Herbert Henry Asquith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Herbert Henry Asquith
Image illustrative de l'article Herbert Henry Asquith
Fonctions
52e Premier ministre du Royaume-Uni
5 avril 19085 décembre 1916
Monarque Édouard VII
George V
Prédécesseur Henry Campbell-Bannerman
Successeur David Lloyd George
Chef de l'opposition du Royaume-Uni
6 décembre 1916décembre 1918
Monarque George V
Premier ministre David Lloyd George
Prédécesseur Edward Carson
Successeur Donald Maclean
12 février 192021 novembre 1922
Monarque George V
Premier ministre David Lloyd George
Andrew Bonar Law
Prédécesseur Donald Maclean
Successeur Ramsay MacDonald
Chancelier de l'Échiquier
10 décembre 190512 avril 1908
Premier ministre Henry Campbell-Bannerman
Prédécesseur Austen Chamberlain
Successeur David Lloyd George
Secrétaire d'État à l'Intérieur
18 août 189225 juin 1895
Premier ministre William Ewart Gladstone
Prédécesseur Henry Matthews
Successeur Matthew Ridley
Secrétaire d'État à la guerre
30 mars 19145 août 1914
Premier ministre lui-même
Prédécesseur J. E. B. Seely
Successeur Horatio Herbert Kitchener
Biographie
Date de naissance 12 septembre 1852
Lieu de naissance Drapeau : Royaume-Uni Morley
Date de décès 15 février 1928 (à 75 ans)
Lieu de décès Drapeau : Royaume-Uni Sutton Courtenay
Nationalité britannique
Parti politique Parti libéral
Conjoint Helen Melland
Margot Tennant
Diplômé de Balliol College
Profession avocat
Religion Congrégationalisme

Signature

Herbert Henry Asquith
Premiers ministres du Royaume-Uni

Herbert Henry Asquith, 1er comte d'Oxford et Asquith, est un homme politique britannique, né le 12 septembre 1852 à Morley, dans le Yorkshire de l'Ouest, et mort le 15 février 1928 à Sutton Courtenay, à ce temps dans le Berkshire et aujourd'hui dans l'Oxfordshire. Il fut Premier ministre du Royaume-Uni de 1908 à 1916.

Son mandat fut marqué par des changements sociaux notables parmi lesquels la création du National Insurance and Pensions et par le Scandale Marconi, qui fit vaciller son gouvernement en 1913.

Asquith déclara la guerre à l'Empire allemand le 4 août 1914 à la suite de l'invasion de la Belgique. Son gouvernement tomba suite aux pertes britanniques durant les premières années du conflit et la crise des obus de 1915.

On lui attribue cette citation : « La jeunesse serait idéale si elle venait un peu plus tard dans la vie[1]. »

Origine[modifier | modifier le code]

Il était le fils de Joseph Dixon Asquith (10 février 1825 – 16 juin 1860) et de Emily Willans (4 mai 1828 – 12 décembre 1888). Les Asquith étaient une famille de la classe moyenne, et Joseph qui était marchand de laine, vint à posséder sa propre usine de laine.

Fonction de député[modifier | modifier le code]

Élu au Parlement sous l'étiquette libérale en 1886.

Fonction ministérielle[modifier | modifier le code]

  • Ministre de l'Intérieur en 1892.
  • Ministre sans portefeuille de 1895 à 1905, puis chancelier de l'Échiquier (1905-1908), il succéda au Premier ministre Henry Campbell-Bannerman en 1908.

Affaire Marconi[modifier | modifier le code]

Rufus Isaacs, ministre de la justice du gouvernement d'Herbert Asquith a été pris dans une affaire de Délit d'initié, le Scandale Marconi. L'entrée en Bourse de la Marconi s’effectue le 19 avril 1912 à Londres à 3,5 sterling l'action, 3 fois ce qui avait été proposé dix jours plus tôt. Entre-temps s'est produit le naufrage du Titanic. Le puissant émetteur de Marconi dont est équipé le navire a permis de sauver 700 passagers. L'action grimpe immédiatement à 4 sterling dès les premiers échanges[2], avant de retomber quelques semaines plus tard à seulement 2 sterling[3]. Plusieurs courtiers sont soupçonnés de manipulation de cours [4]. On découvre que Rufus Isaacs a revendu 7000 actions à un prix deux fois supérieur à celui auquel il les avait achetées deux jours plus tôt. Il est le frère de Godfrey Isaacs, directeur général de Marconi, nommé sans aucune expérience dans la télégraphie, avant d'emporter un contrat public la première station de radio d’État en Angleterre. On découvre aussi que l'émetteur de Marconi dont était équipé le Titanic n'a pas correctement été utilisé, les opérateurs privilégiant l'envoi de messages de complaisance pour les passagers, et qu'il avait subi une panne avant le naufrage.

Descendants[modifier | modifier le code]

Herbert Asquith se marie deux fois. Sur les dix enfants issus de ses deux mariages, seul sept survivent à l'enfance. De son premier mariage un fils, Raymond, né le 6 novembre 1878. Il est tombé au champ d'honneur le 15 septembre 1916 pendant la première guerre mondiale. Sa sœur est Violet Bonham Carter, dont la petite fille est l'actrice Helena Bonham Carter.

De son second mariage avec Margaret Tennant, il a un fils, Anthony et une fille, Elizabeth, future princesse Bibesco (1897-1945).

Parmi les nombreux descendant d'Asquith l'on trouve notamment divers hommes politiques ou d'affaires britanniques.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Précédé par
Sir Henry Campbell-Bannerman
(1906 à 1908)
Drapeau du du Royaume-Uni
Premier ministre du Royaume-Uni
1908 à 1916
Suivi par
David Lloyd George
(1916 à 1922)

Références[modifier | modifier le code]

  1. evene.fr
  2. "Carson: The Man Who Divided Ireland" par Geoffrey Lewis, page 118 [1]
  3. "The Marconi affair", par A.N. Field [2]
  4. "History Of The Marconi Company 1874-1965", par W. J. Baker, page 147 [3]