dernière étant renommée finition « Luxe ».
  • Décembre 2006 : commercialisation de la Renault F1 Team R26 (élue sportive de l'année par le magazine Échappement en 2007). Sa puissance est de 230 ch.
  • Avril 2007 : commercialisation de la Mégane Renault Sport 2 L dCi 175 ch.
  • Octobre 2008 : Commercialisation de la Mégane Renault Sport R26.R (record du tour en catégorie traction le 23 juin 2008 sur la Nordschleife du Nürburgring : 8'17"). Sa puissance reste de 230 ch mais elle se trouve allégée de 123 kg.
  • Novembre 2008 : Commercialisation de la Megane III
Tableau de comparaison essence/diesel
  Essence F4RT 2.0 16v Turbo Diesel M9R 2.0 16v dCi
Type 4 cylindres en ligne, refroidi par eau 4 cylindres en ligne, refroidi par eau
Nombre de soupapes 16 16
Distribution par courroie crantée et rappel des soupapes par ressorts par chaîne
Cylindrée 1 998 cm³ 1 995 cm³
Puissance maximum 225 ch (230 ch pour la F1 Team R26 et R26.R) à 5 250 tr/min. 175 ch à 3 750 tr/min
Couple 300 Nm (310 Nm pour la F1 Team R26 et R26.R) à 3 000 tr/min. 360 Nm à 1 750 tr/min.
Turbo 1,2 bar (Mitsubishi TD04) 1,8 bar
Rapport poids-puissance 6,11 kg/ch 8,17 kg/ch
Transmission Transmission d'origine Nissan manuelle à six rapports.
La puissance est transmise aux roues avant.
Freins Freins Brembo (perforés si châssis sport) avec :
  • 4 pistons pour l'étrier avant et 1 piston pour l'étrier arrière ;
  • des disques ventilés (312 - 28) à l'avant et des disques pleins (300 - 11) à l'arrière ;
  • l'ABS (Bosch 8.0) ;
  • l'ESP (Déconnectable via bouton).
Performances
Vitesse maximale 235 km/h (245 km/h pour la F1 Team R26) 220 km/h
0-100 km/h 6,5 secondes 8,5 secondes
400 m départ arrêté 15,1 secondes 16,5 secondes
1 000 m départ arrêté 27,2 secondes 29,8 secondes

Megane III[modifier | modifier le code]

Mégane III GT et GT Line[modifier | modifier le code]

Renault Mégane III GT Line

GT est une version équipée exclusivement des moteurs TCe 180 et dCi 160, qui se distingue par des attributs sportifs extérieurs et intérieurs et un traitement spécifique du châssis inspiré de la Mégane R.S.

GT Line est un pack à caractère sportif proposé en option sur la finition Dynamique, avec un châssis spécifique et les motorisations cœur de gamme de la Mégane[12]

Attributs sportifs extérieurs et intérieurs[modifier | modifier le code]

Ces versions reçoivent également une teinte Bleu Malte, spécifique aux versions GT et GT Line, et la finition de certains éléments en couleur Dark Metal et Carbone anodisé brillant.

À l'avant, le bouclier est spécifique à GT et GT Line, avec une entrée d'air centrale redessinée, soulignée par une traverse noir brillant sur laquelle vient se fixer la plaque minéralogique. De part et d'autre du bouclier, des écopes sculptées Dark Metal englobent les antibrouillards et les projecteurs passent sur un fond noir.

À l'arrière, la partie inférieure du bouclier devient ton caisse et intègre un diffuseur aérodynamique. Sur le Coupé-Cabriolet GT Line et GT, le contour de pare-brise et la ligne de ceinture d'habitacle deviennent Dark Metal (au lieu de chrome satiné).

Les Mégane Berline et Estate GT Line et GT adoptent le châssis Sport de la Coupé. Comme sur cette dernière, l'assiette est abaissée de 12 mm. Tandis que le Coupé et le Coupé-Cabriolet GT Line et GT conservent la même hauteur de caisse que celle du véhicule de série.

Mégane III RS[modifier | modifier le code]

Renault Mégane III RS
Renault Mégane

Marque Drapeau : France Renault
Années de production 2009 –
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Espagne Palencia
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) Essence
2,0 250/260/265 ch
Position du moteur Avant
Cylindrée 1 998 cm3
Puissance maximale 265 ch (184 kW)
Couple maximal 360 Nm
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 394 kg
Vitesse maximale 244 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 6,00 s
Consommation mixte 7,5 L/100 km
Émission de CO2 174 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 3 portes, 5 places
Dimensions
Longueur 4 299 mm
Largeur 1 848 mm
Hauteur 1 435 mm
Empattement 2 640 mm
Volume du coffre De 377 à 991 dm3

La version sportive de la Mégane III, la Mégane III RS est présentée en mars 2009 au salon de Genève ; elle est équipée du « moteur F » de type F4RT 2 litres turbo de la Mégane II RS, porté à 250 ch, soit 25 ch de plus que celle qu'elle remplace et même 20 ch de plus que la Mégane R26R. La vitesse maximale est de 248 km/h. Le couple maximum est de 360 Nm, ce qui lui permet de passer de 0 à 100 km/h en 6,00 secondes.

Contrairement à la Mégane II RS, la Mégane III RS n'est proposée qu'en version trois portes[réf. souhaitée].

Moteur Cylindrée Puissance Couple max Vitesse max (km/h) 0 à 100 km/h Consommation mixte Émissions de CO2 Disponibilité
Essence
2.0 16v TCe 1 998 cm3 265 ch (195 kW) 360 Nm 254 km/h 5,8 s 7,5 l/100 km 174 g/km 2009 –

Mégane III RS Gendarmerie[modifier | modifier le code]

Renault Mégane III RS de la Gendarmerie nationale

Le 15 octobre 2010, la Gendarmerie nationale française a choisi la Mégane III RS pour équiper les BRI en remplacement des Subaru Impreza WRX, le marché porte sur 70 véhicules. La Mégane RS est capable d'atteindre les 180 km/h en seulement 20,6 secondes (départ arrêté) et d'intercepter une voiture lancée à 190 km/h en un peu plus d'une minute. La puissance est portée à 265 ch. La vitesse maximale est de 255 km/h.

Mégane III RS Trophy[modifier | modifier le code]

En juin 2011, Renault a lancé une série limitée encore plus sportive nommée RS Trophy. Sa puissance augmente de 15 ch pour atteindre 265 ch. Son couple passe à 380 Nm. Les performances sont en hausse avec un 0 à 100 km/h atteint en 6 secondes (- 0,1 s), une vitesse maximale de 248 km/h (+ 4 km/h) et un 1 000 m départ arrêté parcouru en 25,4 secondes (- 0,3 s).

Le 24 juin 2011, une Mégane III RS Trophy aux mains de Laurent Hurgon (pilote metteur au point maison) bat le record précédemment établi sur la Nordschleife du Nürburgring par la Mégane Renault Sport R26.R avec un nouveau temps de référence de min 7 s 97[13].

Mégane III RS Red Bull Racing[modifier | modifier le code]

RB7 (2012)[modifier | modifier le code]
RB8 (2013)[modifier | modifier le code]

Mégane III RS 275 Trophy[modifier | modifier le code]

Moteur Boîte de
vitesses
Cylindrée
en cm³
Puissance maxi
en ch DIN (kW) à tr/min
Couple maxi
Nm à (tr/min)
Vitesse maxi
en km/h
0 à 100 km/h
en secondes
Consommation
mixte L/100 km
Rejet de CO2
g/km
Essence
2.0 Turbo manuelle 1 998 275 ch 360 de 3 000 à 5 000 >254 5,8 7,5 174

Elle parcours le Nürburgring en min 54 s 36, établissant un nouveau record pour les tractions[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]