Sandrine Josso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sandrine Josso
Illustration.
Sandrine Josso en 2018.
Fonctions
Députée française
En fonction depuis le
(3 ans, 11 mois et 30 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 7e de la Loire-Atlantique
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique LREM (2017-2019)
LT (2019-2020)
NI (2020)
MDDA (depuis 2020)
Prédécesseur Christophe Priou
Biographie
Date de naissance (45 ans)
Lieu de naissance Guérande (Loire-Atlantique)
Nationalité Française
Parti politique AC (2015-2016)
LREM (2017-2019)
ND (depuis 2020)
Profession Diététicienne
Site web sandrinejosso.fr

Sandrine Josso, née le à Guérande (Loire-Atlantique), est une femme politique française.

Membre de l'Alliance centriste puis de La République en marche (LREM) jusqu’en 2019, elle est députée de la septième circonscription de la Loire-Atlantique depuis 2017. À l'Assemblée, elle est membre successivement du groupe LREM, du groupe Libertés et territoires, des non-inscrits, puis du groupe du Mouvement démocrate (MoDem).

Biographie[modifier | modifier le code]

Conseillère municipale d’Herbignac, elle fait partie de l'opposition de 2014 à 2015[1]. Elle est membre de l'Alliance centriste de 2015 à 2016. Elle est remplaçante de Catherine Bailhache-Touguet, candidate du MoDem, aux élections départementales de 2015[2].

En 2017, elle adhère à La République en marche. Lors des élections législatives de cette année, elle bat au second tour le candidat LR, Franck Louvrier, ancien directeur de communication de Nicolas Sarkozy[3].

Sandrine Josso est commissaire au développement durable et à l’aménagement du territoire et déléguée à l’Outre-mer. Engagée dans l’aménagement du territoire elle a été désignée au sein de la commission départementale de Loire-Atlantique pour l’attribution des dotations d’équipements des territoires ruraux (DETR)[4]. Elle est également présidente du groupe d’études « Impact des changements climatiques »[5]. Son action est marquée par son soutien à la filière salicole. Elle souhaite permettre que les paludiers obtiennent le statut d'agriculteur en portant une proposition de loi avec les députés Yannick Haury et Stéphane Buchou[6].

En , Sandrine Josso quitte LREM et son groupe parlementaire, ne trouvant « plus le sens initial » de son engagement et ayant le sentiment de « perdre [s]on énergie ». Elle rejoint le groupe Libertés et territoires[7]. Ayant l'intention de rejoindre le nouveau groupe Écologie démocratie solidarité, elle renonce quelques heures avant la conférence de presse annonçant son lancement[8].

À l'Assemblée, elle est rapporteure de la commission d'enquête sur les obstacles à l'indépendance du pouvoir judiciaire[9].

En 2020, elle se présente aux élections municipales à La Baule-Escoublac mais sa liste n'obtient que 4,2 % des voix au premier tour[10]. Le scrutin est remporté par la liste menée par Franck Louvrier, qu'elle avait battu en 2017 aux élections législatives.

Elle quitte le groupe Libertés et territoires pour les non-inscrits[11] en et rejoint quelques jours plus tard le groupe du Mouvement démocrate (MDDA)[12]. Elle participe à la fondation du parti des « macronistes de gauche » Les Nouveaux Démocrates en [13].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections législatives[modifier | modifier le code]

Année Parti Circonscription 1er tour 2d tour
Voix % Rang Voix % Issue
2017[3] LREM 7e de la Loire-Atlantique 24 615 42,9 1re 26 377 61,1 Élue

Élections municipales[modifier | modifier le code]

Année Parti Commune Position 1er tour Sièges (CM)
Voix % Rang
2020[14] DVC La Baule-Escoublac Tête de liste 286 4,2 6e
0  /  33

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sandrine Josso répond aux élus d’opposition d’Herbignac », Ouest-France (consulté le 19 juin 2017).
  2. « Législatives : Sandrine Josso, candidate de la République en marche sur la 7e circonscription », L'Écho de la Presqu'île (consulté le 19 juin 2017).
  3. a et b Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  4. Ouest France, « La députée impliquée dans l’aménagement du territoire », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 février 2018)
  5. Ouest France, « La Baule-Guérande. Sandrine Josso préside un groupe d’étude », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 5 avril 2018)
  6. Michel ORIOT, « Guérande. Le statut des paludiers sera discuté à l’Assemblée », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  7. F. B., « La député Sandrine Josso quitte LREM pour « être en accord avec ses valeurs » », sur 20 Minutes (consulté le 13 juin 2019).
  8. Manuel Jardinaud, « Un neuvième groupe parlementaire veut revenir au «en même temps» originel », sur Mediapart, (consulté le 19 mai 2020).
  9. « Inédit : un député quitte le groupe qu'il préside », sur liberation.fr, (consulté le 10 septembre 2020).
  10. « Résultats municipales 2020 à La Baule-Escoublac », sur lemonde.fr (consulté le 17 juillet 2020).
  11. Modifications à la composition des groupes.
  12. Modifications à la composition des groupes.
  13. « Aurélien Taché et Émilie Cariou coprésidents des Nouveaux démocrates », sur Le Point, (consulté le 16 décembre 2020).
  14. Ministère de l'Intérieur, « Élections municipales et communautaires 2020 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 11 septembre 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]