Peter Banks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Banks.

Peter William Brockbanks (né le 8 avril 1947 à Barnet au nord de Londres et décédé à Londres le 7 mars 2013 (à 65 ans)[1]) est un guitariste anglais, ancien membre fondateur du groupe Yes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peter Brockbanks débute sa carrière avec The Nighthawks, dès 1963 avec lesquels il poursuit pendant un an, avant de les quitter pour un autre groupe anglais, les Devil's Disciples pour ensuite joindre les Syndicats. Encore une autre année s'écoule puis Peter se joint au groupe qui le mènera à une certaine renommée, The Syn, dans lequel officient Chris Squire à la basse et Andrew Pryce Jackman aux claviers. Cette formation sort quelques singles, dont Created by Clive et The 14th Hour Technicolour dream, qui ont un certain succès en Angleterre vers 1967-68. Puis, à la suite d'une rencontre entre Chris Squire et le chanteur des Warriors, Jon Anderson, The Syn est dissous, et on forme ainsi Mabel's Greer Toyshop, avec Chris Squire à la basse, Peter Banks à la guitare, Clive Bailey guitares et voix et Tub Thumper à la batterie, Anderson se joignant de temps à autre au chant. Après avoir, pour un temps, quitté cette formation pour joindre un autre groupe, Neat Change, Peter Banks revient au sein du Toyshop, qui devient Yes. Et c'est Peter Banks qui aurait suggéré le nom Yes pour le groupe, sous le prétexte que ça irait bien sur les affiches de concert et puis c'est facile à prononcer... Après deux albums qui, malgré un certain succès, n'ont pas l'ampleur souhaitée par ses membres, le guitariste quitte Yes. La raison majeure qui a amené le guitariste à prendre cette décision, fut l'ajout d'un orchestre de cordes - violons et violoncelles - pour l'enregistrement de certaines chansons du deuxième album, Time and a word. Comme le guitariste n'était visiblement pas à l'aise avec cette nouvelle direction prise par Yes, il décida donc de quitter le quintet pour aller vers d'autres horizons.

Il fonde alors son propre groupe, Flash et il invite même le claviériste Tony Kaye de Yes pour le premier album éponyme du groupe et enregistre aussi un premier album solo, The two sides of Peter Banks, avec les membres de son nouveau groupe, Ray bennett basse et Mike Hough batterie et aussi Phil Collins comme batteur, Steve Hackett et Jan Akkerman à la guitare et John Wetton comme bassiste. Mais, à la suite de démêlés avec ses musiciens, Flash avortera après trois albums et Peter Banks rejoint Blodwyn Pig, remplaçant ainsi pour un court laps de temps le guitariste Mick Abrahams, ex-Jethro Tull. En 1973 il fonde un groupe Jazz-Rock au nom incertain de Zox & the Radar Boys, avec des artistes confirmés tels que Mike Piggott (violoniste de jazz), Ronnie Caryl et Phil Collins plus d'autres musiciens. Finalement quelques mois après, il met sur pied le groupe Empire, avec entre autres, Ian Wallace, ex-batteur des Warriors et de King Crimson, et encore Phil Collins qui participera aussi au premier album de cette formation. Durant les années 1990, Peter Banks reprend une carrière solo et sortira d'autres albums, dont le très bon " Self Contained " avec des pièces aux teintes atmosphériques comme "Tell me when ".

Des suites d'insuffisance cardiaque, Peter est décédé chez lui à Londres, le 7 mars 2013.

Avec The Syn[modifier | modifier le code]

  • Original Syn : complète history of The Syn 1967 - 1969 (2005)

Avec Yes[modifier | modifier le code]

  • 1969 : Yes
  • 1970 : Time And a Word
  • 1974 : Yesterdays (reprises de 1969) Compilation
  • 1991 : Yesyears ' (Boitier de 4CD) Compilation
  • 1992 : Yesstory ' Reprise de Yesyears
  • 1997 : Something's Coming: The BBC Recordings 1969–1970 (UK) (Beyond And Before (US))
  • 1999 : Astral Traveller Compilation
  • 2002 : In a word Yes Compilation
  • 2005 : The word is live Compilation Live

Avec The Flash[modifier | modifier le code]

  • 1972 : Flash (rééd. 2009 label Esoteric Recordings + bonus track)
  • 1972 : In the Can (rééd. 2010 ER + bonus tracks)
  • 1973 : Out of Our Hands (rééd. 2010)
  • 1997 : Psychosync (1973 - live WLIR radio broadcast, ed. Blueprint)
  • 2005 (mai) : Two Sides of Flash: Live in the USA (1973 - 2 concerts issus du Flash's final US tour, ed. Voiceprint)

Avec Empire[modifier | modifier le code]

  • 1973 : Mark I
  • 1974 : Mark II
  • 1979 : Mark III

Discographie solo[modifier | modifier le code]

  • 1973 : Two Sides of Peter Banks ( avec Phil Collins, Steve Hackett, John Wetton )
  • 1994 : Instinct
  • 1995 : Self-Contained
  • 1997 : Reduction
  • 1999 : Can I Play You Something? (The Pre-Yes Years Recordings From 1964-1968)

Participations[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Keats ...Plus, avec Pete Bardens, David Paton, Ian Bairnson, Colin Blunstone, Start Elliott (produit par Alan Parsons);
  • 1999 : Encores, Legends & Paradox, réalisé par Robert Berry et le claviériste/trompettiste/chanteur de Magellan Trent Gartner, incluant 10 titres d'Emerson, Lake and Palmer repris par 23 musiciens dont des (membres de Yes (Peter Banks,Igor Khoroshev,Geoff Downes), d'Asia (John Wetton ), plus les deux sus-nommés.

Références[modifier | modifier le code]