Quartier de la Porte-Saint-Denis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Quartier de la Porte-Saint-Denis
La rue d'Hauteville
La rue d'Hauteville
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Paris
Arrondissement municipal 10e
Démographie
Population 15 066 hab. (1999)
Densité 31 919 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 52′ 24″ N 2° 21′ 09″ E / 48.8733952, 2.3525548 ()48° 52′ 24″ Nord 2° 21′ 09″ Est / 48.8733952, 2.3525548 ()  
Superficie 47,2 ha = 0,472 km2
Transport
Métro (M)(4)(5)(7)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quartier de la Porte-Saint-Denis

Géolocalisation sur la carte : Paris

Voir la carte administrative de Paris
City locator 14.svg
Quartier de la Porte-Saint-Denis

Géolocalisation sur la carte : Paris

Voir la carte topographique de Paris
City locator 14.svg
Quartier de la Porte-Saint-Denis

Le quartier de la Porte-Saint-Denis est le 38e quartier administratif de Paris situé dans le 10e arrondissement. Nommé en raison de sa proximité avec la porte Saint-Denis.

Délimitation[modifier | modifier le code]

Il est délimité depuis 1860 au Sud par le boulevard de Bonne-Nouvelle, au Nord par le boulevard de Magenta, à l'Ouest par la rue du Faubourg-Poissonnière et à l'Est par le boulevard de Strasbourg.

Historique[modifier | modifier le code]

Le 16 mai 1750 un officier de police conduisit au poste un enfant de la rue des Nonnains-d'Hyères qui s’était rendu coupable de quelques incartades sans importances.
La mère, éplorée, ameuta tout le quartier et rapidement la rumeur courue que Louis XV faisait enlever les enfants âgés de 5 à 10 ans afin qu’ils soient sacrifiés et que leur sang était utilisé pour les bains du roi et de ses courtisans si bien que l’émeute prit de l’ampleur en particulier dans le faubourg Saint-Antoine où des agents de police furent pris à parti.
Les 22 et 23 mai l’agitation se propage dans les quartiers de la porte Saint-Denis, butte Saint-Roch, carrefour de la Croix-Rouge
Environ 2 000 personnes se portent sur la route de Versailles pour attendre le retour du lieutenant général de police Nicolas Berryer, allé prendre des ordres. Ils se heurtent à la troupe et au guet royal qui les dispersent.

Ayant pris connaissance de cette émeute et de sa dégénération, Louis XV décide, en représailles, de priver les Parisiens de sa présence. Il fait construire, pour se rendre de Versailles à Saint-Denis et Compiègne, une route évitant Paris, connue sous le nom de route de la Révolte.