Ronan Dantec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ronan Dantec
Illustration.
Portrait en 2020.
Fonctions
Sénateur de la Loire-Atlantique
En fonction depuis le
(11 ans et 4 jours)
Élection 25 septembre 2011
Réélection 24 septembre 2017
Groupe politique ÉCO (2012-2017)
RDSE (2017-2020)
EST (depuis 2020)
Biographie
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Brest (Finistère)
Nationalité Française
Parti politique LV (1984-2010)
EÉLV (2010-2019)
ESNT (depuis 2019)
Diplômé de École nationale vétérinaire de Nantes
Profession Vétérinaire / Écrivain

Ronan Dantec est un écrivain, vétérinaire et homme politique français né le à Brest.

Conseiller municipal[1] et métropolitain[2] de la ville de Nantes et de Nantes Métropole, il est élu sénateur[3] de la Loire-Atlantique le et élu pour un second mandat le . Il est vice-président de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable du Sénat[4].

Militant écologiste et régionaliste[5], il participe à la formation des Verts et crée le groupe nantais en 1984[6]. Il a été membre du parti politique Europe Écologie Les Verts jusqu'en 2019[7]. Il est actuellement président de l'association Ensemble sur nos Territoires (ESNT)[8].

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Origines et formation[modifier | modifier le code]

Fils d'un père syndicaliste FO et militant socialiste, Ronan Dantec passe sa jeunesse en Bretagne, sa région natale[9]. Il est marqué par le naufrage de l'Amoco Cadiz en bordure des côtes bretonnes en mars 1978[6]. La lutte contre le projet de centrale nucléaire à Plogoff, entre 1978 et 1981, est son « événement politique fondateur »[9]. Il a alors 18 ans.

Ronan Dantec arrive à Nantes en 1983. Il intègre l'école nationale vétérinaire et y est diplômé[6].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

En 1987, il cofonde la radio Alternantes FM et la dirige jusqu'en 1994[10]. Au début des années 1990, il se lance dans la création culturelle et monte une entreprise de création et de location d'expositions culturelles[6]. Il est l'auteur de nombreuses expositions.

Ronan Dantec est également écrivain. Il écrit des livres sur l’histoire des loisirs populaires et sur l’évolution des représentations et des identités[11].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Son parcours d’élu débute en 2001 comme adjoint au maire de Nantes[12] Jean-Marc Ayrault et vice-président de la Communauté urbaine de Nantes[12], aujourd'hui Nantes métropole, chargé de l'environnement et du développement durable. Il conduit notamment la mise en place de l’Agenda 21 de la ville en 2005[13] et du plan climat en 2006[9]. Il pilote également avec succès la candidature de Nantes au titre de Capitale verte de l'Europe pour l'année 2013[14],[15],[16].

Une fois élu au Sénat, en , Ronan Dantec démissionne de ses deux mandats exécutifs locaux[17]. Il est actuellement conseiller municipal de Nantes et conseiller métropolitain de Nantes Métropole, sans responsabilité exécutive conformément à la loi sur le non-cumul des mandats[1],[2].

Lors de la pandémie de Covid-19, il participe à la mise en place d'un groupe scientifique de soutien en Loire-Atlantique pour aider les élus locaux. Composé de spécialistes en épidémiologie, ce groupe scientifique apporte des conseils aux collectivités, notamment sur les gestes d'hygiène à mettre en place[18],[19]. Il soutient également la consultation citoyenne lancée par une soixantaine de parlementaires français et européens pour penser la sortie de la crise sanitaire[20],[21]. Cette consultation débouche sur une trentaine de propositions qui furent présentées au Parlement[22].

En , Ronan Dantec rejoint la liste de la maire sortante socialiste de Nantes Johanna Rolland pour les élections municipales de 2020 et rend sa carte d'Europe Écologie Les Verts dont il était adhérent depuis trente-six ans[7].

Territoires44[modifier | modifier le code]

En 2017, Ronan Dantec est l'un des membres fondateurs[23] de Territoires44[24], réseau d'élus de la Loire-Atlantique qui souhaitent développer de nouvelles formes de démocratie participative. Ces élus sont acteurs de l'aménagement, portent la transition écologique, sociale et démocratique ainsi que la coopération entre les territoires, dans leurs mandats respectifs. Ils et elles participent à la décision publique quel que soit l’échelon : local, départemental, régional ou national[25]. Les membres du réseau coopèrent, s'entraident, se nourrissent de l'expérience des uns et des autres et définissent des positions communes[26],[27]. Ces élus, de gauche, écologistes ou préfèrent ne pas se situer sur l’échiquier politique, adhèrent à la charte de Territoires44[25].

Mandats parlementaires[modifier | modifier le code]

Depuis le , Ronan Dantec est sénateur de la Loire-Atlantique[3]. Membre du groupe écologiste du Sénat entre 2011 et 2017, puis rattaché au groupe RDSE[28] jusqu'en 2020, il est aujourd'hui membre du nouveau groupe écologiste du Sénat créé en 2020[29],[3]. Il est vice-président de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable du Sénat[3] et membre de la Fédération des Élus Verts et Écologistes (FEVE)[30].

Ronan Dantec a été, dès 2011, le premier parlementaire à confier la gestion de sa réserve parlementaire annuelle à un jury indépendant composé de présidents de conseils de développement et de personnalités du monde associatif. Il n’intervient pas dans le choix des projets sélectionnés à partir de dossiers présentés par les municipalités de Loire-Atlantique[31],[32],[33].

Il est rapporteur des deux premières propositions de loi portées par un groupe parlementaire écologiste et adoptées définitivement :

  • Loi du relative à la création de la Haute Autorité de l'expertise scientifique et de l'alerte en matière de santé et d'environnement, loi dite Protection des lanceurs d’alerte (auteur Marie-Christine Blandin)[34] ;
  • Loi du visant à mieux encadrer l'utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire national, loi dite zéro phyto (auteur Joël Labbé)[35].

En 2017, il est rapporteur de la commission d'enquête sénatoriale sur « la réalité des mesures de compensation des atteintes à la biodiversité engagées sur des grands projets d'infrastructures, intégrant les mesures d'anticipation, les études préalables, les conditions de réalisation et leur suivi »[36]. Ronan Dantec a ainsi mené une cinquantaine d’auditions et effectué quatre déplacements durant les travaux de cette commission[37]. Le rapport intitulé « Compensation des atteintes à la biodiversité: construire le consensus » est adopté à l’unanimité le [38].

Il a été membre du Conseil d'orientation de l’Observatoire National des Effets du Réchauffement Climatique (ONERC)[39] en France métropolitaine et dans les départements et territoires d'outre-mer de 2011 à 2017. En 2017, il est nommé Président de la commission spéciale chargée de l’orientation de l’action de l’ONERC au sein du Conseil National de la Transition Ecologique (CNTE)[40]. Cette commission est notamment chargée du pilotage du Plan National d’Adaptation au Changement Climatique (PNACC)[41],[42].

A la suite des élections sénatoriales en septembre 2017, Ronan Dantec est réélu pour un second mandat par 484 grands électeurs du département[43],[44].

Fin 2017, lors de l'examen au Sénat du projet de loi de finances 2018, Ronan Dantec alerte le ministre Gérald Darmanin face à la hausse des taxes programmée sur les carburants[45] (taxe carbone). Selon le sénateur écologiste, cela entrainera « une levée de boucliers massive contre cette mesure »[46], en ajoutant : « il nous faut gagner l’appui des territoires, car ce sont ceux qui habitent dans les zones périurbaines qui subiront le plus l’augmentation de la fiscalité, parce que condamnés à la mobilité thermique aujourd’hui. Si vous ne les aidez pas, cela ne marchera pas ! »[47]. Le mouvement des Gilets jaunes donne raison à Ronan Dantec qui est alors surnommé « Madame Irma » par les médias[47],[48].

En 2019, il est co-auteur du Rapport d'information n°511 « Adapter la France aux dérèglements climatiques à l'horizon 2050 : urgence déclarée », déposé le 16 mai 2019, fait au nom de la Délégation sénatoriale à la prospective] avec le sénateur Jean-Yves Roux[49].

En 2020, il est nommé président du groupe de suivi « Enjeux internationaux - Climat - Environnement – Développement » au sein de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat[50], qui assure le suivi des négociations internationales menées dans le cadre des Conférences des parties (COPs climat, biodiversité, désertification) et de l’Agenda 2030[51] de l'Organisation des Nations unies.

En 2021, dans le cadre des travaux de ce groupe de suivi, Ronan Dantec est co-auteur d’une Résolution du Sénat visant à affirmer la nécessité d’un accord ambitieux lors de la COP26 à Glasgow permettant de garantir l’application effective de l’Accord de Paris sur le climat, adoptée le 2 novembre 2021, et qui a été cosignée par la quasi-totalité des groupes politiques[52].

A la suite de cette résolution, il est co-auteur du Rapport d'information n°279 « Bilan des négociations climatiques de Glasgow (COP26) », déposé le 9 décembre 2021, fait au nom de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable avec les sénateurs Didier Mandelli et Guillaume Chevrollier[53].

Ensemble sur nos Territoires[modifier | modifier le code]

Ronan Dantec lors de la journée de réflexion organisée à Lorient le 29 août 2020.

En 2019, Ronan Dantec devient le président d'un nouveau mouvement politique, Ensemble sur nos Territoires (ESNT), créé à son initiative au lendemain des élections européennes de 2019[54]. Faisant le constat des scores élevés des listes populistes et de la fragmentation des offres politiques portant la transition écologique et sociale, lui et des élus ont lancé un appel le 6 juin 2019[55] pour construire un rassemblement porteur de projets adaptés à leurs territoires. Des rencontres nationales ont eu lieu les 4 et 5 octobre 2019 à Erdeven[56] et une association à objet politique est née de ces travaux : Ensemble sur nos Territoires. Cette association se donne trois objectifs[57],[58] :

  • Porter la transition écologique et sociale, à travers un ensemble de priorités politiques précisées dans ces statuts ;
  • Chercher constamment à rassembler l’ensemble des forces de gauche et écologiste portant cette transition ;
  • S’appuyer sur les dynamiques territoriales et les élus locaux, socle de notre démocratie.

Le 29 août 2020, une journée de réflexion a été organisée à Lorient pour « créer les conditions d'un rassemblement en vue des régionales [en Bretagne] ». Une centaine de représentants des forces politiques des gauches, de l'écologie et régionalistes ont participé à une dizaine d'ateliers pour construire les priorités des prochaines décennies en Bretagne[59],[60],[61].

Domaines d'expertise[modifier | modifier le code]

Énergies[modifier | modifier le code]

Ronan Dantec est un élu très engagé sur les questions de politique énergétique. De février à juillet 2012, il est membre[62] de la commission d’enquête sénatoriale sur le « coût réel de l'électricité afin d'en déterminer l'imputation aux différents agents économiques »[63],[64]. Dans sa contribution, il souligne que le prix réel du mégawattheure d’électricité d’origine nucléaire serait, en intégrant l’ensemble des coûts, de l’ordre de 75 , soit bien plus élevé que le tarif officiel et au même niveau que l’éolien terrestre[65].

Ronan Dantec est membre du parlement du Débat National sur la Transition Énergétique (DNTE)[66] qui s’est déroulé de à . Dans le cadre de ce débat, il est président du groupe de travail consacré à la gouvernance, qui a notamment élaboré des propositions sur la création d’un Conseil supérieur d’orientation de la transition énergétique et sur le renforcement du rôle des collectivités territoriales dans la transition énergétique[67],[68].

Transports[modifier | modifier le code]

En 2012 et 2013, Ronan Dantec est rapporteur des avis sénatoriaux sur le budget de l’État relatif aux transports routiers, au nom de la Commission du Développement durable, des Infrastructures, de l’Équipement et de l'Aménagement du territoire du Sénat[69],[70]. Il développe plusieurs propositions pour le maintien de l’écotaxe et la refonte du bonus-malus[71],[72]. Il a également été rapporteur de la proposition de résolution sur la circulation des mégacamions et le fret routier européen publié le [73].

Il a été vice-président, en 2014, de la commission d'enquête sénatoriale sur les « modalités du montage juridique et financier et l'environnement du contrat retenu in fine pour la mise en œuvre de l'écotaxe poids lourds »[74].

Biodiversité[modifier | modifier le code]

Ronan Dantec est président délégué du groupe d'amitié France-Madagascar et pays de l'Océan indien pour la Tanzanie[75] et suit avec attention les questions de trafic de faune sauvage, en particulier de braconnage des éléphants[76]. Il a notamment fait adopter un amendement à la loi du , sur la reconnaissance du trafic d'espèces protégées en bande organisée, qui a permis à la France de durcir son action, avec des sanctions pénales pouvant désormais atteindre sept ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amendes[77].

En 2016, il est le chef de file des sénateurs écologistes sur le projet de loi « pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages »[78].

Activités internationales[modifier | modifier le code]

Ronan Dantec avec le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, à New York en décembre 2013.
Intervention de Ronan Dantec à Doha lors de la Conférence de l'ONU sur le climat, en décembre 2012.

Depuis 2007, Ronan Dantec est activement engagé dans les négociations internationales sur le changement climatique, en lien avec les responsabilités qu’il occupe dans les réseaux de collectivités territoriales. Il est un acteur des Conférences des Nations unies sur les changements climatiques. Il occupe actuellement les fonctions de :

Ronan Dantec a été président du groupe du travail climat du réseau des villes européennes Eurocities à la fin des années 2000[82]. Il a notamment coordonné l’élaboration de la Déclaration des villes d'Europe sur le climat en 2008[83]. Il a également été président du comité d’organisation du Sommet mondial de la ville durable Ecocity, à Nantes, en [84],[85]. Ce sommet s’est conclu par l’adoption en présence de dizaines de maires et d’élus locaux du monde entier, de la « Déclaration de Nantes »[86],[87], feuille de route des gouvernements locaux pour la conférence de Paris de 2015.

Porte-parole climat de l'organisation mondiale Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) entre 2008 et 2021[88],[89], il travaille à une meilleure reconnaissance du rôle des territoires dans les négociations internationales[90],[91]. Cette reconnaissance a notamment été actée dans le Préambule de l’Accord de Cancun en 2010[92],[93],[94]. Lors de la même session, il a contribué à l’adoption, dans le cadre du Mécanisme de Développement Propre (MDP), d’un programme de financement de l’action climat pour les villes du Sud (City-wide Program)[88].

En , à la demande du Premier ministre Jean-Marc Ayrault et du ministre délégué au Développement Pascal Canfin, il remet avec Michel Delebarre, sénateur du Nord, un rapport intitulé « Les collectivités territoriales dans la perspective de Paris Climat 2015 : de l’acteur local au facilitateur global »[88],[95]. Ce rapport comprend trente propositions pour une action renforcée sur les territoires et une collaboration active entre l’État et les collectivités territoriales dans la négociation elle-même[96].

En 2014, lors du Sommet sur le climat organisé par les Nations Unies à New York, il présente le premier texte commun des représentants des groupes d'acteurs non-étatiques reconnus par l'ONU (jeunes, syndicats, agriculteurs, collectivités, ONG, femmes, entreprises, peuples autochtones) pour un Objectif de Développement Durable spécifique sur l’urbanisation durable et les territoires[97],[98].

Lors de la COP21, en 2015, il prononce un discours au nom des gouvernements locaux et autorités municipales en faveur d'une mise en action concrète à la suite de l'accord de Paris[99],[100].

Depuis 2016, il est le président-fondateur[101] de l’association Climate Chance qui agit pour la stabilisation du climat en visant l’atteinte des Objectifs de développement durable. Elle s’efforce de créer des synergies entre la diversité des acteurs agissant à l’échelle territoriale dans l’avancement de l’action climatique[102]. Climate Chance réunit les acteurs non-étatiques (collectivités locales, entreprises, ONG, syndicats, communauté scientifique, représentants du monde agricole, de la jeunesse, des peuples autochtones et des femmes) fédérés autour de coalitions sectorielles[102]. L'association agit en tant que catalyseur de l’action climatique en identifiant et en mettant en lumière leurs priorités communes et leurs bonnes pratiques pour démultiplier l’action climatique[102]. L’association a été à l’initiative de Sommets mondiaux des acteurs du climat[103] : à Nantes en 2016[104], Agadir en 2017[105], Abidjan en 2018[106], Accra en 2019[107] et à Nantes en 2022[108].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Bretagne(s) du XXe siècle, Éd. Ouest-France, 2010 (ISBN 978-2-7373-5138-9)
  • Il y a un siècle, le dimanche, Éd. Ouest-France, 2008 (ISBN 978-2-7373-4548-7)
  • Il y a un siècle, l'automobile (avec Thierry Coulibaly), Éd. Ouest-France, 2007 (ISBN 978-2-7373-4127-4)
  • Il y a un siècle, la France ouvrière, Éd. Ouest-France, 2006 (ISBN 2-7373-3631-7)
  • Il y a un siècle, le vélo (avec Jean-Noël Mouret), Éd. Ouest-France, 2005 (ISBN 2-7373-3190-0)
  • Il y a un siècle, l'enfance, Éd. Ouest-France, 2004 (ISBN 2-7373-3178-1)
  • Il y a un siècle, le sport, Éd. Ouest-France, 2003 (ISBN 2-7373-3166-8)
  • Il y a un siècle, une France si étrange (avec James Éveillard), Éd. Ouest-France, 2002 (ISBN 2-7373-2814-4)
  • Les Bretons dans la presse populaire illustrée (avec James Éveillard), Éd. Ouest-France, 2001 (ISBN 2-7373-2801-2)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Nantes Métropole | Ville de Nantes, « ronan-dantec », sur metropole.nantes.fr (consulté le )
  2. a et b Nantes Métropole | Ville de Nantes, « ronan-dantec », sur metropole.nantes.fr (consulté le )
  3. a b c et d « M. Ronan Dantec, sénateur de la Loire-Atlantique (Pays de la Loire) - Sénat », sur www.senat.fr (consulté le )
  4. « Commission de l'aménagement du territoire et du développement durable - Sénat », sur www.senat.fr (consulté le )
  5. Pascal Roche, « Plus de 200 élus réclament un référendum sur le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne », France Bleu Loire Océan,‎ (lire en ligne)
  6. a b c et d « RONAN DANTECUn « libertaire » au Sénat », sur L'Obs, (consulté le )
  7. a et b Stéphanie LAMBERT, « Nantes. Ronan Dantec rejoint la maire PS, et rend sa carte EELV », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  8. « Notre Organisation », sur Ensemble sur nos territoires (consulté le )
  9. a b et c Sibylle Vincendon, « Ronan Dantec. Une vie millefeuille », sur Libération (consulté le )
  10. « Fiche de DANTEC Ronan - Les Têtes », sur www.lestetes.fr (consulté le )
  11. « Ronan Dantec », sur Babelio (consulté le )
  12. a et b « [NOMINATION] Ronan Dantec chargé de mission sur le rôle des collectivités territoriales dans les négociations climatiques », sur Actu-Environnement (consulté le )
  13. Juliette Monbureau, Marie P. Rolland, « Synthèse du colloque "Agenda 21 de la Culture" » [PDF], sur Les Ecossolies, (consulté le )
  14. Philippe Gambert, « Nantes, capitale verte de l'Europe en 2013 », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  15. « Nantes est officiellement capitale verte de l’Europe », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  16. Yan Gauchard, « Nantes "capitale verte" de l'Europe malgré Notre-Dame-des-Landes », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « Jeu de chaises musicales à la mairie de Nantes », Presse Océan,‎ (lire en ligne)
  18. « Coronavirus : «La clé c’est le confinement et les mesures d’hygiène » », sur Public Senat, (consulté le )
  19. « Coronavirus : vers des allées à sens unique dans les supermarchés ? », sur Europe 1 (consulté le )
  20. « Covid-19 : une soixantaine de députés lancent une consultation pour repenser nos sociétés post-crise », sur Actu-Environnement (consulté le )
  21. « Coronavirus : une consultation en ligne pour penser "le jour d'après" », sur parismatch.com (consulté le )
  22. Yves-Marie Robin, « Déconfinement. Trente propositions pour « penser le jour d’après » », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  23. « Notre Organisation », sur Territoires 44 (consulté le )
  24. Marion Lopez, « Les élus veulent se faire entendre hors partis », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  25. a et b « Qui Sommes-Nous ? », sur Territoires 44 (consulté le )
  26. François Chrétien, « Fracture territoriale : appel des p'tits maires », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  27. Roberte Jourdon, « Loire-Atlantique. Territoires 44 veut peser et coopérer avec la métropole nantaise », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  28. « Ronan DANTEC - LE TRAVAIL PARLEMENTAIRE DU RDSE-Rassemblement Démocratique et Social Européen », sur www.rdse-senat.fr (consulté le )
  29. « Sénat : nouveau groupe écolo, cherche président(e) de groupe », sur Public Senat, (consulté le )
  30. « Le conseil d'administration de la FEVE », sur La Feve, (consulté le )
  31. Frédéric Ville, « Réserve parlementaire : qui donne, qui reçoit ? », La Gazette des communes,‎ (lire en ligne)
  32. Une répartition de la réserve parlementaire... indépendante du sénateur par Ronan Dantec
  33. Reporterre, « Quand les citoyens gèrent l’argent de leur député, la transparence avance », sur Reporterre, le quotidien de l'écologie (consulté le )
  34. Loi no 2013-316 du 16 avril 2013 relative à l'indépendance de l'expertise en matière de santé et d'environnement et à la protection des lanceurs d'alerte (1)
  35. Loi no 2014-110 du 6 février 2014 visant à mieux encadrer l'utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire national (1)
  36. commission d'enquête sur "la réalité des mesures de compensation des atteintes à la biodiversité engagées sur des grands projets d'infrastructures, intégrant les mesures d'anticipation, les études préalables, les conditions de réalisation et leur suivi"
  37. « CE Compensation des atteintes à la biodiversité », sur www.senat.fr (consulté le )
  38. http://www.senat.fr/notice-rapport/2016/r16-517-1-notice.html "Compensation des atteintes à la biodiversité: construire le consensus"]
  39. Conseil d'orientation de l’Observatoire National des Effets du Réchauffement Climatique (ONERC)
  40. « Arrêté du 14 avril 2017 portant nomination du président de la commission spécialisée du Conseil national de la transition écologique chargée de l'orientation de l'action de l'Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique », sur www.legifrance.gouv.fr, (consulté le )
  41. Plan National d’Adaptation au Changement Climatique (PNACC)
  42. « PNACC 2 » [PDF], sur www.ecologie.gouv.fr, (consulté le )
  43. « Sénatoriales 2017 : en Loire-Atlantique, quatre sortants réélus », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  44. « Sénatoriales en Loire-Atlantique. Ronan Dantec (EELV) réélu. », sur nantes.maville.com (consulté le )
  45. « Projet de loi de finances pour 2018 : Fiscalité de la transition écologique », sur www.senat.fr (consulté le )
  46. Claire Dubois, « Vidéo. Quand Ronan Dantec voyait venir les Gilets jaunes… », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  47. a et b « Quand Darmanin ne croyait pas à une « jacquerie » liée aux carburants », sur Public Senat, (consulté le )
  48. « Un sénateur avait prédit l'émergence des "Gilets jaunes" un an plus tôt », sur www.rtl.fr (consulté le )
  49. « Adapter la France aux dérèglements climatiques à l'horizon 2050 : urgence déclarée - Sénat », sur www.senat.fr (consulté le )
  50. « Climat : le Sénat pousse pour « un accord ambitieux » à la COP26 », sur Public Senat, (consulté le )
  51. L'Agenda 2030 en France, « Agenda 2030 – L'Agenda 2030 en France », sur https://www.agenda-2030.fr, (consulté le )
  52. « COP26: le Sénat français affirme "la nécessité d'un accord ambitieux" », sur www.linfodurable.fr (consulté le )
  53. « Bilan des négociations climatiques de Glasgow (COP26) - Sénat », sur www.senat.fr (consulté le )
  54. « Naissance du mouvement «Ensemble sur nos territoires» à l'initiative d'un sénateur », sur LEFIGARO, (consulté le )
  55. « L'Appel », sur Ensemble sur nos territoires (consulté le )
  56. Le Point magazine, « Naissance du mouvement "Ensemble sur nos territoires" à l'initiative d'un sénateur EELV », sur Le Point, (consulté le )
  57. « L'Association », sur Ensemble sur nos territoires (consulté le )
  58. « Participez à la dynamique Ensemble sur nos Territoires » [PDF], sur ensemblesurnosterritoires.fr, (consulté le )
  59. « Régionales en Bretagne : la gauche plurielle entre amour et coups de griffe », sur Le Telegramme, (consulté le )
  60. « Rassemblement des écolos bretons : la quadrature du cercle », sur Le Telegramme, (consulté le )
  61. « 29 août 2020. Journée de réflexion commune pour un nouveau projet Breton. », sur Ensemble sur nos territoires, (consulté le )
  62. « Coût de l'électricité-commission d'enquête - Sénat », sur www.senat.fr (consulté le )
  63. « Coût de l'électricité-commission d'enquête - Sénat », sur www.senat.fr (consulté le )
  64. Commission d'enquête sénatoriale sur le coût réel de l'électricité afin d'en déterminer l'imputation aux différents agents économiques, « Conférence de presse » [PDF], sur http://www.senat.fr, (consulté le )
  65. « Un modèle électrique à bout de souffle, l’urgence de la transition », sur ecologistes-senat.fr (consulté le )
  66. « Fin du Débat national sur la transition énergétique : tout ça pour ça ? », sur La Gazette des Communes (consulté le )
  67. Groupe de travail du Conseil national du débat sur la transition énergétique, « Rapport final du groupe de travail du Conseil national du débat sur la transition énergétique » [PDF], sur www.lagazettedescommunes.com (consulté le )
  68. Synthèse des travaux du débat national sur la transition énergétique de la France, , 44 p. (lire en ligne [PDF])
  69. Projet de loi de finances pour 2013 : Transports routiers
  70. Projet de loi de finances pour 2014 : Transports routiers
  71. Ronan Dantec, « Avis présenté au nom de la commission du développement durable, des infrastructures, de l’équipement et de l’aménagement du territoire sur le projet de loi de finances pour 2013, adopté par l'Assemblée nationale » [PDF], sur http://www.senat.fr, (consulté le )
  72. Ronan Dantec, « Avis présenté au nom de la commission du développement durable, des infrastructures, de l’équipement et de l’aménagement du territoire sur le projet de loi de finances pour 2014, adopté par l'Assemblée nationale » [PDF], sur http://www.senat.fr, (consulté le )
  73. Proposition de résolution sur la circulation des mégacamions et le fret routier européen (E 8284)
  74. Commission d'enquête sur les modalités du montage juridique et financier et l'environnement du contrat retenu in fine pour la mise en œuvre de l'écotaxe poids lourds
  75. « Membres du groupe France-Madagascar et pays de l'Océan indien - Sénat », sur www.senat.fr (consulté le )
  76. « Groupe France-Madagascar et pays de l'Océan indien - Sénat », sur www.senat.fr (consulté le )
  77. « Séance du 27 mai 2013 (compte rendu intégral des débats) », sur www.senat.fr (consulté le )
  78. « Biodiversité - Sénat », sur www.senat.fr (consulté le )
  79. « Sommet Climate Chance Europe “Pacte Vert pour l’Europe : collectivités, entreprises et citoyens au cœur de la transition européenne” les 7 et 8 mars 2022 à Nantes | AFCCRE », sur afccre.org (consulté le )
  80. AFCCRE, « Liste des membres du Comité Directeur de l'AFCCRE. Mandature 2021-2024 » [PDF], sur afccre.org, (consulté le )
  81. « CCRE : Directory of CEMR elected officials », sur ccre.org (consulté le )
  82. « Chercheurs | IRIS », sur www.iris-france.org (consulté le )
  83. « Changement climatique : les villes européennes s'engagent », sur La Gazette des Communes (consulté le )
  84. « Nantes: début de Ecocity 2013, 10e sommet mondial des villes durables », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  85. Camille Guillemois, « Ecocity : le sommet du village global », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  86. « A Nantes, les villes du monde déclarent vouloir préparer les Etats pour la Conférence Paris 2015 sur le climat », sur La Gazette des Communes (consulté le )
  87. « Déclaration des maires et des dirigeants territoriaux sur le changement climatique. Feuille de Route Climat des Gouvernements Locaux 2013-2015 » [PDF], sur www.uclg.org, (consulté le )
  88. a b et c « Rôle des collectivités territoriales dans les négociations climatiques internationales : Ronan DANTEC et Michel DELEBARRE sont chargés d’une mission par le Premier Ministre | AFCCRE », sur afccre.org (consulté le )
  89. « CCRE : Bilan Territoires 2021 », sur www.ccre.org (consulté le )
  90. « Ronan Dantec : « Si les territoires ne font pas le travail, aucun Etat ne tiendra ses engagements » », sur Les Echos, (consulté le )
  91. « Ronan Dantec : « Dans les négociations sur le climat, il ne faut pas oublier le développement » », sur UCLG - United Cities and Local Governments (consulté le )
  92. « Climat : à Cancun, les villes veulent se faire entendre », sur LEFIGARO, (consulté le )
  93. René Audet et Patrick Bonin, « Les Accords de Cancún face aux enjeux des négociations internationales sur le climat », VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement,‎ (ISSN 1492-8442, DOI 10.4000/vertigo.10603, lire en ligne, consulté le )
  94. « Les point clés de l'accord de Cancun », sur Libération (consulté le )
  95. « Les collectivités territoriales dans la perspective de Paris Climat 2015 : de l'acteur local au facilitateur global », sur vie-publique.fr (consulté le )
  96. Ronan Dantec, Michel Delebarre, « Les collectivités territoriales dans la perspective de Paris Climat 2015 : de l'acteur local au facilitateur global » [PDF], sur www.vie-publique.fr, (consulté le )
  97. « Climat.. Le Nantais Ronan Dantec (EELV) à la conférence de New York », Presse Océan,‎ (lire en ligne)
  98. [https://www.actu-environnement.com/ae/dossiers/cop21/ronan-dantec-cop21-agenda-solutions-credibiliser-accord-climat.php « "L'agenda des solutions est essentiel pour cr�dibiliser l'accord sur le climat", Ronan Dantec »], sur Actu-Environnement (consulté le )
  99. Ronan Dantec, « Intervention de Ronan Dantec, porte-parole climat de CGLU, au nom des LGMA (Gouvernements locaux et autorités municipales) en clôture de la COP21 » [PDF], sur www.uclg.org, (consulté le )
  100. « L’enjeu de la COP21 : le caractère crédible de l’accord plus que son aspect contraignant », sur l'Opinion, (consulté le )
  101. « Membres », sur www.climate-chance.org (consulté le )
  102. a b et c « Historique et missions », sur www.climate-chance.org (consulté le )
  103. « Sommets Climate Chance », sur www.climate-chance.org (consulté le )
  104. Sommet mondial des acteurs du Climat à Nantes en 2016
  105. le Sommet Climate Chance à Agadir au Maroc en 2017
  106. le Sommet Climate Chance – Afrique 2018, Abidjan, Côte d'Ivoire
  107. « Sommet Climate Chance Afrique 2019 », sur www.climate-chance.org (consulté le )
  108. « Sommet Climate Chance Europe 2022 », sur www.climate-chance.org (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]