Grave (musique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grave.

Dans la dimension mélodique de la musique, le mot grave désigne la zone des basses fréquences et s'oppose au concept d'aigu.

  • Le mot, qui vient du latin « gravis » (= lourd, pesant), peut être un adjectif — par exemple, « un son grave », « le registre grave de tel instrument », etc. — mais également, un nom — par exemple, « une musique utilisant le grave de la voix ».

Hauteur relative[modifier | modifier le code]

Le grave est une notion très relative, qui s'apprécie nécessairement en référence à un ambitus particulier : il n'existe pas d'absolu dans ce domaine, et aucune frontière précise vient séparer le grave du médium, ni ce dernier de l'aigu. Dans ce premier sens, le mot « grave » désigne avant tout une direction vers laquelle on va, ou de laquelle on s'éloigne.

  • L'ambitus pris comme référence peut être la totalité des fréquences perceptibles par l'oreille humaine.
Par exemple, on dira que « les graves se propagent plus loin que les aigus ».
Par exemple, on dira que les graves d'un piccolo et les graves d'une contrebasse ne correspondent absolument pas aux mêmes notes.
  • L'habitude d'associer la hauteur relative d'un son à un axe vertical paraît très ancienne, et l'étymologie du mot « grave » (= lourd) invite à représenter ce type de sons dans la partie inférieure d'une échelle. Au Moyen Âge, la notation musicale occidentale a tout naturellement choisi d'inscrire les sons graves dans le bas de la portée. C'est ainsi que « grave » et « bas » sont devenus synonymes, et que « descendre » signifie désormais « aller vers le grave », soit « produire des sons plus graves ».
  • Le registre grave d'une voix est habituellement appelé « registre de poitrine » ou voix de poitrine.
  • En musique classique, et concernant les voix graves — contraltos ou basses —, le contre-ut grave désigne habituellement un do, plus grave d'une octave, que le do le plus grave du registre habituel. Par exemple, pour une voix de basse, le do aigu est l'ut 3 (celui du médium), le do grave est l'ut 2, et le contre-ut grave, l'ut 1 (au-dessous de la portée en clé de fa).

Titre de pièce musicale[modifier | modifier le code]

Au XVIIe et au XVIIIe siècles, le mot grave est également un terme italien désignant le tempo — et accessoirement le caractère — d'une pièce musicale au « mouvement très lent, souvent solennel ou méditatif ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]