Élections régionales de 2021 en Bretagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élections régionales de 2021 en Bretagne
83 sièges du conseil régional
et
Type d’élection Élections régionales
CoR Members portraits - Loïg CHESNAIS-GIRARD.jpg Loïg Chesnais-Girard – PS
Sièges en 2015 42
Transparent - replace this image female on Infobox lightgrey background.svg
Isabelle Le Callennec – LR
Sièges en 2015 14
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Thierry Burlot – DVC
Sièges en 2015 14
Photo-Gilles-Pennelle.jpg Gilles Pennelle – RN
Sièges en 2015 10
Transparent - replace this image female on Infobox lightgrey background.svg
Claire Desmares-Poirrier – EÉLV
Sièges en 2015 1
Pierre-Yves Cadalen 2019 (recadré).jpg Pierre-Yves Cadalen – LFI
Sièges en 2015 0
Joannic Martin .jpg Joannic Martin – PB
Sièges en 2015 0
Daniel Cueff Bretagne ma Vie.jpg Daniel Cueff – ÉCO
Sièges en 2015 0
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
David Cabas – DLF
Sièges en 2015 0
Président du conseil régional
Sortant
Loïg Chesnais-Girard
PS

Les élections régionales de 2021 de Bretagne ont lieu les et afin de renouveler les membres du conseil régional de la région française de Bretagne.

Contexte régional[modifier | modifier le code]

Conseil régional sortant[modifier | modifier le code]

France Bretagne Parliament 2015.svg
Président du Conseil régional
Loïg Chesnais-Girard (PS)
Parti Sigle Élus Groupe
Majorité (53 sièges)
Parti socialiste PS 25 Alliance progressiste des socialistes
et démocrates de Bretagne
Divers gauche DVG 7
Divers écologiste DVÉ 1
Territoires de progrès TdP 1
La République en marche LREM 9 La Bretagne en marche et apparentés – Bremañ
Parti communiste français PCF 2 Communistes et progressistes
Divers gauche DVG 2
Mouvement radical MR 2 Radical, social et européen
Divers gauche DVG 1
Régionalistes REG 2 Régionalistes
Union démocratique bretonne UDB 1
Opposition (30 sièges)
Les Républicains LR 10 Droite, centre et régionalistes
Divers droite DVD 2
Union des démocrates et indépendants UDI 1
Mouvement démocrate MoDem 1
Union des démocrates et indépendants UDI 2 Bretagne Unie, centristes, démocrates & régionalistes
Mouvement démocrate MoDem 1
Divers droite DVD 1
Rassemblement national RN 10 Rassemblement national
Les Patriotes LP 1 Non-inscrits
Sans étiquette SE 1



Système électoral[modifier | modifier le code]

L’hôtel de région à Rennes.

Le conseil régional de Bretagne est doté de 83 sièges pourvus pour six ans selon un système mixte à finalité majoritaire. Il est fait recours au scrutin proportionnel plurinominal mais celui ci est combiné à une prime majoritaire de 25 % des sièges attribuée à la liste arrivée en tête, si besoin en deux tours de scrutin. Les électeurs votent pour une liste fermée de candidats, sans panachage ni vote préférentiel. Les listes doivent respecter la parité en comportant alternativement un candidat homme et une candidate femme[1].

Au premier tour, la liste ayant obtenue la majorité absolue des suffrages exprimés remporte la prime majoritaire, et les sièges restants sont répartis à la proportionnelle selon la règle de la plus forte moyenne entre toutes les listes ayant franchies le seuil électoral de 5 % des suffrages exprimés, y compris la liste arrivée en tête[1].

Si aucune liste n'a recueillie la majorité absolue, un second tour est organisé entre toutes les listes ayant obtenues au moins 10 % des suffrages exprimés au premier tour. Les listes ayant obtenus au moins 5 % peuvent néanmoins fusionner avec les listes pouvant se maintenir. La répartition des sièges se fait selon les mêmes règles qu'au premier tour, la seule différence étant que la prime majoritaire est attribuée à la liste arrivée en tête qu'elle ait obtenu ou non la majorité absolue[1].

Une fois les nombres de sièges attribués à chaque liste au niveau régional, ceux ci sont répartis entre les sections départementales, au prorata des voix obtenues par la liste dans chaque département.

Candidats[modifier | modifier le code]

Listes Côtes-d'Armor Finistère Ille-et-Vilaine Morbihan
Faire entendre le camp des travailleurs[2] Martial Collet

(LO)

Rémy Collard

(LO)

Valérie Hamon
(LO)
Kélig Lagrée

(LO)

Bretagne insoumise[3] Gilles Monsillon
(LFI)
Pierre-Yves Cadalen
(LFI)
Hélène Mocquard
(LFI)
Marie-Madeleine Doré-Lucas
(LFI)
Bretagne ma vie Arnaud Toudic
(ÉCO)
Anne Quéméré
(ÉCO)
Daniel Cueff
(ÉCO)
Benjamin Flohic
Bretagne d'avenir Valérie Tabart
(ESNT)
Ronan Pichon
(EÉLV)
Claire Desmares-Poirrier
(EÉLV)
Gaël Briand
(UDB)
La Bretagne avec Loïg Fanny Chappé

(PS)

Michaël Quernez
(PS)
Loïg Chesnais-Girard
(PS)
Anne Gallo

(DVG)

Bretagne responsable Joannic Martin
(PB)
Myriam Rolland

(PB)

Mathieu Guilhard

(PB)

Michel Le Ferran

(PB)

Nous la Bretagne[4] Olivier Allain
(LREM)
Tristan Brehier
(LREM)
Marie-Pierre Vedrenne
(MoDem)
Anne Le Hénanff
(DVD)
Hissons haut la Bretagne Marc Le Fur
(LR)
Stéphane Roudaut
(DVD)
Isabelle Le Callennec
(LR)
Patrick Le Diffon
(LR)
La Bretagne avec David Cabas[5] Caroline Delestre

(DLF)

Régis Le Gall

(DLF)

Marie-Thérèse Lefeuvre

(DLF)

David Cabas
(DLF)
La Bretagne en héritage Jean-Pierre Dœuff
(VPF)
Bruno Le Tual[6]
(EXD)
Fabien Pedezert
(EXD)
Yves Chauvel[7]
(VPF)
Une Bretagne forte Gérard de Mellon
(RN)
Gilles Pennelle
(RN)
Florent de Kersauson
(EXD)[8]

Lutte ouvrière[modifier | modifier le code]

Lutte ouvrière fait savoir le qu'elle présentera une liste menée par Valérie Hamon, une cheminote d'Ille-et-Vilaine déjà tête de liste du parti lors des élections de 2010 et 2015[9].

La France insoumise[modifier | modifier le code]

Début janvier 2021, la France insoumise (LFI) désigne Marie-Madeleine Doré-Lucas (conseillère municipale d'opposition à Pontivy) et Pierre-Yves Cadalen comme binôme pour mener la liste du mouvement[10]. Des discussions ont été engagées avec l'UDB et EÉLV, sans succès.

Parti socialiste et alliés[modifier | modifier le code]

En octobre 2020, Loïg Chesnais-Girard, président sortant du conseil régional de Bretagne, est désigné par le Parti socialiste comme candidat à sa réélection[11]. Peu après, le Parti radical de gauche annonce le soutenir pour l'élection à venir[12].

En mars 2021, les adhérents de Bretagne du Parti communiste français ont voté à 75 % en faveur « d’un rassemblement sur une liste commune avec le PS et d’autres organisations de gauche, menée par Loïg Chesnais-Girard ». 11 % ont voté en faveur d'une liste PCF autonome et 10 % seulement en faveur d'une alliance avec la France Insoumise[13].

Fin avril 2021, Cap écologie annonce son soutien à Loïg Chesnais-Girard[14]. Le 28 avril mai 2021, le Mouvement radical annonce le soutenir[15]. Le 3 mai 2021, c'est le parti Allons Enfants qui annonce le soutenir[16].

Le 4 mai 2021, Loïg Chesnais-Girard lance sa campagne depuis Trébeurden. Il mène la liste « La Bretagne avec Loïg »[17].

Europe Écologie Les Verts et alliés[modifier | modifier le code]

Fin décembre 2020, la liste « Bretagne d'Avenir », alliance entre Europe Écologie Les Verts (EÉLV), l'Union démocratique bretonne (UDB) et Ensemble sur nos territoires (ESNT), indique avoir désigné sa tête de liste régionale : Claire Desmares-Poirrier (EÉLV)[18]. La liste comprend également les partis Nouvelle Donne, Génération écologie et Bretagne Écologie.

Le 30 avril 2021, Génération.s et Les Radicaux de gauche annoncent rejoindre la liste menée par Claire Desmares-Poirrier.[19]

Bretagne ma vie (divers écologiste)[modifier | modifier le code]

Le 22 janvier 2021, le maire honoraire de Langouet, Daniel Cueff a annoncé la création de sa liste en dehors des partis « Bretagne Ma Vie »[20] dans un entretien au Télégramme[21] puis lors d'un événement de déclaration de candidature à Roscoff[22].

Sa liste est rejointe par des personnalités telles que la navigatrice Anne Quéméré[23], le cuisinier Olivier Roellinger[24] ou encore l'actrice Lucie Lucas[25].

Parti breton[modifier | modifier le code]

Le 8 février 2021, le Parti breton annonce avoir choisi Joannic Martin pour être son chef de file aux élections régionales. Porte-parole de ce parti dans lequel il s’est engagé en 2014, il a déjà participé aux élections législatives en 2017 ainsi qu’aux élections municipales de Saint-Brieuc en 2020[26]. Les possibilités d'alliances sont étudiées par le parti. Le 5 mars 2021, Joannic Martin annonce la création de la liste Bretagne responsable[27].

La République en marche et alliés[modifier | modifier le code]

À la suite d'une scission de neuf membres du Parti socialiste ayant constitué un groupe La Bretagne en marche et apparentés - Bremañ au conseil régional, le président (PS) du conseil régional a maintenu une alliance avec ces nouveaux membres de La République en marche. Cependant, Loïg Chesnais-Girard ne souhaite pas constituer une alliance PS-LREM au premier tour des régionales de 2021. Le vice-président du conseil régional en charge de l’environnement et président de l’Office français de la biodiversité[28], Thierry Burlot, est pressenti en janvier 2021 pour mener une liste ayant le soutien de LREM[29]. L'UDI et le Mouvement démocrate (MoDem) indiquent alors être intéressés par l'idée d'une grande coalition centriste incluant LREM[30]. Thierry Burlot indique en février 2021 se donner un mois pour « créer le rassemblement »[31].

Le 8 février 2021, le député européen et conseiller régional Pierre Karleskind est désigné chef de file de LREM pour les élections régionales. Le parti indique que « sa mission consistera à élargir la participation à la démarche proposée par Thierry Burlot »[32].

Le 26 mars, Thierry Burlot lance sa campagne. Sa liste « Nous la Bretagne » est soutenue par La République en marche, l'UDI, Agir, le Mouvement démocrate, Bremañ et Territoires de progrès[33].

Le parti transnational pro-européen Volt Europa, qui déclarait début décembre 2020 être prêt à constituer une liste régionale sous le nom de « Volt Bretagne »[34], annonce finalement en avril 2021 rejoindre Thierry Burlot[35].

Les Républicains[modifier | modifier le code]

Fin janvier 2021, la maire de Vitré, Isabelle Le Callennec (LR) confirme être la tête de liste des Républicains en Bretagne. Alors qu'en 2015, un accord avait eu lieu entre le parti et l'Union des démocrates et indépendants, la scission de deux membres de l'UDI au conseil régional en 2019 posait la question de la réitération d'un accord en 2021. Isabelle Le Callennec confirme que l'alliance avec l'UDI n'aura pas lieu, mais qu'il y aura une alliance avec d'autres centristes[36].

Debout la France[modifier | modifier le code]

Le 17 octobre 2020, Debout la France annonce présenter une liste autonome, menée par David Cabas, éducateur de vie scolaire.[37]

Rassemblement national[modifier | modifier le code]

Fin janvier 2021, Gilles Pennelle, déjà tête de liste lors des élections de 2015, est de nouveau désigné comme tête de liste du Rassemblement national pour 2021[38].

Volontaires pour la France[modifier | modifier le code]

En mars 2021, Yves Chauvel, dirigeant d'une société d'audiovisuel, annonce la constitution d'une liste souverainiste affiliée au mouvement des Volontaires pour la France[6]. D'après Yves Chauvel, présenté comme la tête de liste régionale, la liste La Bretagne en héritage défend une « autonomie politique la plus large possible de la Bretagne au service d’une France souveraine »[7].

Sondages[modifier | modifier le code]

En , LREM fait réaliser un sondage dans lequel le Rassemblement national serait en tête avec 20 % et où la majorité présidentielle se situerait juste après avec entre 17 et 20 %. Il fournit les résultats au Télégramme qui écrit dans son édition papier du que ce sondage est « sans doute l'un des secrets actuellement les mieux gardés de la Macronie »[39]. Le Peuple breton dévoile cependant une image d'un graphique qui semble donner de tout autre résultat, avec LREM en tête et le RN à 14 %, et accuse le parti présidentiel d'avoir « abusé » le journal « pour faire pression sur les régionales en Bretagne »[40]. La Commission des sondages appose quelques jours plus tard un bandeau sur l'article en ligne du Télégramme, qui est supprimé du site, et du Peuple Breton pour rappeler les règles en vigueur concernant la diffusion d'un sondage électoral[41].

En , la liste de Daniel Cueff diffuse un autre sondage plaçant celle-ci largement en tête avec 24 % au premier tour alors que toutes les autres listes ne dépassent pas les 10 %[42]. La Commission des sondages, qui estime que « cette enquête [est] construite en méconnaissance des exigences méthodologiques d’un sondage électoral et biaisée en faveur d’un seul candidat », oblige le commanditaire à publier une mise au point sur son site[43].

Liste[modifier | modifier le code]

Premier tour[modifier | modifier le code]

Institut Date Échantillon Aucun LO LFI ÉCO EÉLV-UDB PS-PCF-PRG PB LREM-MoDem-UDI LR-SL-LMR DLF RN
Hamon Cadalen Cueff Desmares-Poirrier Chesnais-Girard Martin Burlot Le Callennec Cabas Pennelle
Odoxa
21 au 25 avril 2021 1 020 19 3 6 9 11 14 5 18 17 3 14

En gras sur fond coloré, la liste arrivée en tête ; en gras, les listes pouvant se qualifier pour le second tour.

Second tour[modifier | modifier le code]

Institut Date Échantillon Aucun EÉLV-UDB PS-PCF-PRG LREM-MoDem-UDI LR-SL-LMR RN
Desmares-Poirrier Chesnais-Girard Burlot Le Callennec Pennelle
Odoxa
21 au 25 avril 2021 1 020 19 20 20 22 22 16
21 33 (Chesnais-Girard) 25 24 18
20 23 33 (Chesnais-Girard et Burlot) 24 20


Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des élections régionales de 2021 en Bretagne
Tête
de liste
Liste Premier tour Second tour Sièges +/-
Voix % Voix %
Valérie Hamon LO
Pierre-Yves Cadalen LFI
Daniel Cueff ÉCO
Claire Desmares-Poirrier EÉLV-UDB--ND--G·s-LRDG-ESNT
Loïg Chesnais-Girard PS-PRG-PCF-MR-AE
Joannic Martin PB
Thierry Burlot LREM-TdP-MoDem-UDI-Agir-Volt
Isabelle Le Callennec LR-SL-LC-LMR-BE-EAB
David Cabas DLF
Gilles Pennelle[44] RN-LDP-PL-LAF
Votes valides
Votes blancs
Votes nuls
Total 100 100 83 en stagnation
Abstentions
Inscrits / Participation

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Le mode de scrutin pour les élections régionales », sur www.vie-publique.fr (consulté le 16 octobre 2020).
  2. Nicolas Conquer, « Élections régionales. Lutte ouvrière se dévoile », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  3. Krystell Veillard, « Régionales 2021 : La France Insoumise présente ses têtes de liste depuis Mûr de Bretagne », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 10 mai 21).
  4. « Régionales en Bretagne. La Vannetaise Anne Le Hénanff, tête de liste de Thierry Burlot en », sur pontivy.maville.com (consulté le 26 avril 2021)
  5. « Debout la France présente ses têtes de liste pour les Régionales », Le Télégramme,‎ (lire en ligne).
  6. a et b « Élections régionales. Des dissidents du RN sur une liste « souverainiste » en Bretagne », sur ouest-france.fr (consulté le 26 avril 2021).
  7. a et b « Régionales : Yves Chauvel tête de liste " la Bretagne en héritage" », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le 26 avril 2021).
  8. « Régionales : le RN sort la carte Kersauson en Bretagne », sur letelegramme.fr, (consulté le 6 mai 2021).
  9. « Élections régionales en Bretagne : qui seront les candidats en juin 2021 ? », sur Ouest-France (consulté le 12 avril 2021).
  10. Pontivy. Régionales. Marie-Madeleine Doré-Lucas désignée cheffe de file pour la France insoumise
  11. « Régionales en Bretagne. Loïg Chesnais-Girard désigné tête de liste par les militants du Parti Socialiste », sur Le Telegramme, (consulté le 9 février 2020).
  12. Olivier Melennec, « Bretagne. Les Radicaux de gauche jouent les bons alliés du PS », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  13. « Régionales en Bretagne. Les communistes veulent faire alliance avec Loïg Chesnais-Girard », Ouest-France,‎ .
  14. « Régionales en Bretagne. Cap écologie soutient Loïg Chesnais-Girard », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  15. « Régionales : Les radicaux suivent Chesnais-Girard », sur Le Télégramme (consulté le 9 mai 2021)
  16. « https://twitter.com/_lisa_mlr/status/1389162183712518148 », sur Twitter (consulté le 4 mai 2021)
  17. Christel MARTEEL, « Régionales en Bretagne : Loïg Chesnais-Girard, président sortant, officiellement candidat », sur Ouest France, (consulté le 4 mai 2021)
  18. « Alliance écologistes-régionalistes en Bretagne : EELV prend le leadership », sur Le Telegramme, (consulté le 30 janvier 2021).
  19. « Régionales : Génération.s et les Radicaux de gauche rejoignent Desmares-Poirrier », sur Le Telegramme, (consulté le 2 mai 2021)
  20. Bretagne Ma Vie
  21. « Daniel Cueff : « Oui, je suis candidat aux régionales » [Vidéo] », sur Le Telegramme, (consulté le 23 janvier 2021).
  22. « "Bretagne, ma vie" : la liste "hors des partis" de Daniel Cueff pour les régionales », sur France 3 Bretagne (consulté le 23 janvier 2021).
  23. « Régionales : Anne Quéméré tête de la liste de Daniel Cueff pour le Finistère », sur Le Telegramme, (consulté le 12 mai 2021)
  24. « Olivier Roellinger, troisième sur la liste de Daniel Cueff aux régionales », sur Le Telegramme, (consulté le 12 mai 2021)
  25. « Régionales en Bretagne. Lucie Lucas, star de la série « Clem », sur la liste de Daniel Cueff », sur ouest-france.fr
  26. « Régionales en Bretagne. Joannic Martin, chef de file du Parti Breton », sur redon.maville.com (consulté le 9 février 2021).
  27. https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/elections-regionales-le-parti-breton-veut-faire-entendre-sa-difference-1983460.html
  28. Serge POIROT, « Thierry Burlot élu président de l’Office français de la biodiversité », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  29. « Élections régionales en Bretagne : Burlot prêt à franchir le rubicon », sur Le Telegramme, (consulté le 30 janvier 2021).
  30. « Régionales : les centristes bretons en ordre de marche », sur Le Telegramme, (consulté le 30 janvier 2021).
  31. « Régionales : « J’ai une capacité de rassemblement », estime Thierry Burlot », sur Le Telegramme, (consulté le 2 mai 2021)
  32. « Brest - Pierre Karleskind désigné chef de file LREM pour les élections régionales », sur Le Telegramme, (consulté le 2 mai 2021)
  33. « Élections régionales : Thierry Burlot officiellement en campagne », Hebdomadaire,‎ (lire en ligne).
  34. « Volt, ce nouveau parti qui veut électriser les régionales en Bretagne », sur Le Telegramme, (consulté le 9 février 2021).
  35. https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/elections-regionales-nous-nous-allions-avec-thierry-burlot-pour-nous-enraciner-en-bretagne-stephane-pean-volt-2048359.html
  36. « Elections régionales. Isabelle Le Callennec : " Ma vision pour la Bretagne " », sur France 3 Bretagne (consulté le 30 janvier 2021).
  37. Linda BENOTMANE., « Régionales en Bretagne. David Cabas, tête de liste pour Debout la France », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  38. « Régionales : Gilles Pennelle officiellement désigné candidat du RN », sur Le Telegramme, (consulté le 30 janvier 2021).
  39. Philippe Créhange, « Régionales : ce sondage qui place le RN en tête en Bretagne », Le Télégramme,‎ , p. 15.
  40. Gaël Briand, « Intox de LREM pour faire pression sur les régionales en Bretagne ! », sur lepeuplebreton.bzh, (consulté le 30 avril 2021).
  41. « Sondage élections régionales : précision », Le Télégramme,‎ (lire en ligne Accès payant).
  42. Camille Allain, « Régionales en Bretagne : La commission des sondages épingle la liste de Daniel Cueff », 20 minutes,‎ (lire en ligne).
  43. « La liste « Bretagne ma vie » épinglée par la commission des sondages », le Télégramme,‎ (lire en ligne).
  44. « Le RN dévoile sept têtes de listes régionales », sur Le Figaro, (consulté le 13 février 2021).