Trevor Rabin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rabin (homonymie).
Trevor Rabin

Trevor Rabin, né le à Johannesburg en Afrique du Sud, est un musicien et compositeur de musique de film.

Les débuts en solo[modifier | modifier le code]

Fils d'un violoniste, il étudie le piano et découvre la guitare à l'âge de 12 ans. Musicien complet, il est aussi chanteur, percussionniste, bassiste et claviériste. Il commence sa carrière dans des groupes de hard-rock et de rock progressif, puis accompagne à la guitare et à la basse des formations de jazz et de jazz-rock.

Après avoir créé le groupe Rabbitt, entre 1974 et 1977, il s'installe à Londres en 1978, où il enregistre son premier album solo, intitulé simplement Trevor Rabin (sorti aussi sous le nom de Beginnings). Parallèlement, il travaille comme producteur et musicien de studio. Il sort son second album, Face to face, en 1979, puis Wolf en 1981, date à laquelle il part aux États-Unis et s'installe à Los Angeles. Il accompagne alors en tournée le groupe Foreigner aux claviers. Il participera aussi au Manfred Mann's Earth Band

L'aventure Yes[modifier | modifier le code]

Il présente ses compositions à Atlantic Records, qui lui suggère de rencontrer Chris Squire et Alan White, deux des fondateurs du groupe Yes séparé depuis 1979. Avec ces derniers et Tony Kaye, il forme en 1981 le groupe Cinéma, dont la musique séduit Jon Anderson. Le ralliement de ce dernier amène naturellement à renommer le groupe Yes. La formation enregistre en 1983, l'album 90125 qui contient le premier et unique numéro 1 du groupe, Owner of a Lonely Heart. Cette dernière ainsi que d'autres pièces de Yes se retrouvent sur cet album de démos 90124 de Trevor, on y entend des chansons et instrumentaux comme Hold on, Changes, Where would you be en version instrumentale, Walls chantée avec Roger Hodgson l'ex-Supertramp, Love will find a way, Miracle of life et Cinema, tous des titres que l'on retrouverait sur des albums de Yes.

Rabin poursuit l'aventure avec Yes qui enregistre en 1987 l'album Big generator, sur lequel il assure des parties vocales et la presque totalité des claviers, Tony Kaye n'étant là que pour faire valoir le nom Yes. Alors que les membres du groupe, à nouveau séparés, se disputent la paternité du nom Yes, Rabin enregistre un nouvel album solo, Can't Look Away, sorti en 1989. Il participe encore à une nouvelle formation, rassemblée en 1991 pour l'album Union et la tournée correspondante. Il se lie alors d'amitié avec Rick Wakeman qu'il accompagnera sur son album solo Return to the Centre of the Earth en 1999. Rabin s'investit ensuite dans le rôle de producteur pour l'album Talk en 1994, avant de quitter pour se concentrer sur les musiques de films.

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Rabbitt[modifier | modifier le code]

  • Boys Will Be Boys (1976)
  • A Croak And A Grunt In The Night (1977)
  • Morning Light (EP) (1978)

Avec Yes[modifier | modifier le code]

  • 90125 (1983)
  • Big Generator (1987)
  • Union (1991) (rééd. (Re)Union 2004)
  • Talk (1994)
  • Fly From Here (ex- TBA prévisionnel; juillet 2011)

Albums Solos[modifier | modifier le code]

  • Trevor Rabin (1978) titre original Beginnings (rééd. 2003)
  • Face to Face (1979)
  • Wolf (1981)
  • Can't Look Away (1989)
  • Live in LA (2003)
  • 90124 (2003) (démos de 90125, datées de 1982)
  • Jacaranda (2012)

Collaborations[modifier | modifier le code]

Margaret Singana: Where is the Love, 1976

Manfred Mann's Earth Band: Chance, 1980

Frankie Goes to Hollywood: Welcome to the Pleasuredome, 1984 - Trevor guitares et claviers Steve Howe guitare acoustique sur la pièce-titre Trevor Horn basse et choeurs production

Frankie Goes to Hollywood: Liverpool 1986 - Trevor Rabin guitares Steve Howe guitares Trevor Horn producteur executif

Jon Anderson: 3 Ships, 1985

Marc Jordan: Talking Through Pictures, 1987

Lisa Hartman: 'Til My Heart Stops, 1987

Seal: Seal, 1991

Paul Rodgers: Muddy Water Blues, 1993 - Trevor, Jeff Beck, Neil Schon, David Gilmour, etc

Michael Jackson: HIStory, 1995

Crossfire: A Salute to Stevie Ray, 1996

Tina Turner: Wildest Dreams, 1996

Rick Wakeman: Return to the Centre of the Earth, 1999

Roger Hodgson: Open the Door, 2000 - Trevor guitares claviers chant


Les musiques de film[modifier | modifier le code]

Après une tournée décevante en 1995, Trevor Rabin décide de quitter Yes et de s'orienter vers la composition de musique de films. On lui doit notamment les bandes originales de Les Ailes de l'enfer (1997), avec Mark Mancina, d'Armageddon et Ennemi d'État (1998), avec Harry Gregson-Williams, de 60 secondes chrono (2000), de Bad Boys 2 (2003) ou encore de Des serpents dans l'avion (2006).

Malgré les apparences, Trevor Rabin n'a jamais fait partie de la Media Ventures Team à proprement parler, refusant même d'être affilié au studio par souci d'indépendance. Simplement, ses liens avec Jerry Bruckheimer qui est lui-même très relié à Hans Zimmer ont fait qu'il s'est régulièrement trouvé à travailler avec des membres du studio ou au studio même (avec notamment Harry Gregson-Williams, Steve Jablonsky ou son ami Mark Mancina).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

(C) : Composition commercialisée
(C*) : Compilation de divers artistes commercialisée (les pistes de composition originale sont rares)

Liens externes[modifier | modifier le code]