Quartier de la Cité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Quartier de la Cité
Plan du quartier de la Cité, avec ses rues et ses limites, par Jean-Baptiste Scotin (1678-17..)
Plan du quartier de la Cité, avec ses rues et ses limites, par Jean-Baptiste Scotin (1678-17..)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Paris
Étapes d’urbanisation 954
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 17″ nord, 2° 20′ 45″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quartier de la Cité

Géolocalisation sur la carte : 1er arrondissement de Paris

Voir sur la carte administrative du 1er arrondissement de Paris
City locator 14.svg
Quartier de la Cité

Géolocalisation sur la carte : Paris

Voir la carte administrative de Paris
City locator 14.svg
Quartier de la Cité

Géolocalisation sur la carte : Paris

Voir la carte topographique de Paris
City locator 14.svg
Quartier de la Cité

Le quartier de la Cité est le plus ancien quartier de Paris qui tire son nom de l'Île de la Cité qui en était sa principale composition.

Historique[modifier | modifier le code]

Vers 954, sous le règne de Lothaire, on divisa Paris en quatre parties, en quatre quartiers[1]. Le quartier de la Cité, l'ancien Paris, sera l'un d'eux.

En 1190, après l'édification de l'enceinte de Philippe Auguste, le nombre de quartiers passe à huit, le quartier de la cité en fait également partie.

Dans Le Dit des rues de Paris, écrit vers 1280-1300, Guillot de Paris référence 36 rues.

Avec l'érection de l'enceinte de Charles V, achevée en 1383 le nombre de quartiers passe à seize, le quartier de la cité en fait toujours partie.

On sait peu de choses sur le quartier de la Cité entre sa création et la déclaration du Louis XIV du 12 décembre 1702. Cette déclaration indique outre le bornage du quartier, sa composition, nombre de boutiques, de bailliages, de cloitres, de paroisses, de places publiques... mais également le dénombrement des rues avec leurs aboutissements, le nombre de maisons et de lanternes publiques de chaque rue.

Les travaux haussmanniens du milieu du XIXe siècle, ont permis au quartier de la Cité avec sa population infime, qui, depuis tant de siècles, naissait, souffrait, mourrait sans sortir d'une atmosphère putride, a senti dans son sein pénétrer l'air et la vie. Des rues étroites et fangeuses ont disparu, remplacées par deux larges voies publiques[2].

Article détaillé : Quartier de Paris.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Le quartier de la Cité en 1702[modifier | modifier le code]

Plan et description de l'ile Notre Dame et de l'ile Louviers avec leurs rues et leurs limites dépendant du quartier de la Cité

Par une déclaration du roi en date du 12 décembre 1702 et par un arrêt du Conseil d'État du 14 février de la même année, Paris a désormais vingt quartiers qui furent bornés et limités dont le quartier de la Cité[1]

Limites du quartier[modifier | modifier le code]

Le quartier de la Cité, sera composé des Îles du Palais, de Notre-Dame et Louviers depuis la pointe orientale de l'Île Louviers jusqu'à la pointe occidentale de l'Île-du-Palais et de tous les ponts desdites îles, y compris la culée du Pont au Change.

Île du Palais[modifier | modifier le code]

Dans l'île du Palais sont contenus :

Île Notre-Dame[modifier | modifier le code]

Voies du quartier de la Cité en 1702[modifier | modifier le code]

Île du Palais[modifier | modifier le code]
Île Notre-Dame[modifier | modifier le code]
Île Louviers[modifier | modifier le code]

L'île Louviers également appelée île d'Antragues, dépend du quartier de la Cité. Elle est située vis-à-vis des Célestins et le long du canal du Grand Arsenal qui à un pont de bois appelé Pont Grammont construit sur pilotis, qui a communication au quai des Célestins et à l'île, qui sert et qui est remplie de bois de charpente et de menuiserie que l'on vend au public, ou est aussi un port pour le foin et les fruits. Il n'y a qu'une seule maison en cette île qui relève et dépend de la ville à laquelle elle appartient.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes sources et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Description de la ville de Paris par Jean de la Caille
  2. Félix et Louis Lazare : Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments
  3. NB : Le texte indique bien une majuscule auxNous et aucun point dans le texte
  4. Historique des huissiers
  5. a et b Il s'agit de l'évacuation des déchets, des ordures ménagères
  6. Autre nom de la rue des Cargaisons
  7. Autre nom du cul-de-Sac du Chevet-Saint-Landry
  8. Donnant dans la rue Saint-Christophe
  9. Rue de la Pelleterie autre nom de la rue de la Vieille-Pelleterie
  10. Rue de la Vieille-Pelleterie autre nom de la rue de la Pelleterie
  11. Autre nom de la rue du Port-aux-Œufs
  12. Rue du Pont-de-Bois autre nom de la rue du Pont-au-Double
  13. Rue du Pont-au-Double autre nom de la rue du Pont-de-Bois
  14. Autre nom du quai de l'Horloge du Palais
  15. Autre nom du cul-de-sac de la Savaterie
  16. Autre nom de la rue des Trois-Canettes
  17. Autre nom de la rue de Venise
  18. Autre nom du cul-de-sac Saint-Barthélemy